Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : On part en vadrouille !
  • On part en vadrouille !
  • : Lorsque je ne suis pas en voyage, soit je prépare le suivant, soit je raconte le précédent...
  • Contact

Projets

Birmanie - Février 2015

Etats-Unis - Juillet 2015

Sud Turquie - Octobre 2015

Sud marocain - Avril 2016

Indonésie - Juillet 2016

Namibie - Avril 2017

Déjà faits

Grèce (2000), Tunisie (2001), Canaris (2002), Italie (2002), République Dominicaine (2003), Turquie (2003), Russie (2003), Etats-Unis nord est (2004), Egypte (2005), Corse (2005), Réunion (2005), Maurice (2005), Angleterre (2006), Inde Rajasthan (2007), Floride (2008), croisière Caraïbe (2008), Arizona (2009), Mexique (2009), Guadeloupe (2010), Jordanie (2010), Balkans (2011), Irlande (2011), Thaïlande (2012), Andalousie (2012), ouest américain (2013), croisière Méditerrannée (2013), Portugal (2014)

Compteur Global

Pages

Carnets De Route

11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 19:34

La vie est une succession de choix : Oui ou non ? Pile ou face ? A droite ou à gauche ? Aimer ou détester ? Vivre ou mourir ? Boire ou conduire ? Supporter l’OM ou le PSG ? Lire ce super carnet de voyage ou aller écrire des conneries sur Facebook ? Et une p’tite dernière pour la route, rester à Ko Phi Phi ou aller faire le zouave ailleurs ?… Amstramgram, pic et pic et colégramme… Bourre et bourre et ratatam… Ok, on bouge ailleurs ! Et oui, à la demande générale au nombre de un,… moi, nous faisons nos adieux à Koh Phi Phi dès ce matin ! Car tu l’as bien compris, mes cinq acolytes de voyage, eux, ils voulaient à l’unanimité s’éterniser dans les parages jusqu’à plus soif… « Mais Franck, à la distribution des cerveaux, t’es parti pisser ou quoi ? Pourquoi aller voir ailleurs si l’eau y est plus bleue alors qu’on est au paradis ?! » Encore une fois, ils ne savent pas ce que je leur manigance… Prête-moi ton oreille que je t’y glisse ma petite cachotterie… En fait, avant de partir, j’ai été contacté par la production de TF1 qui m’a annoncé que la candidature de toute ma petite bande avait été retenue pour participer à la nouvelle saison de Koh Lanta, version famille, qui sera sur les écrans dès la rentrée ! Et tu sais quoi ? Ben y’a pas de temps à perdre car le tournage démarre aujourd’hui ! Donc ce matin, tout comme nous, le soleil se lève sur Ko Phi Phi. Mais à la différence du soleil, on ne se couchera pas ici… Denis Brogniart, prépare-toi, les aventuriers arrivent et ça va chauffer dans ton bermuda !

 

Après avoir libéré toute ma p’tite famille qui s’est enchaînée après les bungalows en signe de protestation, c’est des larmes plein les yeux que nous quittons notre plage en empruntant pour la dernière fois la traditionnelle navette de huit heures ! Mais ne crois pas que je me sépare de ce petit paradis sans un pincement au cœur… Une fois dans l’bateau, j’évite même volontairement de regarder en arrière pour ne pas me tenter de replonger à la baille et m’établir là pour le reste de ma vie, voir plus si affinité... Sauf que… Deux cents mètres plus loin, voilà que le moteur du bateau se met à tousser comme un asthmatique en plein sevrage de ventoline… J’en étais sûr ! Comme tous les samedis soirs quand j’étais étudiant, on me refait le coup d’la panne… Moi, je suis prêt à tourner la page, mais apparemment, c’est la page qui ne veut pas se tourner…

 

Je rigole avec ça mais là, on dérive sur une coquille de noix en rade, en pleine mer infestée de requins… Et plus les minutes passent, plus notre avenir s’assombrit. C’est mort pour Koh Lanta, c’est mort pour la suite de notre voyage, c’est mort pour le reste de notre vie. Je m’imagine dans le meilleur des cas échoué sur une plage déserte à discuter avec un vieux ballon de volley-ball nommé Wilson... Non, là, ça ne fait plus aucun doute, nous allons tous y rester…

« Non, ne fais pas ça Rose, ne fais pas celle qui me dit adieu ! Pas encore... Est-ce que tu m’as compris ? Écoute, tu vas te sortir de là, tu vivras longtemps et tu mourras très vieille... Mais pas ici... Pas comme ça… Est-ce que tu m’as compris ? Tu dois me faire cet honneur ! Promets-moi que tu vas survivre, que tu n’abandonneras jamais, jamais... Tu m’entends ? Même si ça a l’air sans espoir, promets-le-moi, maintenant et ne romps jamais cette promesse.

