Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : On part en vadrouille !
  • On part en vadrouille !
  • : Lorsque je ne suis pas en voyage, soit je prépare le suivant, soit je raconte le précédent...
  • Contact

Projets

Birmanie - Février 2015

Etats-Unis - Juillet 2015

Sud Turquie - Octobre 2015

Sud marocain - Avril 2016

Indonésie - Juillet 2016

Namibie - Avril 2017

Déjà faits

Grèce (2000), Tunisie (2001), Canaris (2002), Italie (2002), République Dominicaine (2003), Turquie (2003), Russie (2003), Etats-Unis nord est (2004), Egypte (2005), Corse (2005), Réunion (2005), Maurice (2005), Angleterre (2006), Inde Rajasthan (2007), Floride (2008), croisière Caraïbe (2008), Arizona (2009), Mexique (2009), Guadeloupe (2010), Jordanie (2010), Balkans (2011), Irlande (2011), Thaïlande (2012), Andalousie (2012), ouest américain (2013), croisière Méditerrannée (2013), Portugal (2014)

Compteur Global

Pages

Carnets De Route

27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 15:20

La nuit aurait pu être parfaite si notre pote Ali le muezzin n’avait pas hurlé ses prières dès cinq heures du mat’ dans le haut-parleur de la mosquée du coin. Tu peux me croire, ça, ça te sort de l’hibernation aussi sec ! Celui-là,… si je le croise,… il va se faire tirer la barbichette ! Bon, maintenant, il est six heures, j’ouvre un œil… Six heures et demie, j’ouvre le deuxième… A ce rythme là, il va me falloir la matinée pour prendre ma douche et m’habiller,… sauf qu’aujourd’hui, pas question de flemmarder, on met les voiles !! Dans la liste des incontournables jordaniens, tu avais certainement déjà entendu parler de Petra... Ca, c’est fait ! Maintenant, est-ce que le Wadi Rum, ça te parle ? Non ?... Ben ça tombe bien, c’est là qu’on va aujourd’hui ! Après une dernière douche chaude sans savoir quand sera la prochaine et un petit déj’ consistant, on fait vrombir notre tonnerre mécanique ! Route vers le désert montagneux du Wadi Rum que nous atteignons en une heure et demi malgré un arrêt à la station service (37 litres, 20 dinars !), un contrôle de police, un troupeau de chèvres suicidaires, des côtes montées en première,… et le traditionnel arrêt pipi. Ben oui, rappelle-toi, j’ai trois pisseuses dans la Mitsu !! A l’arrivée au centre des visiteurs, nouvelle surprise. Le tarif est passé comme par magie de deux dinars comme indiqué dans les guides, à cinq dinars par personne. Cette toute petite hausse de 150 % (!!!) serait apparemment effective depuis le premier septembre… Bien évidemment, ce tarif est totalement justifié ! C’est tout à fait normal de payer pour entrer dans un désert ! Imagine un peu ce qu’a dû leur coûter tout ce sable à transporter jusqu’ici !!! Bon, passons… Plus légers de vingt dinars, c’est parti pour deux jours les pieds et les pneus dans le sable ! Et là, notre minuscule caravane brusquement intimidée, tomba dans un silence de mort, honteuse d'étaler sa petitesse en présence de masses aussi formidables... T’as vu comme j’me la pète ! Bon, on n’te la fait plus à toi ! Tu l’avais compris… Ce n’est pas de moi,… C’est encore cet english de Lawrence d’Arabie qui a écrit un bouquin décrivant les lieux… Il existe même un film sur la vie de ce type… Jettes-y un œil, ça se passe ici, dans le Wadi Rum…

 

On passe devant la montagne des sept piliers de la sagesse. Un, deux, trois, quatre, cinq,… six pitons rocheux !?! Ils l’ont mis où le septième ???... Puis, on arrive au village de Rum où on a un rencard avec l’agence de guides Jordantracks pour un trip d’une journée (65 dinars par personne). Et là, ça y est, je vois que tu te moques… « Ah les nuls ! Ils s’la jouent routards et ont besoin d’un guide !!! » Arrêtes de rigoler et écoutes un peu : En fait, le guide, on s’en fiche un peu. Ce dont on a besoin, c’est plutôt de son 4x4 pour nous conduire plein sud vers la frontière avec l’Arabie Saoudite… Promis, demain, on fera tout à pied et tout seul ! Hop hop hop, ne sois pas impatient, je te dirai ce que j’ai pensé de cette agence un peu plus loin… Pour l’instant, j’ai autre chose à faire, je charge nos sacs dans le 4x4 complètement déglingué qui va nous trimbaler dans le désert jusqu’à ce soir… Notre guide qui va le conduire a d’ailleurs l’air plus neuf que lui ! 438 192 kilomètres affichés au compteur, qui dit mieux ?… Cette voiture qui nous a été désigné est dépourvue de tout, y compris de confort ! Plus de frein à main, sièges défoncés, pas possible de remonter les vitres, rétroviseur extérieur cassé,… Par contre, le tableau de bord tapissé en peau de mouton, ça, c’est vraiment signe que le véhicule est bien entretenu… ! lol ! On voulait de l’authentique, on est servi ! Pour en finir avec les présentations, notre guide s’appelle Awad et il a vingt trois ans… Allez, maintenant que tout le monde a fait connaissance, let’s go pour la visite, suis nos traces de 4x4 et ne traines pas, on n’est pas là pour bronzer !

