Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : On part en vadrouille !
  • On part en vadrouille !
  • : Lorsque je ne suis pas en voyage, soit je prépare le suivant, soit je raconte le précédent...
  • Contact

Projets

Birmanie - Février 2015

Etats-Unis - Juillet 2015

Sud Turquie - Octobre 2015

Sud marocain - Avril 2016

Indonésie - Juillet 2016

Namibie - Avril 2017

Déjà faits

Grèce (2000), Tunisie (2001), Canaris (2002), Italie (2002), République Dominicaine (2003), Turquie (2003), Russie (2003), Etats-Unis nord est (2004), Egypte (2005), Corse (2005), Réunion (2005), Maurice (2005), Angleterre (2006), Inde Rajasthan (2007), Floride (2008), croisière Caraïbe (2008), Arizona (2009), Mexique (2009), Guadeloupe (2010), Jordanie (2010), Balkans (2011), Irlande (2011), Thaïlande (2012), Andalousie (2012), ouest américain (2013), croisière Méditerrannée (2013), Portugal (2014)

Compteur Global

Pages

Carnets De Route

10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 15:24

L'impatience n'est bonne qu'à être assouvie... C'est par cette maxime digne d’un éphéméride météorologique d’Evelyne Délia que je t'invite à me suivre dans cette nouvelle vadrouille qui va enfin me voir assouvir un fantasme survenu à l’époque où je n’étais encore qu’une jeune pousse de routard. Car oui, aujourd’hui, c’est le jour J. Donc dès le réveil, je ne tiens pas en place, je trépigne,… Si je dois attendre encore plus longtemps, c’est sûr, je vais me ronger les ongles jusqu’à l’omoplate !... Ah, je vois que mon introduction suscite chez toi quelques questionnements qui te turlupinent l’encéphale… :

« Ben oui… On peut savoir exactement ce qu’il y a aujourd’hui ? 

- Et bien, tête de linotte, rappelle-toi pourquoi je suis venu à Ko Phi Phi !... Je vais enfin pouvoir fricoter avec « the » plage of the plage de Maya Bay ! Pour toi qui sors de vingt ans de prison ou d'une longue hibernation cinéphilique, je rappelle quand même qu’on surnomme Maya Bay « la plage » depuis la sortie du film du même nom dont elle était la vedette principale aux cotés de seconds rôles comme Leonardo Dicaprio, Guillaume Canet et autre Virginie Ledoyen...

- Comme tu es à Ko Phi Phi depuis déjà deux jours, pourquoi ne pas y être allé bronzer plus tôt, alors ?... 

- Ben ce n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît ! Allez, un zest de géographie ne te fera pas de mal, bien au contraire…Donc sache que cette fameuse plage est située sur l’île de Phi Phi Leh, à quelques encablures de Phi Phi Don, notre « chez nous » depuis deux jours...

- Et si tu es venu dans l’coin pour cette plage, pourquoi n’as-tu pas décidé d’aller loger sur cette île de Phi Phi Leh, alors ? 

- Ben tout simplement parce que l’île de Phi Phi Leh est une réserve et que personne n’y habite, hormis une bande de trafiquants de drogue armés jusqu’aux incisives… Euh, excuse-moi, en fait, ça ce n’était que dans l’imagination de Dany Boyle, le réalisateur du film…

- Ok, mais si personne n’habite là-bas, comment vas-tu faire pour t’y rendre ? 

- Là, soit je me retrousse les manches et j’y vais à la nage comme Leonardo, soit je vomis et je me résous à pousser la porte d’une agence qui nous y emmènera en bateau. Comme je suis un peu faignant de nature, j’ai opté pour la seconde proposition hier contre trois cent cinquante baths par personne… Donc aujourd’hui, c’est bel et bien mon numéro qui a été tiré du chapeau, allons assouvir mon fantasme !… C’est bon ? L’examen est terminé ?... Est-ce que j’obtiens les félicitations du jury ?... Ok, donc à nous le paradis… »

 