- Je le promets Jack... »

Ok, Rose m’a fait la promesse, croix de bois, croix de fer, si elle ment, elle va en enfer… ; Céline Dion commence à nous casser les bonbons avec sa chanson, … Donc si je suis le script à la lettre, c’est pile poil le moment où je dois me laisser couler pour sauver la vie de toute ma famille... Sauf que… mais oui… j’entends bien ? Le pilote fait du bouche-à-bouche au moteur du bateau et il a l’air de reprendre ses esprits !!… Ouf, j’étais à deux doigts de me noyer… et d’en avoir douze ! Je remonte donc à cheval et c’est reparti pour Tonsaï… Tonsaï où on ne fait que poser le pied pour attraper le bateau pour Koh Lanta... Là, deux nouvelles heures de navigation pendant lesquelles Sasha nous fait son petit quart d’heure chiant quotidien. Sauf que là, ça dure une demi-heure donc il me semblait important de le mentionner… Mais chuuuut, ça y est, il est l’heure, nous arrivons à Koh Lanta et Denis Brogniart va prendre l’antenne…
 

Thaïlande 1704 Thaïlande 1706



« Et oui, heureux de vous retrouver sur TF1, en direct de Koh Lanta pour cette nouvelle saison spéciale famille ! Comme vous le savez, elle sera particulièrement éprouvante pour nos candidats. En effet, nos aventuriers devront affronter des conditions extrêmes. Pour survivre, ils n’auront à leur disposition que deux bols de riz par jour, accompagnés au choix de poulet, de crabes, de crevettes grillées, ou encore de poissons… Et comme chaque année, ils seront sevrés d’eau potable ! Ce sera bières bien fraîches ou rien du tout ! Mais ce n’est pas fini ! Pour pimenter cette nouvelle édition, l’eau de la mer sera à trente degrés ! En plus, ils devront dormir dans une cahute où le ventilateur assèchera leur peau et les épuisera tous les jours un peu plus. Ils n’auront bien évidemment pas le feu dans la mesure où, pire, ils auront l’électricité ! Et c’est sous un soleil écrasant et une température de trente cinq degrés qu’ils devront enchaîner les épreuves de baignade, douche, balades en scooter, apéro en regardant le coucher de soleil et trois repas imposés par jour ! Mais n’en disons pas plus et faisons connaissance avec nos candidats ! »

 

Bon, notre joyeuse équipe, toi, tu la connais par cœur maintenant, non ? Tu sais donc quelle sera notre stratégie : Eliminer les autres touristes pour se retrouver seuls sur des plages de rêve ! On en saura plus au vote du conseil dès ce soir !... Bon, allez, bas les masques, j’arrête de te faire marcher avec ça… En fait, nous ne sommes pas réellement dans le jeu de TF1… Nous débarquons simplement sur l’île de Koh Lanta pour encore passer du bon temps... Tu y avais cru ?... Tiens, d’ailleurs, pendant qu’on y est avec ça, savais-tu que la première saison de Koh Lanta n’avait pas été réellement tournée ici, mais sur Koh Rok, un bout d’îlot situé à quelques kilomètres ? On nous aurait menti ?... En tout cas, TF1 nous a aussi bernés sur le fait que Koh Lanta était une île déserte… L’endroit n’a rien à voir avec la survie en milieu hostile, le petit déjeuner aux asticots ou le souper aux insectes grillés. Ici, visiblement, tu peux même trouver une pizza quatre fromages accompagnée d'une bonne mousse à peu près tous les deux cent mètres. Et si tu préfères un bon poisson au barbecue, c'est presque encore plus simple ! J'imagine que le nom « Koh Lanta » sonnait plutôt bien commercialement parlant et que le CSA a refusé Ko Phi Phi. Va savoir pourquoi…

 