 

 

Jordanie 794 Jordanie 690

 

 

Cap plein sud jusqu’au djebel Burdah, la montagne que nous allons gravir ce matin ! Avant d’y arriver, il faut se farcir une heure de tape-cul en contemplant des paysages qui donnent envie de se dégourdir les jambonneaux ! Une fois sur place, on remplit les gourdes, on affûte les jambes, et c’est parti mon kiki ! La grimpette dure environ trois quarts d’heure. Rien de bien compliqué, sauf pour Sandrine qu’on entendra se plaindre à chaque mini difficulté : « C’est trop dur !!! Et pis la neige elle est trop moooolle !!! » Pourtant, que la montagne est belle… Comment, peut-on s’imaginer… des paysages aussi grandioses… J’ai la mâchoire du bas qui se désolidarise de celle du haut, la bouche est grande ouverte, plus moyen de la fermer… Matte un peu les photos ! Vas-y, rinces-toi l'œil, c'est moi qui régale !

 

 

Jordanie 701 Jordanie 739

 

 

En plus de la vue, la framboise sur la charlotte, c’est l’arche naturelle perchée tout en haut... Comme tu t’en doutes, traverser cette arche n’a pas traversé l’esprit de Sandrine… Moi, je fonce, rejoint par Chloé et Mumu ! Même pas peur ! Euh... les filles,… si, un ‘tiot peu quand même... Du coup, ça fanfaronne beaucoup moins ! L’adrénaline se pompe au litre… Moi, perché sur mon arche, j’en profite pour faire un peu le kakou (et essayer de faire vomir Sandrine),… rapidement ridiculisé par Awad qui la traverse… sur les mains… « Alors là, comment il s’la joue, lui ! » Jordanie, one, France, zero...

 

 

Jordanie 720b Jordanie 716

 

 

Bon, on redescend ? Chuuuuut… Tais-toi un peu et regardes… On s’assoit là de longues minutes à contempler la vue dans le silence. La zénitude… Le bordel organisé de notre vie à la française est bien loin... A ce propos, il n'y a plus beaucoup d'endroits, aujourd'hui, où il est possible de s'assoir et de n'entendre strictement rien : pas une voiture, pas une pelleteuse, pas un scooter ou même encore une Céline Dion pour nous casser les oreilles. C'est vraiment un des éléments que j'ai le plus aimé dans ce désert… Pas l'absence de Céline Dion (quoique), l'absence de bruit ! Soit un peu attentif ! Et dire qu’en France, en ce moment, il y a grève générale ! A ce moment précis, je t’imagine faisant la queue pour glaner une petite goutte de carburant… Nous, du carburant, on en a plein les gambettes… Donc la descente ? Une formalité…, malgré la transpiration qui est en mode karcher, et le soleil qui ici, te cuit un œuf en deux secondes !

 

