Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : On part en vadrouille !
  • On part en vadrouille !
  • : Lorsque je ne suis pas en voyage, soit je prépare le suivant, soit je raconte le précédent...
  • Contact

Projets

Birmanie - Février 2015

Etats-Unis - Juillet 2015

Sud Turquie - Octobre 2015

Sud marocain - Avril 2016

Indonésie - Juillet 2016

Namibie - Avril 2017

Déjà faits

Grèce (2000), Tunisie (2001), Canaris (2002), Italie (2002), République Dominicaine (2003), Turquie (2003), Russie (2003), Etats-Unis nord est (2004), Egypte (2005), Corse (2005), Réunion (2005), Maurice (2005), Angleterre (2006), Inde Rajasthan (2007), Floride (2008), croisière Caraïbe (2008), Arizona (2009), Mexique (2009), Guadeloupe (2010), Jordanie (2010), Balkans (2011), Irlande (2011), Thaïlande (2012), Andalousie (2012), ouest américain (2013), croisière Méditerrannée (2013), Portugal (2014)

Compteur Global

Pages

Carnets De Route

28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 19:20

Il y a des noms de lieux qui me titillent le ciboulot... Zanzibar, Sana’a, Chichicastenango, Borobudur, Samarcande et j’en passe et des meilleurs… Pour moi, Ayyuthaya fait partie de cette liste. Et même si j’ai été contraint de me lever avec les poules à cause des coqs qui ont aboyé dès cinq heures, il me suffit de penser à ce qui va suivre dans les minutes à venir pour qu'automatiquement, tous mes neurones se mettent en rang deux par deux, prêts à aller à l’abordage de cette cité… Pour te mettre dans la confidence, je suis aussi excité qu'un nouveau né affamé nez à nez avec une belle poitrine, si tu vois c’que j’veux dire… Allez, on descend au resto de l’hôtel prendre notre petit déj’, frais dispo... Enfin, frais, c’est un grand mot,… A vue de pif, il fait déjà une trentaine de degrés bien tassés ! On s’installe, on ouvre la carte, et c’est le moment que choisit Sandrine pour entamer la danse du pancake car oui, tu l’as deviné, l’hôtel en propose à sa carte, ce qui m’ôte une fière chandelle du pied !!! Faut dire que j’avais tout spécialement choisi cet hôtel rien que pour ça, mais bon, ma femme ne voit jamais ce que je fais pour elle, elle ne voit que ce que je ne fais pas… Chuuuuut, je ne parle pas trop fort, les murs ont des orteils…

 

Bref, à neuf heures, Was est au rendez-vous avec sont tuk-tuk flambant neuf… un jour, mais plus depuis bien longtemps ! C’est bizarre, d’ailleurs, que dans l’euphorie d’hier soir, je ne me sois pas aperçu que son engin était plus vieux qu’mon père et plus rouillé qu’ma mère… Bon, ça fera bien l’affaire pour nous transporter toute la journée ! Euh, pardon, disons plutôt nous trimballer toute la journée ! Car comme tu l’as maintenant bien imprimé, j’ai sélectionné le tuk-tuk comme moyen de transport pour visiter Ayutaya, là où d’autres te diront qu’il est également possible de vadrouiller dans l’coin en vélo ou en scooter. En vélo, franchement, la chaleur nous aurait tués en deux temps trois coups de pédale… surtout avec ma vieille mère qui serait morte, agonisant aux pieds d’un bouddha au bout de deux minutes… Quant au scooter, ben ça revient plus cher qu’un tuk-tuk si on est nombreux et puis faut dire que c’est plus simple avec un chauffeur pour trouver les temples disséminés dans toute la ville. Car quand t’arrives à un carrefour et que t’as le choix entre หา่กาฆฏฌหฌดห à droite et วัดสัมพันธวงศารามวรวิหาร à gauche, ben je t’assure que ce n’est pas évident évident de s’y r’trouver, même en ayant fait allemand première langue…

           