Et oui, on ira tous au paradis, même moi… Qu’on soit béni ou qu’on soit maudit, on ira… Mais pour y aller, faut quand même un soupçon de logistique ! Donc on monte dans la navette de l’hôtel de huit heures qui nous emmène à Tonsaï. Une fois débarqués, on s’envoie un petit déj’ tout droit dans l’estomac en attendant l’agence au port… Ça, c’était la partie chiante de notre journée. La suite l’est encore plus puisque vingt minutes après l’heure du rendez-vous, ni Saint Pierre, ni Mickaël Landon ne sont au rendez-vous pour nous conduire sur les routes du paradis ! Y’a pas moyen qu’on reste à quai,… pas aujourd’hui…, donc je me mets à la recherche du dahu dans le dédale des rues de la ville. Un farang en tongs ayant perdu son chemin, c’est ce dont je dois avoir l’air !!! Et là, alors que je renifle et remonte la trace de l’agence depuis deux minutes, je suis interpelé par un petit thaï tout chétif que je n’ai encore jamais croisé :

« Franck ?

- Ben… il paraît, oui, c’est c’qui est écrit sur mon passeport ! Mais… Comment t’as d’viné ? »

Parmi toutes les têtes blondes qui se trimballent en ville, tu te demandes certainement par quel miracle il a pu savoir que c’était moi que dieu rappelait auprès de lui au paradis, hein ? Au début, je me suis posé la même question… Et puis après coup, j’en ai déduit que ça devait être Saint Pierre déguisé en p’tit thaï pour faire bien couleur locale… En tout cas, merci à lui ! Allez, go to the paradise !

 

Un, comme un bateau longue queue qui vogue maintenant vers Phi Phi Leh... Six, comme nos six trognes qui sont enfin à bord... Quatre, comme nos collègues touristes qui complètent le tableau... Et cent vingt, comme le nombre de battements de cœur qui résonnent dans ma cage thoracique chaque minute qui nous rapproche toujours plus de notre objectif… Au programme, Monkey beach, Viking cave, Phi Leh bay, Ko Samah bay… Rien que des petits amuse-bouches avant le must… Maya bay ! Ben quoi, faut faire les choses dans l’ordre et terminer l’excursion par la jouissance de la journée, non ? Genre, le gars, il se fait une gonzesse et il l’invite au resto après ?… Totalement inutile ! Donc comme entrée en matière, nous accostons sur la plage des singes. Et devine un peu sur qui on tombe ?... Oui !!! C’est gagné, c’est gagné, c’est gagné ! Mais non, on n’y trouve pas Dora l’exploratrice ! C’est une plage de sable blanc aussi doux qu’une peau de bébé lavée à la Soupline avec dessus, une dizaine de macaques en train de se la couler douce sur leurs serviettes en sirotant des cocktails… Trop dure la vie d’macaque à Koh Phi Phi ! Trop dur aussi pour ma mère qui échoue lamentablement dans les dix derniers mètres alors qu’elle s’est farcie plus de douze mille bornes pour venir jusqu’ici… Elle reste dans l’bateau, c’est vraiment ballot !… Sans commentaire… Bref, la suite nous permet de passer devant la grotte des vikings dans laquelle les thaïs ont monté tout un échafaudage pour récolter les nids d’hirondelles qu’ils vendront à prix d’or aux jap’. Mmmm, une bonne soupe aux nids d’hirondelles… 


Thaïlande 1510

Thaïlande 1519 Thaïlande 1515

 