Allez, quatre gros bolides, des routes désertes, des pin-up blondes, des lunettes de soleil, les cheveux au vent sous le casque… Là, tu t’imagines les Hells Angels ! Ben non, en fait, c’est nous avec nos casques bol sur les scooters qu’on vient de louer à la sortie du port ! On fait vrombir nos engins, direction le sud de l’île, son parc naturel, sa végétation légendaire, ses plages désertes…, non pas pour aller se la couler douce (enfin, pas tout d’suite), mais plutôt pour se trouver un toit suffisamment plaisant pour qu'on puisse faire fructifier le décor que je viens de te décrire… Car oui, officiellement, nous sommes toujours des sans domicile fixe !... And the winner is : « le Bee Bee’s bungalows » sur la plage de Klong Khong qui avait remporté mes élections au suffrage universel lors de ma prospection sur le net… Par contre, comme ils ne prenaient pas de résa, on va tenter notre chance sur place et pouvoir voir s’il n’y a pas tromperie sur la marchandise. Attention Bee Bee, tu n’auras qu’une seule chance de nous faire une bonne première impression !... Verdict : la première impression est plus bonne que bonne ! T’as le look coco, t’es embauché ! Une quinzaine de cabanes bien roots tout droit sorties d’un conte pour enfants, disséminées dans une cocoteraie au bord d’un long ruban sablonneux lui-même au bord d’une mer digne d’un rêve bleu, ne ferme pas les yeux, je n’y crois pas, c’est merveilleux… Bref, sur le sable, un bar, de la bonne musique, quelques coins intimes avec toutes sortes de poufs… Euh, je parle bien évidemment de coussins, là !... En tout cas, y manque pas grand’chose pour que je prenne la décision de venir passer ma retraite ici dans… aïe… trente ans… Tout ça réuni fait que mes cinq grévistes de ce matin ne me parlent déjà plus de Ko Phi Phi ! « Mais Franck, à la distribution des cerveaux, t’es parti pisser ou quoi ? Pourquoi ne nous as-tu pas amenés ici plus tôt ? »

 

Tout le monde rêve déjà aux trois jours heureux que nous allons couler ici… Mais attention, cela fait peut-être du bien de rêver mais à condition de ne pas oublier de se réveiller ! Car le réveil est difficile lorsque le proprio nous indique qu’il ne reste plus qu’un seul bungalow de libre… Aïe… Là, je m’la joue solidaire et c’est à six que nous allons nous enchaîner aux bungalows ! Nous sommes même prêts à faire la grève du pad-thaï s’il le faut ! « On veut rester au Bee Bee’s ! » Devant autant de détermination, le patron nous fait, un peu comme dans le parrain, une proposition qu'on ne peut pas refuser… « Si vous voulez, je vous installe des lits supplémentaires dans le bungalow qu’il me reste. Vous vous serrerez pour une nuit et dès qu’un autre se libère demain matin, il est pour vous ! Et bien évidemment, je vous fais ça au prix d’un seul bungalow ! » Je veux mon n’veu ! Vraiment sympa ce patron ! Pour un peu, j'aurais l'impression d'être en Thaïlande... Ah mais non, j'y suis en Thaïlande, c'est pour ça !!


Thaïlande 1710

Thaïlande 1770 Thaïlande 1771
Thaïlande 1714 Thaïlande 1716


Ouf, il ne sera pas nécessaire de nous priver de pad-thaï puisque ça y est, nous prenons possession de notre cabane collective. Plus simple, tu dors dehors, sachant que dormir dehors, ça veut dire sur la terrasse dans un hamac, ce qui ne serait pas pour me déplaire… Chaque façade possède sa fenêtre à l'exception de celle du fond qui cache un petit escalier permettant d’accéder à une petite salle de bain avec une douche à l'eau froide, une petite vasque en poterie faisant office de lavabo et des toilettes. Ajoute à ça un grand lit, une mezzanine avec un matelas, un autre matelas posé à même le sol pour l’occasion, une chaise et un ventilateur trois vitesses. Mélange le tout et tu obtiens notre demeure pour au moins la nuit prochaine. Pour moi, c'est un peu comme un retour dans les cabanes de mon enfance, en plus réussie, quand même... Et plus étanche aux intempéries… Enfin, j’espère…

 