Allez, comme on a du pain sur la branche, on ne perd pas une seconde et on s’assoit dans notre tuk tuk... Euh, pardon, on s’entasse dans notre tuk tuk… On boucle nos ceintures… Euuuh, quelle ceinture ? Et c’est parti pour la ballade, la ballade des gens heureux qui nous emmène jusqu’au premier temple que j’ai sélectionné, en l’occurrence, le Wat Yai Chai Mongkhon. Bon, je t’épargne la description de chaque brique pour t’éviter une lecture de quatre heures mais sache que j’adore ce site ! Pour l’instant, incontestablement, c’est mon best of the best de tout Ayuuthaya ! Oui, bon, ok, je sais que c’est le premier de la journée mais quand même, je te conseille de faire une petite croix dans ton guide du Routard devant le nom de ce temple quand toi aussi tu feras ta liste de courses avant d’aller à Ayutthaya. Des alignements de bouddhas drapés, des chedis énormes, des frangipaniers en fleurs,… Il règne ici une ambiance apaisante qui invite à la méditation et au recueillement. En tous cas, toutes les statues de Bouddhas croisées ici s'y sentent bien !

 

Thaïlande 0500

 

Et en plus, ça plait aussi aux filles qui ont les yeux, les oreilles et le nez grand ouverts ! Sasha la charmeuse passe une grande partie de son temps à poser pour ses groupies. Anna la curieuse passe quant à elle une grande partie de son temps à me poser tout un tas de questions existentielles :

« Papa, pourquoi y a-t-il plein de statues de Bouddha ?

- Parce qu’ils l’aiment beaucoup ! (ouf, la réponse a l’air de lui convenir…)

- Et pourquoi chaque statue a une couverture ? (bon, en fait, ce sont des draps mais je ne vais pas la contredire, elle n’a que cinq ans…)

- Euuuuh, je n’sais pas, moi… Certainement pour que Bouddha n’ait pas froid la nuit… (bof, elle a l’air sceptique…)

- Et pourquoi les couvertures sont-elles oranges ? (ouh la, il faut que je mette fin à ces questions car je sens que ça va se terminer par le « comment on fait les bébés ? »)

- Dans la symbolique bouddhiste, la couleur orange désigne le second chakra du corps humain qui fait lien vers la créativité et le dynamisme. Réfléchis un peu à ça, c’est aussi simple que de comprendre pourquoi la terre est ronde ! (là, ça devrait la calmer pour un petit moment…)

- … Euh papa, j’ai tout à fait saisi ton explication relative à la couleur orange mais pourrais-tu développer plus amplement ta théorie selon laquelle la terre serait ronde ? »

Aïe, comment vais-je pouvoir lui expliquer ça, sachant que j’en ai moi-même réellement pris conscience un jour d’avril 1986 devant un épisode d’Olive et Tom ?!? Et oui, chacun ses références…

 

Thaïlande 0485 Thaïlande 0503
Thaïlande 0483 Thaïlande 0507

 

Nouveau coup de pédale (ou plutôt d’accélérateur), cette fois en direction du Wat Phra Mahatat. Le clou de girofle de la visite de ce site, c’est bien évidemment la fameuse tête de Bouddha engloutie dans les racines d’un figuier, un des symboles de la Thaïlande devant lequel on passe quelques minutes.  Puis, on contemple les temples en partie en ruine et les statues de Bouddha décapitées. A ce propos, sais-tu pourquoi les temples d’Ayuthaia sont souvent dans cet état ? Premièrement, il faut que tu retiennes que la ville était la capitale du royaume entre le quatorzième et le dix-huitième siècle. Deuxièmement, de nombreux temples et monuments ont été érigés durant cette période, si bien que la ville était considérée à l’époque comme une des plus belles au monde. Troisièmement, les birmans ont envahi, pillé et saccagé la ville qui est ensuite tombée dans l’oubli. Morale de l’histoire, c’est qu’il n'y a pas que chez nous que les gens se sont conduits comme des sagouins lors des conquêtes… Ça fait plaisir !