Thaïlande 1534 

On continue le tour du propriétaire par Phi Leh bay. Alors là, c’est une bien belle baie avec tout l’attirail qui va avec : végétation, eau translucide, le tout entouré de hautes falaises. En moins de temps qu'il en faut pour... Plouf !!! Le pilote du bateau n’a pas le temps de couper le moteur que je barbote déjà dans cette palette de couleurs à en faire pleurer Michel-Ange… Mais pas d’euphorie, cette baie n’est qu’un brouillon avant le chef d’œuvre,… un homme avant une femme…, une impression de voir une bande annonce avant le long métrage de tout à l’heure… Et entre les deux, tout juste le temps d’aller s’acheter un paquet de pop corn pendant la page de pubs… Mais quelles pubs !!! Nous arrivons en effet maintenant à Koh Samah bay. Là, rien d’extraordinaire en termes de paysages. Enfin, on s’comprend… Le panorama est quand même beaucoup plus sexy que la vue que j’ai de mon bureau cinq jours sur sept… Non, ici, c’est surtout une représentation offerte à ceux qui ont, d'une part un masque et un tuba, et d'autre part, la volonté de mettre la tête sous l'eau. On en est !! Enfin, surtout Anna, mon père et moi… Car les autres se débinent avec des excuses du style « j’peux pas, j’ai pas d’bras pour remonter dans l’bateau » ou « zzzzzzzzz… » ou encore « faut qu’je surveille celle qui zzzzzzzzz… ». Bref, on met la tête sous l’eau, notre pilote jette trois ou quatre morceaux de pastèque et… c’est le concours de celui qui en attrapera le plus qui gagne ! Mais non, en fait, des milliers de poissons rayés de jaune et de noir se pointent et se battent pour arracher un morceau de fruit. Nous, nous profitons du spectacle qui se trame à dix centimètres de nos masques. Tantôt, tous les baigneurs nagent vers tribord pour suivre le banc, tantôt tout ce p’tit monde nage vers bâbord. On assiste au pire championnat du monde de natation synchronisée ! Je resterais bien toute l’après-midi ici à batifoler avec ces poissons déguisés en maya l’abeille,… mais non… Premièrement, parce que je sais ce qui m’attend dans les minutes qui viennent... Et deuxièmement, on se fait attaquer par toute une escadrille de petites méduses qui nous bombardent de leur poison sans qu’on puisse riposter… Ok, c’est bon les méduses, vous avez gagné par forfait, on rentre se mettre au chaud dans l’bateau ! Enfin, façon d’parler…

 

Thaïlande 1539

Thaïlande 1784

Attention Mesdames et messieurs, dans un instant, ça va commencer… Installez-vous dans votre fauteuil bien gentiment… Et oui, c’est le moment des frissons sur tout mon petit corps ! C’est le moment pour moi d’entrer dans Maya bay ! C’est le moment pour toi de baver sur ton clavier en matant les photos. Euh, par contre, je me suis renseigné et je préfère te mettre en garde… Mon assurance ne prendra pas en charge les dégâts que pourraient occasionner un excédent de bave sur ton clavier, donc n’oublie pas d’avaler ta salive entre deux clichés, merci !... Voilà, un clavier azerty en vaut deux !... Surtout que ça y est, on entre. Et oui, t’as bien entendu ! Le bateau peut entrer dans la baie… Merci qui ? Merci la technologie qui nous a fait croire dans le film que la baie était complètement fermée sur elle-même. Inutile donc de sauter du haut d’une cascade ou de plonger dans une grotte secrète pour y accéder !

 

Et c’est parti pour la contemplation ponctuée d'onomatopées à base de voyelles. Toutes y passent, du aaaaahhhhhh au ooooohhhhh en passant par le uuuuhhhhh ! Là, si on n’est pas au paradis, en tout cas on s’en rapproche. C’est beau à en verser une larme ! Bon, ok, le décor est un tantinet terni par la dizaine de hors-bords garés sur la gauche de la baie et par la centaine de touristes qui s’extasient devant la beauté époustouflante de l'endroit, cherchant désespérément une petite culotte de Virginie ou une fin de pétard de Leonardo qui serait restés dans le sable après l’tournage… Mais bon, on n’va pas cracher dans la mer, quand c’est beau, y’a du monde et c’est bien normal… Certains te diront qu’ils ne voient ici que la vase au fond de l'étang pendant que d'autres contemplent la fleur de lotus à la surface de l’eau. Vu mes larmes de joie, je fais bien évidemment parti de la seconde catégorie !