Justement, en parlant de cuir un œuf,… ne serait-ce pas l’heure de se glisser une fourchette garnie dans l’gosier ? Awad a tout prévu ! Il nous trouve un coin à l’ombre, installe une nappe et sort les paniers repas. Seul problème, il a invité à table toutes les mouches que compte le Wadi Rum ! Et pas n’importe quelles mouches ! Des mouches organisées ! Pendant que les trois quarts sont en train de béqueter ton repas, les autres font diversion en te rentrant dans le nez ou dans les oreilles. Pas besoin d'avoir testé toi-même pour te rendre compte que c'est très très irritant (en restant poli) !!! Bon, maintenant qu’on a la peau du ventre gonflée de plaisir, on va où ? Visiblement, pour Awad, on ne va nulle part ! Il installe son matelas et commence à piquer un roupillon… Heure prévue du décollage : Quinze heures ! Mais comment fait-il pour fermer les yeux alors que le paysage aux alentours est un écarteur de mirettes en puissance !! Pour moi, pas question de pioncer et de tomber dans je ne sais quel rêve loufoque… Mon rêve à moi, il est bien réel ! Il est là, juste devant, et j’ai bien l’intention d’en profiter. Equipé de mon photomaton, je trace direct vers un bloc rocheux d’en haut duquel je pourrai certainement me goinfrer de panoramas jusqu’à plus soif. Des souvenirs pleins la tête et des pixels pleins la carte mémoire… Le sevrage sera dur au retour en France ! Bon, avant de penser au retour, j’aimerais bien continuer à vadrouiller dans ce lopin de terre desséché, car là, comme un chien qui essaye d’attraper sa queue, je commence vraiment à tourner en rond… « Awad, il est l’heure ! Awad ! Awad ?» Il nous faudra un quart d’heure de claquement de portes et de simulation de toux pour enfin réussir à l’extirper de son gros dodo…

 

Au programme, dune rouge, Kahazali canyon, Barragh canyon, inscriptions nabatéennes d’Al faishiyya,… Ah ça donne envie, hein ? Et bien au final,… rien ! Et quand je dis rien, c’est que dalle ! Nada !! Peau de balle !!! Awad a apparemment une autre idée sous l’turban et se fiche de ce que j’avais convenu avec l’agence… C’est la fête du slip ! Attention, ne confonds pas avec « c’est la fête dans mon slip »,… rien à voir !! Et comme de par hasard…, on suivra l’itinéraire de deux autres guides avec qui il s’entend comme cul et chemise,… et chaussette… (ben oui, ils sont trois !). S’en est trop, carton jaune pour Awad ! La prochaine fois, ce sera le rouge, expulsion directe ! Bon, allez, j’arrête de me plaindre (pourtant j’ai l’droit, j’suis français) mais tout ça pour dire qu’au final, mon avis au sujet de l’agence Jordantracks (ou plutôt de notre guide) sera mitigé. Mais ne t’en fais pas, nous ne sommes tout de même pas restés les doigts de pied en épouvantail !!! Premier arrêt au milieu de nulle part... Awad rejoint ses copains et commence à jouer au foot… Et nous, on fait quoi ? Bon, quitte à ne rien faire, autant leur montrer qu’un français, ça sait taper dans la balle ! Jordanie, one, France, one… La suite de l’après-midi, ce sera canyon dans le style on-a-déjà-vu-mieux, pause thé, petite arche dont le nom était bien-moins-belle-que-celle-de-ce-matin, pause thé, et pour finir, coucher de soleil qui ne restera pas comme le plus beau que j’ai réussi à faire rentrer dans mon appareil photo… Bref, comme tu le vois, je ne te donne pas trop de détails de nos aventures de l’après-midi… Manque d’inspiration ? Fatigue passagère ? Peut-être tout simplement parce que nous n’avons pas été emballés par ce que nous a proposé Awad. Au fait, si tu as l’impression que je deviens blasé par ce que je vois et que je ne m’extasie plus devant des sites magnifiques, je t’autorise à me mettre une bonne grande taloche pour me faire retomber dans la réalité... Plus sérieusement, demain, on enclenche le mode solo. Et là, plus question d’être tributaire de Jamal, Youssouf, Hamed (traduction de Pierre, Paul, Jacques)… Demain, c’est bibi qui fait l’programme ! Et donc finis la rigolade, les tea time et autres siestounettes… Non mais !!! Ne bouges pas, Wadi Rum, je n'en ai pas fini avec toi !!!

 

 

Jordanie 791

 

 

En attendant, là, nous sommes au camp bédouin de Jordantracks où nous allons passer la nuit dans des tentes bédouines disposées en rang d’oignon au pied d’une falaise. Autour, quelques dromadaires se tournent les pouces … D’ailleurs, à ce propos, saches que dans le Wadi Rum, les dromadaires ne sont principalement là que pour balader les touristes… Pour les tâches physiques, les bédouins utilisent une autre bestiole qu’ils appellent patrol ! Ne perds pas ton temps à chercher du côté des encyclopédies animalières, c’est un 4x4… Bon, pour en revenir au camp, tout est fait pour que les occidentaux embourgeoisés que nous sommes se sentent un peu comme à la maison (hormis les dromadaires qui ne courent pas les rues dans les Ardennes) !