Thaïlande 0516

Thaïlande 0525 Thaïlande 0520

 

Allez, donne-moi ta main, et prends la mienne, et oui et oui, cette visite est finie ! On remonte dans notre carrosse, direction le Wat Phra Si Sanphet ! En route, Was prend l’initiative de nous emmener dans une arnaque à touriste où il est possible de se faire tirer le portrait sur le dos d’un éléphant enchaîné, de regarder une de ces pauv’bête jouer au foot ou encore la voir peindre… Même si Anna et Sasha contemple leur premier éléphant avec le regard d'un chien devant une tranche de jambon cru Aoste, non, merci monsieur, ce genre d’enseigne favorisant la maltraitance des animaux pour amuser le touriste, très peu pour moi… Et en plus, sur le parking, le top du top des attrape-couillons ! Le truc consiste à payer pour libérer un gentil petit oiseau en cage. Et tout ça pour faire plaisir à monsieur Bouddha himself. Ouvrez ouvrez la cage aux oiseaux, regardez-les s’envoler c’est beau… mais c’est payant ! En poussant la réflexion un peu plus loin, est-ce que ça fait réellement plaisir à Bouddha de libérer un oiseau en cage ? Si oui, est-ce que ça lui fait vraiment plaisir que l'on doive capturer un oiseau pour ensuite le libérer ? Et qu'est-ce qui lui fait le plus plaisir à Bouddha ? Le fait qu'on libère un oiseau captif, ou le fait qu'on capture un oiseau pour le libérer pour lui faire plaisir ? Et est-ce que si on libère un oiseau, mais qu'on oublie de payer l'offrande, crois-tu que ça va le vexé, ce bon vieux Bouddha ? Et si ce blaireau d’oiseau revient dans sa cage parce qu’il a été dressé pour ça, est-ce que ça, ça lui fait plaisir ? Au final, est-ce que Bouddha est super content si on paie la libération de l’oiseau pour la quarante-huitième fois ? Non parce qu’en fait, je ne suis pas du tout certain que cette magouille soit réellement un précepte de Bouddha ! Ce serait un peu comme dire que Jésus a demandé à ses apôtres d’enfermer des écureuils pour réclamer une rançon à la Caisse d’Epargne !… En même temps, moi j’dis ça, mais j’dis rien, je n’suis pas expert en la matière ! Bouddha, si tu nous écoutes, éclaire-nous de ton savoir !

 

Thaïlande 0566 

Tout ça pour dire que nous arrivons enfin sur place, pour la visite, cette fois-ci, du Wat Phra Si Sanphet. A l’entrée, un mec me demande d'où je viens, grand sourire… Le gars, je l’vois venir à cent mètres avec ses grosses tongs ! J’essaie de trouver la combinaison pour l’esquiver. Sur Playstation, croix, rond, carré, croix, ça fonctionne, mais pas là, il s’accroche !

« Mister, mister, mes statues d’éléphants, pas cher, quatre cents baths !

- Non, merci…

- Mister, mes statues d’éléphants, c’est bon pour la colique, c’est bon pour les hémorroïdes, c’est bon pour les maux de tête,…

- Non, merci… » 

Je vais au guichet pour acheter les tickets d’entrée, je reviens, et ça continue encore et encore. C’est que le début ? D’accord, d’accord…

« Mister, mes statues d’éléphants, c’est bon pour la libido de ta femme, c’est bon contre le diabète, c’est bon pour le morale, c’est bon bon,… c’est bon bon ! Allez, deux cents baths pour toi !

- Non, merci… »

Enfin, bref, passons… Concernant la visite, je ne vais pas me lancer dans une description à la Balzac de ce que nous voyons… Nous faisons assez rapidement le tour des trois énormes chedis et prenons la direction de la sortie… Et là, à ton avis, qui m’y attend ? Dans l’mille Emile ! Mon pote le vendeur de statues d’éléphants qui peuvent guérir le sida, faire de nouveau gagner la champion’s league à l’OM,  amener la paix dans le monde, faire passer l’envie de pancake à Sandrine,…

« Mister, mes statues d’éléphants, cent baths !