 Thaïlande 1663

Thaïlande 1592 Thaïlande 1632


Allez, nous, avec notre bateau longue queue, on se gare à droite de la baie. Donc les hors-bords à gauche, les longtail boats à droite… Comme ça, aucun bateau n’obstrue la vue depuis la plage, risquant du même coup de faire du salami avec les gambettes des baigneurs ! Et là, je profite de chaque minute comme si c’était la dernière ! Je pars direct avec mon père pour traverser l’île au milieu d’une végétation magnifique. On se croirait dans un décor de film !!! A ma surprise, nous débouchons sur la baie de Koh Samah où nous étions tout à l’heure...
 

Thaïlande 1607 Thaïlande 1609
Thaïlande 1610 Thaïlande 1617


De retour sur la plage, séance de barbotage en famille qui apportera des souvenirs marqués au fer rouge dans ma mémoire. Tout ça, bien évidemment accompagné de mon fidèle Canon Eos 400D qui me parle encore de ce sable plus blanc que le blanc de tes yeux et de cette mer plus bleue que le bleu de tes yeux ! A ce propos, je t’avais déjà dit que tu avais d’beaux yeux ?… Si tu es blonde à forte poitrine, ça m’intéresse aussi ! Bref, on passe ici près de deux heures qui figureront pour sûr en tête de gondole des moments forts de ce voyage… Et n’en déplaise à Jacques Séguéla, je n’aurai peut-être pas de Rolex à cinquante ans, mais je pourrai me vanter d’avoir vu la plage de Maya Bay de mes propres yeux !
 
 

Thaïlande 1621 Thaïlande 1658
Thaïlande 1627 Thaïlande 1625

 

Thaïlande 1651


Cela fait maintenant deux heures que j’ai la mâchoire grande ouverte sans possibilité de la refermer… Mais là, l'évidence me frappe droit dans les neurones, la cloche a sonné, il est l’heure de revenir sur terre, fin de la récréation… Quitter un tel endroit pour rentrer à Neuflize, ce n’est pas difficile, c’est insupportable ! Bon, heureusement que notre bateau ne nous ramène pas directement à Neuflize, mais plutôt à Tonsaï que l’on regagne en une demi-heure ! A l'arrivée sur la plage dépotoir, c'est saute dans l'eau jusqu'aux genoux ou plante ta tente dans l’bateau ! « C’est bon papa, je peux y aller ?... » Ok, donc légère flexion des genoux, petite extension accompagnée d’un mouvement circulaire des bras pour garder l’équilibre, saut avec réception parfaite sur les appuis...  Note technique, dix sur dix. Note artistique, neuf sur dix… Sauf que si j’aurais su, j’aurais pas dû. En une fraction de seconde, une douleur vive remonte le long de mes nerfs, traverse ma moelle épinière, arrive jusqu’à mon cerveau qui m’envoie aussi sec un message se traduisant par une grimace sur mon visage sur lequel trône pourtant toujours un sourire radieux, ainsi qu’un petit cri à peine audible pour les gens de l’autre côté de l’île du style « Aïe ! Qu’est ce que c’est qu’cette biiiiip ! Biiip de bordel... ! » Désolé… Allo maman bobo, je saigne comme un porc à qui on aurait tranché le cou à la petite cuillère ! La gangrène guette, les vautours rôdent au dessus de ma tête, le croque-mort est déjà en route. Ça sent Europe assistance, ça sent l’amputation ! Heureusement, les pompiers, le samu, les gendarmes, les ambulances, le docteur House, le professeur Strauss et Meredith Grey sont rapidement sur les lieux et me conduisent sans plus attendre à la pharmacie du coin d’la rue. L’épilogue de ce film d’horreur, c’est que ma carrière de mannequin des pieds s’arrête nette ! Tout ça à cause d’une belle cicatrice qui trônera le reste de ma vie sous mon pied droit. Dans un sens, comme je n'avais pas la place pour ramener beaucoup de souvenirs, ça tombe plutôt bien, mais la prochaine fois, c'est promis, je tenterai quelque chose de moins douloureux…

 