Thaïlande 1747


Allez les amis, il est grand temps d'en mettre un coup, d'accélérateur bien sûr ! Donc on remet nos chapeaux d’explorateurs, en l’occurrence nos casques, et on remet les gaz sur la route qui longe le littoral jusqu’à la pointe sud. On roule, on roule, on roule, libres, joyeux, insouciants… Tellement insouciants qu’on se plante de route pour se retrouver à Lanta town sur la côte est. Rien de grave, c’était le programme de demain ! On s’adapte et on termine donc notre course au Beautiful restaurant… Là, tu te dis que le patron est certainement un peu présomptueux pour appeler son resto comme ça ! Et bien moi, je dirais qu’il a plutôt fait preuve de modestie sur c’coup-là ! C’est beau, c’est bon et c’est copieux à en nourrir tout un bataillon de boulimiques ! Allez, pour évacuer quelques unes des milliards de calories que je viens d'ingurgiter, rien de mieux qu’une nouvelle virée en scooter. Après la mangrove, on traverse Lanta Town, d’immenses cultures de caoutchouc et les petits villages de pêcheurs de Ban Hua Laem et Ban San Ga U. Autant te dire qu’on est les seuls touristes à des kilomètres à la ronde ! Ici, contrairement à Ko Phi Phi, y’a aucun risque de se ramasser une poignée d’anglais dans les rayons ! Et pourtant… Je ne sais pas si elle a roulé sur la tête d’un british ou sur un clou, mais arrivés dans le trou du cul de Koh Lanta, le pneu avant de la bécane de ma mère est à plat…
 

 Thaïlande 1729

Thaïlande 1723 Thaïlande 1728

Thaïlande 1740

Pour t’expliquer comment on s’est extirpé de cette situation rocambolesque, je te propose de suivre comme si tu y étais les différentes étapes de cette aventure tragico-comique… :

Etape 1 – Moi, je pars en scooter avec Sasha à la recherche de ce qui pourrait ressembler à un garage. De leur côté, les autres attendent mon éventuel retour avec les secours auprès du scooter agonisant de douleur…

Etape 2 – Moi, je demande à un gars s’il peut m’indiquer la direction de ce qui pourrait éventuellement faire office de garage. Il me répond que c’est très loin et qu’il faut remonter vers le pôle nord de Koh Lanta. De leur côté, les autres attendent toujours mon éventuel retour…

Etape 3 – Moi, après une dizaine de kilomètres, je demande à un autre gars si je suis toujours dans la bonne direction. Il me regarde fixement, l’air apeuré, et se barre sans rien me répondre… Bon, je sais que j’en impose mais quand même… De leur côté, les autres commencent à en avoir marre d’attendre mon éventuel retour…

Etape 4 – Moi, je trouve enfin ce qui doit être le seul garage de toute l’Asie du sud est. Le garagiste ne parle bien évidemment pas un mot d’anglais. Je lui montre donc le pneu avant de mon scooter et tente de lui faire trouver le mot « crevé » rien qu’en le mimant. Eurêka, il trouve la réponse en cinq secondes, je suis sauvé !!! Sauf qu’il regarde mon pneu et me dit sûr de lui que je n’ai aucun souci à me faire, que mon pneu est en excellent état, qu’il me donne son approbation pour pouvoir poursuivre mon chemin… Logique… Je me remets donc à mimer, cette fois-ci le fait que ce n’est pas mon scooter qui est crevé, mais celui de ma mère qui a au passage peut-être roulé sur la tête d’un anglais... Et je n’sais pas si ça te fait ça mais lorsque je veux faire comprendre quelque chose à quelqu’un qui ne parle ni le français, ni l’anglais, je mime la chose en me transformant en l’espace de deux minutes en trisomique : « Mamaaan… Scooooter… Paas lààà… Lààà-hauuut…» Enfin, bref, ça marche plutôt bien puisqu’il comprend de suite et me répond… que je dois lui amener le scooter en question. Logique… Déçu, je repars donc en sens inverse, Sasha entre les jambes... De leur côté, les autres en ont vraiment marre de m’attendre. Ils demandent donc à un thaï qui passe par là de les aider.

Etape 5 – Moi, je suis toujours sur le chemin du retour lorsque je croise un tuk-tuk ayant pour passager un scooter ressemblant à celui de ma mère. Je me dis que c’est bizarre. Cent mètres plus loin, je croise une moto conduite par un mec derrière lequel se trouve une femme aux longs cheveux noirs. Ce qui me turlupine, c’est qu’il me semble que cette demoiselle est habillée comme mon père. Je me dis une nouvelle fois que c’est bizarre. Deux trucs bizarres dans une même étape ?... C’est bizarre ! Je fais donc demi-tour et m’aperçois que la moto, au loin, en fait de même. De leur côté, les autres, ben du coup, je ne sais plus trop ce qu’ils font...