- Non merci…

- Cinquante baths ?

- Non merci…

- Quarante ?

- T’es mignon, t’es sympa, tu m’as l’air sincère, mais j’vais pas te l’acheter ! »

Vu le ton qu’il emploie, il n’apprécie pas ma blague à sa juste valeur : « Eh ragnagnnna, iiiiiihhh you you you taratata pukysini tarotaoao ». Chacun interprète ça comme il le souhaite…

 

Thaïlande 0538


Pour rejoindre notre nouvel ami Was, nous traversons un petit marché local. Là, pour te faire plaisir, j’ai failli t’acheter les gâteaux apéros pour la prochaine fois où tu m’inviteras : Morceaux de peaux de serpents séchées et délicatement salées, beignets de têtes de poissons, insectes en papillotes,… Une chose est sûre, on ne mourra pas de faim ce midi ! Comme j’ai un bon feeling avec Was, je lui demande quand même de nous emmener autre part… Un resto local dans lequel nous serions les seuls blancs-becs serait parfait ! Il a ce qu’il nous faut et nous dépose dans une gargote d’un de ses amis au bord du fleuve. Points positifs, le cadre, la nourriture, les bières bien fraîches, le prix... Point négatif, parmi tous les clients, il y a un autre couple de touriste ! « Was, tu as failli à ta mission. Tu es le maillon faible, au revoir !... Non, Was, je plaisante ! Et au contraire, je te remercie pour cette super adresse où nous nous sommes encore une fois fait pousser le ventre ! » A la commande, c’est marrant, la serveuse qui ne baragouine pas un traitre mot d’anglais, me dit « Oui » à tout ce que je lui demande. Une fois servi, je confirme qu’elle n’avait rien pigé ! A ce propos, je crois que les thaïs réagissent tous de la même façon. Ils ne savent pas dire « Non », ou « Désolé mon bon monsieur mais je ne comprends pas le message que vous tentez de me faire passer ». Si bien que quand tu leur poses une question, s’ils ne la comprennent pas, ils affichent un sourire et te disent « Yes ». Si tu leur demandes l’heure et qu’ils te répondent « Yes », ce n’est pas bien grave, mais en revanche, quand tu demandes à un chauffeur de bus si c’est bien celui qui va à Peta-Oushnok, mieux vaut être sûr de sa réponse. Je sens qu’on va avoir quelques aventures et anecdotes savoureuses à te raconter pendant le reste de notre périple… Bon pour en revenir au resto, c’est bon, pas cher, bref… rien à dire, si ce n’est qu’à force de manger comme ça, on ne verra plus nos strings sur les plages du sud dans quelques jours, ils seront cachés par les plis du ventre ! Par contre, je ne peux pas te donner l’adresse, ni même le nom de ce restaurant… Je me rappelle plus ou moins comment y aller de mémoire, mais pour te le décrire ici, pas évident... Si vraiment tu tiens à y aller, paie-moi le billet d’avion et je t’y accompagnerai personnellement avec grand plaisir, ce sera plus simple... Tiens-moi au courant !

 

Ok, attends une minute que je jette un rapide coup d’œil à mon planning… Ok, le temple suivant est le Wat Watanaram et son immense prang. Avant que tu me poses la question, un prang est une tour de style khmer qui orne certains temples. Ça ne te parle pas plus ? Allez, je te mets la photo, c'est plus simple !