Thaïlande 1674


Bon, après cet épisode massage des pieds à la mode tartare, je me traîne jusqu’au restaurant Lemon Grass pour y prendre un nouveau massaman, une nouvelle bière et un nouveau pansement. Allez, il faut battre le fer pendant qu’on est manchot… ou plutôt unijambiste… donc on rentre à l’hôtel ! Une navette en plus et cent cinquante baths en moins plus tard, nous revoilà sur notre bout d’plage. Là, la fin d’après-midi sera plongée ou ne sera pas. Donc avec mon père, on chausse notre masque et notre tuba,  et on profite de la marée basse pour atteindre la barrière de corail. Encore des poissons et des fonds sous-marins à rendre sa prime jeunesse au commandant Cousteau ! A ce propos, si je t’agace avec ces magnifiques plages, ces fonds sous-marins superbes, sache que tu peux appuyer sur le bouton « Arrête d'en parler, je suis jaloux » situé juste en bas de l’écran… Allez, reviens, c’était une blague… T’as quand même pas cru qu’il y avait vraiment ce bouton en bas d’écran, si ?

 

Voilà encore une journée bien remplie qui va alimenter nos conversations pour la soirée… et les décennies à venir ! Ce soir, justement, c’est la copie conforme de ses deux prédécesseurs. Repas, discussion, bière… au restaurant de l’hôtel. Ah si, toute la famille a droit à un spectacle de jongleurs de feu sur la plage… Quant à moi, j’ai droit à ma petite consultation privée avec une des serveuses du restaurant. Mais qu’est-ce que tu vas imaginer là ? Je te parle bien évidemment de mon pansement ! Que te dire de plus à part qu’elle était très mignonne ? Rien sauf que moi, c’est sûr, à mes cinquante ans, même si je n’ai pas de Rolex, je veux revenir ici… Je vais d’ailleurs commencer à m’organiser ça dès demain. De toute façon, demain est une autre aventure…

  

 

Pour plus de photos, sache que tu en retrouveras beaucoup d'autres dans la rubrique "Albums photos"

Et puis si ça te dit... un petit commentaire me ferait bien plaisir...

Partager cet article

Repost 0
Published by Franck - dans Thaïlande
commenter cet article

commentaires

franskymanue 11/05/2014 15:35

merci de ta réponse. J'aimerais savoir si l'afflut de touriste est supportable ou non? nous recherchons des endroits pas blindé de touriste nous devions partir vers avril mai pour avoir moins de
monde mais mon compagnons a peur de souffrir trop de la chaleur, alors nous avons opté pour mi février mi mars avec plus de monde.
Je sais que ko phe phe voit circuler bcp de touriste mais je pense que cela serait qd m^me dommage de se priver de ce spectacle!!!

Franck 11/05/2014 20:21


Oui, c'était supportable car nous avions la possibilité de nous en éloigner dans notre hôtel... De toute manière, ne pas voir la fameuse plage serait vraiment dommage...


doucet 10/05/2014 16:01

pour l'excursion des différentes iles , là aussi tu as organisé ceci avec ta pension ou avec agence. Au niveau du côut combien par personnes nous on sera trois adulte et deux enfants.
merci

Franck 11/05/2014 10:38


De mémoire, c'était 800 bahts par personnes, réservée au Bee Bee bungalows... Le lendemain matin, un pickup est venu nous chercher pour nous emmener au port... Journée vraiment sympa...


emilie 19/02/2014 10:23

salut Franck, de quelle agence as tu poussé la porte pour cette super excursion? As tu réservé de France ou est ce que je peux m'en occuper sur place?
merci

emilie

Franck 19/02/2014 10:53



Non, pas de résa avant de partir, ce n'est d'ailleurs pas possible. Lorsque tu te baladeras dans Tonsai, regarde bien les agences, il y en a plein et à tous les prix. Moi, j'ai prix la moins
chère trouvée sur place et c'était très bien ! Je ne me rappelle plus du nom mais c'était dans la rue perpendiculaire à la plage (rue où il y a un palmier en plein milieu du passage, tu la
reconnaîtras... A+



Clo 04/01/2014 15:57

Bonjour Franck, j'ai trouvé votre blog sur voyage forum et c'est un bon début de planification de voyage. Nous sommes 2 québécois qui partiront en mars pour la Thaïlande et c'est l'heure des
choix!
Nous avions pensé faire un itinéraire semblable au vôtre ; Bangkok, Chiang Mai et le sud. Avec des petits arrêts par-ci par-là. Auriez-vous encore les coordonnées de Niki?! Un petit tour dans la
vraie vie m'intéresserait bien...
Sinon Pai m'a été conseillée, mais elle ne semble pas avoir été un "must" pour vous...