Etape 6 – Moi, j’arrive à hauteur de la moto. A la surprise générale, la jeune et jolie demoiselle n’est autre que mon père ! Le choc ! Je le laisse seul pendant dix minutes et il en profite pour faire le ladyboy ! Et en plus, il se casse avec le premier type qui passait par là !... Non, rassure-toi, mon père n’a pas viré sa cuti, fondu une durite, dégoupillé sa boite crânienne… C’est en fait le type à l’avant qui a une très très longue chevelure noire et avec le vent, mon père se prenait tout dans la tronche au point de pouvoir te dire si le gars se lave les cheveux avec Head and Shoulders ou Elsève de Loréal… Ah, il me dit qu’apparemment, le type ne se lave pas les cheveux du tout… Bref, ce gentil monsieur emmène donc mon père au garage, accompagné d’un copain tuk-tuk qui transporte pour sa part le scooter crevé. Tu vois, tout s’explique… Mon père en ladyboy… Qu’est-ce que tu allais encore t’imaginer !?!... De leur côté, les autres attendent maintenant notre éventuel retour…

Etape 7 – Moi, je regarde le garagiste réparer le pneu du scooter. Innocemment, je demande à mon père s’il a pris son porte-monnaie pour payer la réparation. Et paf ! Bien évidemment, ce détail futile ne lui a pas traversé l’esprit une seconde… « Tu viens faire réparer le scooter de ta femme et tu ne prends pas d’argent ??? » La parole est à la défense… La défense plaide coupable… Heureusement, l’homme à la moto repart dans cette direction. Il va pouvoir prévenir les autres, qui de leur côté, attendent toujours notre retour.
 

Thaïlande 1739

Etape 8 – Moi, après plusieurs minutes, je vois Sandrine se pointer avec son scooter. Et c’est là, qu’il faut rire : Ma mère est restée là-bas car de son côté, elle attend toujours mon éventuel retour !!! Le type leur a dit qu’elles devaient rejoindre mon père pour payer la réparation sans avoir mentionné que j’étais avec lui !!! Là, y’en a marre ! Et quand y’en a marre, y’a Malabar ! Je dois donc me retaper l’aller retour simplement pour mentionner à ma mère qu’elle a le droit de venir essayer le nouveau pneu de son scooter…


Thaïlande 1737


Malin comme tu es, tu te doutes bien qu’avec cette histoire, on a consommé une bonne partie du crédit de notre après-midi ! Et pire, on ne s’est toujours pas trempé l’arrière train pour se le rafraîchir. Donc une fois tout le monde enfin rassemblé, une fois la réparation payée, une fois une bonne gueulante poussée pour décompresser, on fait crisser les pneus pour rentrer à notre cabane… et accessoirement à la plage qui va avec. Pour ton info personnelle, si tu crèves un jour un pneu de ton scooter à Koh Lanta, tu en auras pour deux cents baths de ta poche (cinq euros) ! Prévois donc ton budget en conséquence !
 

Thaïlande 1720


Baignade, bière fraîche, repas goûteux, discussions, belote,… rythment notre fin d’après-midi sous le soleil, et notre soirée sous les millions d’étoiles qui brillent et se reflètent dans les eaux limpides du lagon comme les lumières d’un village pourraient le faire le soir de Noël. Ouh là…, je m’emballe, je deviens lyrique, surtout que l’eau, on ne la voit pas, c’est marée basse et il fait nuit noire… Bref, superbe fin de journée quand même dans un cadre idyllique qu’est le Bee Bee’s bungalows… Mais ça, je te l’ai déjà dit… et crois-moi si tu veux, je te le dirai certainement encore demain. De toute façon, demain est une autre aventure…
  

 

Pour plus de photos, sache que tu en retrouveras beaucoup d'autres dans la rubrique "Albums photos"

Et puis si ça te dit... un petit commentaire me ferait bien plaisir...

Partager cet article

Repost 0
Published by Franck - dans Thaïlande
commenter cet article

commentaires

Guillaume 07/04/2014 17:51

Le scooter avec la plus petite, t'en pense quoi?

Franck 07/04/2014 18:28



Ma petite avait comme la tienne deux ans et demi. Donc aucun soucis sauf si elle est hyper active et qu'elle ne peut pas rester assise cinq minutes sans bouger. En tout cas, notre petite Sasha a
adoré !