 

Thaïlande 0575

Tu n’es pas sans savoir qu’il y a quelques mois, la Thaïlande en général et Ayutthahya en particulier ont été confrontés à de graves inondations… Et bien à cause de ça, le Wat Watanaram n’est pour l’instant plus accessible. On ne peut le contempler que de l’extérieur. Vraiment dommage car même d’ici, ça en jette un max ! Tant pis, on va siroter nos bouteilles d’eau en profitant de la vue ! Sauf qu’ici, la chaleur est telle que tout avance au ralenti, y compris nos cerveaux ! Si bien qu’on a oublié de se ravitailler au dernier arrêt au stand… On va mourir de soif, desséchés comme une fleur au soleil. Je n’fais pas l’aumône, je n’veux pas déranger, mais juste un peu d’eau, pas pour faire des ricochets, moi je veux la boire ! Vite, Was, une buvette ! Y’a pas d’sushi, Was nous trouve ça pile poil en face du dernier site que je veux voir : le Wat Lokayasutharam, un immense Bouddha couché et drapé… Oui maman, un de plus… Pas de bol, on arrive en même temps qu’un car de jap’ qui va certainement monopoliser le site. Ça, c’est sans compter sur Sasha que nous laissons sur le parking et qui occupe tout le troupeau qui fait presque la queue pour pouvoir lui toucher les cheveux. Et moi, pendant c’temps, j’tournais la manivelle, et moi, pendant c’temps là, j’profite de mon Bouddha… Merci Sasha !

 

Thaïlande 0589 Thaïlande 0601


Voilà que se termine ce petit tour organisé aux petits oignons. Visites nickelles, mode de transport nickel, repas nickel… Ben quoi, j’ai le droit de m’auto-lancer des fleurs quand même, vu que personne ne le fait … Bon d’accord, tout n’était pas si parfait dans notre vie parfaite… Il est vrai qu’on a pris quelques coups de soleil… Ben justement, on va les peaufiner puisque pour terminer cette journée en apothéose, quoi de mieux qu’une balade autour de la ville en bateau. Négociation rapide avec un ami de Was pour une balade privée d’une heure (à huit cents baths) et c’est parti ! Bon, après coup, la balade est sympa mais je ne te la conseille que si tu n’as rien d’autre à te mettre sous les baskets. Pas grand’chose à voir de transcendant, sauf peut-être les marques des inondations sur les maisons…, c’est dire !

 

Thaïlande 0618 Thaïlande 0612

 

Après ça, Was nous ramène à l’hôtel mais les adieux restent dans les cartons. Notre love story ne se termine en effet pas là puisque nous convenons d’un dernier rendez-vous dans deux heures pour qu’il nous ramène à la gare où nous sauterons dans notre train de nuit pour Chiang Mai… Une dernière petite douche à l’hôtel (merci à eux), un petit shake, une petite partie de belote pour laisser le temps à la grande aiguille d’arriver à destination et nous voilà déjà à l’heure du départ. Là, j’ai cueilli des fleurs et j’ai sifflé tant que j’ai pu, j‘ai attendu, attendu, il n’est jamais venu, zaï zaï zaï zaï… Tant pis, nous ne reverrons jamais Was et son sourire édenté légendaire… J’imagine qu’il ne voulait pas nous imposer une séparation déchirante et larmoyante sur le quai de la gare… Merci Was, je ne l’aurais moi non plus pas supportée… Pour le transport, rien de grave, des tuk-tuk, ici, ça court les rues !

 

Notre train est à vingt heures. Ça nous laisse un peu de temps pour contenter nos estomacs d’un petit pad-thaï… On s’adresse donc à une petite gargote de rue juste en face de la gare, agrémentée d’une table et de quatre chaises… toutes occupées.

« Bonjour Madame, on aurait bien aimé goûter à votre tambouille mais vous n’avez visiblement plus de place à nous proposer… ?

- Comment ça, pas de place ? Regardez dans le resto au coin de la rue, là-bas, il y a de la place, non ?