Bravo pour le blog, drôle et informatif!
Claudine

Franck 06/01/2014 10:11



Tu trouveras les coordonnées de Niti dans les commentaire de la première journée passée avec lui... Quant à Pai, l'étape nous a bien plu pour son ambiance mais il n'y a rien d'exceptionnel à y
voir ou à y faire !



elisabay 11/11/2013 01:54

bravo pour votre façon de relater votre voyage cette pointe d'humour est terrible j'adore!!!!! je pars en mars pour la Thaïlande et en vous lisant j'ai l'impression d'y être , génial ++

Franck 12/11/2013 11:40



Merci !



fabienne 29/10/2013 19:24

franck,
tu avais apporté ton masque et ton tuba ou tu as loué sur place?

Franck 05/11/2013 18:15



Je les avais apporté, ils seront rapidement amortis car à la location, c'est assez cher...



cindy 14/10/2013 10:18

merciiii ^^

Franck 14/10/2013 17:33



With pleasure...



cindy 13/10/2013 13:46

bonjour Franck,
merci merci encore pour toutes ces infos, nous allons surement reserver au relax beach resort mais je voulais te demander des précisions :
on hésite à réserver 5 nuits et après bouger un peu tous les jours, mais comme il est un peu excentré, est-ce que ce n'est pas trop galère de faire des excursions en partant de tonsaï en étant logé
à cet hôtel. Tu dis dans ton blog qu'à l'hôtel ils peuvent t'emmener à Tonsaï en bateau facilement afin de réaliser tes excursions...?
Pour l'excursion à koh phi phi ley, te souviens-tu du prix pour la journée ? tu as réservé de Tonsaï dans quelle agence ?
désolée pour toutes ces questions!
merci merci
Cindy

Franck 14/10/2013 08:50



Oui, c'est ça. Il y a des navettes entre le Relax Beach et Tonsaï. Même si c'est payant (150 baths de mémoire), ça vaut le coup d'être un peu excentré et au calme dans ce havre de paix.
Concernant l'excursion, je l'ai prise dans une agence dont je ne me rappelle plus le nom (dans la rue qui va à la plage de l'autre côté de Tonsaï). Elle nous a coûté 400 baths par personne...



Didier 22/06/2013 01:18

Avec votre blog, vous nous faites rêver , et en plus c'est très bien écrit . Ce qui vous différencie c'est l'humour , parce que les blogs avec des longitudes et des latitudes c'est bien mais bon...

Franck 26/06/2013 22:21


Merci beaucoup pour ce commentaire... J'espère que je te compterai parmi les lecteurs de mes futurs textes... Départ dans un mois pour les States... À+


Charlotte 10/06/2013 10:23

Salut! Je reste très peu de temps à Koh Phi Phi mais j'aurais adoré faire une excursion pour voir les plages Monkey beach, Viking cave, Phi Leh bay, Ko Samah bay et Maya bay comme tu as fait. Mais
je vois que ces excursions durent la journée entière mais mon bateau pour Phuket est à 14h30...problème. Tu connaîtrais pas une excursion seulement la matinée? Quite à supprimer quelques
plages..
Merci (un peu d'aide!)
Ps: ton blog est extra!

Franck 10/06/2013 18:54



De mémoire, il y en a qui ne font que la matinée mais je ne crois pas que tu pourras tout faire... Et puis il faut aussi prendre en compte les marées. Si par exemple tu ne prends que la matinée,
il se peut qu'ils n'aient pas d'autre choix de t'emmener à Maya Bay à marée basse. Et j'imagine que ça n'a pas la même gueule qu'à marée haute... Regarde donc les marées pour t'assurer d'y aller
à marée haute, ce serait dommage de louper ça ! Tiens, jette un oeil à ça :


http://www.mareespeche.com/as/thailand/phang-nga


A+