Emilie 16/01/2014 12:41

Salut Franck, j avoue qu avec mes 2 loulous ça me fait un peu peur de ne pas réserver (bee bee) mais je vais tenter quand même. Dis moi, toi qui est allé sur place, as tu vu d autres logements au
cas ou.... Tu aurais qqch a me conseiller. Merciiiiiiiiii.
Emilie

Franck 16/01/2014 18:45



Oui, il y en a plein autour ! Des bâtiments en dur, d'autres bungalows,... Et An (il est en photo avec moi deux journées plus loin), le proprio (si il est là) te trouveras d'autres alternatives
si il affiche complet ! Passe-lui d'ailleurs le bonjour de ma part !



Doriane 05/01/2014 22:25

Décidement ton récit m'inspire!!! Après les Klongs avec Julien, je te suis au Bee Bee's Bungalow!! Par contre, juste une question: est ce qu'ils parlent français a la réception? J'avoue, je ne suis
pas une pro en anglais.....

Franck 06/01/2014 10:24



Nn, pas un mot mais ils sont tellement sympas que cela ne posera pas de problème...



Meri 27/11/2013 17:57

Euhh je voulais dire "le chemin" a l'envers ;)

Franck 28/11/2013 09:14



Ok, lol



Meri 27/11/2013 17:55

Lol..que néni... J avais bn comprise;) je parlais du bateau pour phi phi à lanta;)devrais je réserver online via le site ci dessus ou je peux être sûre de trouver une place (janvier).autre
chose,comment puis je faire pr partir de koh lanta a koh samui? Dois je refaire le chien à l envers et passer par phuket et de la prendre un vol?je suis un peu perdue car je n ai pas l habitude des
transfert et c'est notre premier voyage en sac à dos.mille merci d avance

Franck 28/11/2013 09:14



Là, entre Lanta et Samui, c'est un parcours du combattant. Initialement, je voulais relier Phi Phi à Ko Tao et devant le temps de transport, j'avais décidé de remplacer Ko Tao par Koh
Lanta... 



Meri 26/11/2013 21:35

Genialllll merciiii ;) as tu reservė sur place ou l avait tu fait par internet? Est ce les MM. Prix sur place vs online? Merci encore ;)

Franck 27/11/2013 08:41



Ben alors, on ne lit pas bien le texte ? lol Pas de réservation possible au Bee Bee... il faut aller sur place et voir s'il reste de la place ! A+



Meri 26/11/2013 18:50

Coucou Franck, hâte d.y être ... Merci pour tte cette expérience que tu partages.pt question;cmt se passe le transfert de koh phi phi à koh lanta? G cru lire 8h ;( et à combien cela revient? Y a t
il d autres option plus rapide ;) mille merci d.avance

Franck 26/11/2013 19:32



Non, le transfert entre Phi Phi et Lanta ne dure pas 8 heures ! Compte entre 2 et 3 heures en bateau normal. Tu as aussi des ferry rapide qui le fond en 1 heure : http://www.phuketferry.com/lanta-island.html?gclid=CLLh_YCLg7sCFSj4wgod5w4AgQ



STAN 18/02/2013 09:08

Dac monsieur l informaticien
Moi mon voyage pour la thailande est du 3 au 18 mars prochain( BKK 2j puis Ko lanta 10j puis re BKK 2j)j essaierai de m'inspirer de tes récits.

Franck 24/02/2013 08:03


Et bien bon voyage à toi !


STAN 14/02/2013 15:55

Géééééééniiiiiiiiaaaaaaaal
tes recits on s y croirait
rassures moi ta profession est bien narrateur
si c'est pas le cas... lol t'as encore une corde a ton arc

Franck 14/02/2013 17:06



Géééééééniiiiiiiaaaaaaal le commentaire ! Des comme celui-ci, tu peux m'en faire tous les jours ! lol


Si tu aimes mon style, tu peux t'abonner à mon blog. Comme ça, tu seras averti lorsque je publierai de nouveaux textes. Les prochains seront consacrés à un trip sac à dos dans l'ouest américain
prévu cet été... Bonne lecture pour la suite... et n'hésite pas à me faire d'autres commentaires... Et au fait, je travaille dans l'informatique !!! A+



Emilie 25/10/2012 13:16

J'ai une question qui peut paraître bêtement matérialiste mais quand même c'est important...que me conseilles tu comme type de bagage? Sachant que nous faisons un périple de 18 jours du même type
que le votre; quand je vous vois en famille sur vos scooters à la recherche d'un logement je me dis "mais ou sont leur sacs??" ;)

Franck 25/10/2012 13:42



Sur mon scooter, j'avais une de mes filles entre les jambes et mon sac à dos... dans l'dos ! En fait, nous avions tous un sac à dos 60 litres... Si besoin...