 

 

Jordanie 824  Jordanie 821 

 

 

Ils ont même réussi à bricoler des douches et des toilettes en plein milieu du désert ! Pour l’anecdote, parce que j’aime bien ça, moi, les anecdotes, mention spéciale pour Kazim, l’architecte en chef du local des toilettes qui a vraiment pensé à tout ! Comme les douches et toilettes sont adossées à la montagne, il a tout simplement découpé de grandes ouvertures dans les portes de chaque cabine afin de laisser passer la lumière… Fallait tout de même y penser !!… Et puis ça a l’avantage de pouvoir tisser des liens entre les touristes du camp. Tu ne regardes pas Robert de la même façon une fois que tu as vu sa trogne en plein effort, ou encore Ginette, après l’avoir vu se démener pour faire ses besoins sans toucher la cuvette… lol ! Non, plus sérieusement, sur le coup, j’ai vraiment cru à une blague ou à une caméra cachée… Je m’attendais à tout moment à voir débouler Marcel Béliveau déguisé en jordanien surgissant d’un recoin sombre en hurlant « Surprise surprise !! »... Mais non, rien… En ce qui me concerne, j’ai béni les dieux de la constipation et n’ai dû tenté l’expérience que le lendemain matin, alors que tout le monde dormait encore… On est jamais assez tranquille dans ces moments d’intenses réflexions… Et même là, toujours pas l'ombre d'une moustache de Béliveau à l'horizon !! A suivre…

 

Bon, je ne sais pas pour toi, mais moi, tout ça m’a mis en appétit !... Quatre assiettes de maglouba plus tard, j’ai l’estomac qui dresse le drapeau blanc… Concernant l’ambiance, ça fait un peu « truc à touristes ». Awad joue de l'oud alors que les autres guides se mettent à danser. Pour ma part, inutile de rajouter que ce soir, je ne suis pas vraiment parti pour faire les quatre cents coups. Une bouffe, un suppo' et direction le lit tout en te racontant qu’un jour, j’ai entendu à la radio qu’on avait une chance sur dix millions de venir un jour en Jordanie. Faut quand même imaginer qu'il y a un gars, quelque part, qui s'est sûrement cassé le cul pendant des mois et des mois (avec du matériel et tout) pour arriver à cette conclusion, mais bon, soit ! Admettons que malgré cette chance sur dix millions, ça te tombe dessus… Et bien là, peut-être qu’en te baladant, tu tomberas éventuellement sur le Wadi Rum ! Bon, c’est vrai qu’après avoir lu mon carnet, tu mourras certainement d’envie de venir dans ce désert… Mais là, faut encore que tu choisisses un camp ! Et faut avouer que dans l’coin, y en a un bon paquet des camps… Mais ok, admettons que tu choisisses le même que moi… Maintenant, le comble du comble, c’est qu’il faudrait que tu y sois un jour où il te prendra une bonne envie ! Et bien si par le plus grand des hasards, tout ça t’arrive, penses bien à moi lorsque tu seras assis sur le trône, les yeux fixés sur la petite fenêtre découpée dans la porte en attendant que Marcel Béliveau veuille bien pointer le bout de son nez… lol Sur ce, bonne nuit les petits et bonjour le marchand de sable ! Au fait, est-ce qu’on te comptera parmi nous, demain ? De toute façon, demain est une autre aventure…

 

 

Pour plus de photos, sache que tu en retrouveras beaucoup d'autres dans la rubrique "Albums photos"

Et puis si ça te dit... un petit commentaire me ferait bien plaisir...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Franck - dans Jordanie
commenter cet article

commentaires

nicolas 30/12/2010 08:48


OK, merci beaucoup !
Effectivement j'attends la suite avec impatience, car la plus grande part "d'incertitude" pour notre projet de ballade c'est bien sûr le Wadi Rum... et j'espère beaucoup de la description de tes
journées suivantes...
Le projet commence à prendre forme dans ma tête depuis hier soir ; merci à toi !!!
Je pense partir fin février pour 15 jours (mon fils ratera une journée d'école) avec un bout de corde (et peut être un GPS pour 1 ou 2 jours de ballade autonome dans le Wadi Rum si c'est pas trop
irréaliste)
Idée de ballade : la mer Morte bien sûr, pas le choix... :) puis peut être le petit canyon que tu as décrit (faut il prévoir d'emmener un shorty et du matériel pour descente en rappel, ou bien
s'agit il d'une petite randonnée aquatique avec escalade et désescalade de quelques petites cascades ?) ; enfin je pense peut être zapper Little Petra pour rester 4 jours à Petra, profiter à fond
en escaladant tous les promontoires possibles, en explorant tous les coins et recoins (tout est il accessible ?? j'ai souvenir de ballades sauvages en pays Dogon au Mali, où les falaises sont aussi
des cimetières troglodytes de civilisations passées, et du coup sont sacrées... l'accès est très mal vu, et on nous a à plusieurs reprises fortement déconseillé d'aller dans tel ou tel coin de
falaises...) ; dans le cas de Petra peut on aller et venir n'importe où, ou bien y a t il des restrictions d'accès, officielles ou officieuses ?? Et peut on envisager de bivouaquer dans le site ou
faut il absolument ressortir le soir ???
Ensuite j'aimerai passer 3 ou 4 jours dans le Wadi Rum, éventuellement essayer de gravir 1 ou 2 voies bédouines... Peut on envisager de sefaire déposer en 4x4 quelque part et récupérer 2 jours
après ? ou bien est il fortement recommander de ne pas se séparer d'un guide local ??? (c'est pour le retour assuré au point de rendez vous que je pourrais envisager d'emprunter un GPS...)
Enfin bien sûr qques brasses dans la mer Rouge ; et à l'aller ou au retour visite d'un chateau fort croisé (Kerak par exemple ?? vous ne vous êtes pas arrêtés semble t il... ça vaut pas le coup ?)
ou bien carrément une petite excursion d'une journée (ou 2 ?) en Syrie ; ça me tenterait bien...
En tout cas, merci pour ton récit qui m'a donné le coup de pouce pour ne surtout pas partir en groupe... Tant pis pour le désert blanc on fera ça plus tard...
Et j'attends la suite de vos aventures en espérant plein de détails !!!
Bye


FL 04/01/2011 15:37



Ca y est, je viens de publier la journée suivante ! Et pour répondre à tes questions, une rando en solo dans le Wadi Rum est tout à fait possible, la preuve... Concernant le Wadi Mujib, tu
n'as besoin d'aucun matériel. Effectivement on escalade et on descend quelques cascades mais rien de bien difficile. Il te faut juste une bonne paire de baskets ! Et pour Petra, tu peux monter,
escalader et descendre partout, sauf bien évidemment sur le Trésor ou sur le Monastère... A part dans ces endroits, personne ne te dira rien, tu vas où tu veux ! Quant à y passer la nuit, c'est
officiellement interdit mais je pense sincèrement que c'est largement possible, tout en restant un minimum discret... Aucun problème ! Enfin, pour ce qui est du château de Kérak, nous l'avons
fait mais je le raconterai dans une prochaine journée... Si besoin... (et n'hésites pas à t'abonner au blog pour être au courant de la parution des nouveaux articles) A+



nicolas 29/12/2010 18:39


Je tombe sur ce site par hasard... j'hésitais entre emmener mon gamin en égypte dans le désert blanc ou en Jordanie... J'ai choisi l'Egypte car la Jordanie c'est trop cher (avec Allibert
Trekking...) ; changement, ce sera la Jordanie et on va se débrouiller tous seuls !!! ça entrera dans le budget, et ça correspondra beaucoup mieux à nos attentes !!! Je craignais le "groupe" ;
comme ça, plus d'inquiétudes...
Mon fils a 8 ans, mais il fait de l'escalade, du canyoning, du ski de rando, de l'alpinisme... il est très débrouillard... ce qui n'est pas mon cas. Pas de problème pour l'emmener à l'aventure dans
les Alpes ou les Pyrénées... mais on n'a jamais voyagé !!!!
Penses tu que ce soit envisageable de faire à 2 (1 adulte et 1 enfant, une ballade équivalente à celle que vous avez faite ????) ; est ce que je dois craindre par exemple une panne de voiture au
milieu de nulle part ??? ou bien y aura t il toujours quelqu'un pour nous "sauver la vie" :) ?
Je pars rêver à ça... et je te contacterai probablement après avoir couru acheter un guide sur la Jordanie, pour quelques détails prtaiques...
SUPER la description de votre ballade !!! J'en salive d'avance !


FL 29/12/2010 22:45



Merci pour le commentaire qui fait toujours plaisir ! Pour répondre à tes questions, saches que la Jordanie est un pays sûr et qu'il correspond tout à fait au genre de pays qu'on peut faire en
solo, même avec un enfant de 8 ans (surtout si il est débrouillard). Pas de problème si tu as besoin d'infos complémentaires, tu pourras me recontacter... Par contre, mon carnet de route sur la
Jordanie n'est pas encoreterminé, je continue d'écrire les jours suivants. Tu peux venir lire la suite régulièrement ou même t'abonner (menu de gauche) pour être informé lorsque je publie une
nouvelle journée... A+ FL



BELIART 22/12/2010 13:28


félicitation pour ton carnet de route. continue comme ça, je me régale.