- Oui, effectivement, mais nous ne voulons pas manger dans ce restaurant. Comme je vous l’ai dit, nous désirons manger votre jenesaisquoiquibaignedansvotremarmite…

- Comme je viens de vous le dire, allez vous asseoir à la terrasse super classe de ce restaurant, je vous apporte votre commande…

- ?!???! Bon, beeeen, euuuh, ok… »

Oui, tu lis bien ! Tu commandes ton repas dans un boui-boui dans la rue et tu le manges à la terrasse d’un resto dont les propriétaires t’accueillent en plus comme un roi… Faudra que je tente le coup en France pour voir… Ah, la Thaïlande, j'adore ce pays !... Plus je le connais, moins je le comprends...Un peu comme ma femme, quoi !... lol

 

Vingt heures quinze… Euh... Là, le train n'est pas là, mais il devrait arriver... enfin peut-être... Vingt heures trente… Toujours rien… On ne s'inquiète même pas, on est confiant. La philosophie bouddhiste est en train de s'emparer de nous… Vingt-et-une heures, le voilà enfin qui arrive… De toute manière, rien ne sert de courir, il faut arriver en train ! Bon voyage à nous !!!

 

Une fois en route, on se traîne, mais on était prévenu… Six cents kilomètres en douze heures, ça ne fait jamais que du cinquante kilomètres par heure en moyenne ! Donc les kilomètres, que dis-je, les mètres défilent lentement… A l’intérieur, la logistique est super bien rôdée. Un gars se pointe et nous transforme sur demande nos sièges en couchettes king size. A part la couleur bleue un peu kitch des rideaux, c’est la grande classe. Rien à voir avec notre SNCF nationale aux prix excessifs ! Je te dirai demain si nous avons bien dormi. De toute façon, demain est une autre aventure…

 

Thaïlande 0635 Thaïlande 0641

 

PS : Note pour le lecteur qui est arrivé au bout du récit de cette journée : Tout d’abord, félicitations... Et ensuite, tu as peut-être remarqué que je n'ai pas écrit Ayhutaya deux fois de la même façon... J'offre donc un aller-retour Paris Bangkok en première classe à qui me trouvera l'orthographe correcte !... Heuuuu, réflexion faite, j'offre toute mon estime, et c'est déjà beaucoup ! 

 

Pour plus de photos, sache que tu en retrouveras beaucoup d'autres dans la rubrique "Albums photos"

Et puis si ça te dit... un petit commentaire me ferait bien plaisir...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Franck - dans Thaïlande
commenter cet article

commentaires

Gaelle 11/03/2016 04:48

Bon j'arrive 3ans aprés votre voayage mais j'adore votre blog sur lequel je viens de tomber par hasard...le ton est parfait, je me régale.
J'y retourne...je pars dans 3 semaines pour la Thailande

sylvia 28/05/2014 16:33

Bonjour, je pars en novembre 2014 en thailande avec une amie en "mode routard" etje m'inspire de votre voyage pour établir notre itinéraire; j'aurai voulu savoir si vous aviez réservez votre train
à l' avance pour Chiang Mai et le prix du billet.Merci de votre réponse ...Je continue ma lecture...

Franck 09/06/2014 18:21



Oui, billets de train pris depuis la France. Par contre, le site sur lequel je les avais réservés est fermé... Il doit bien y en avoir d'autres... Et de mémoire, c'était 850 baths ! Très bonne
expérience ! Bon voyage à toi !



Elodie 10/01/2014 09:28

Merci pour votre réponse!

Vous lui avez donner le nom de sites ? Des photos ?

Encore merci

Franck 10/01/2014 12:10



Oui, le nom des sites et il comprenait bien... Je lui montrait aussi l'emplacement des sites sur une carte pour être sûr de parler de la même chose...



Elodie 09/01/2014 22:47

Bonjour, avez-vous vous même créer votre itinéraire à travers ayutthaya ou c'est lui qui a tout choisi?


un grand merci

Franck 10/01/2014 07:39


Hello... Non, c'est moi qui ai monté mon itinéraire avec les sites que je voulais voir... Lui n'a fait que nous emmener là où je lui demandais. D'ailleurs, je referais le même itinéraire si c'était
à refaire...


Gonçalves 29/12/2013 18:55

c'est trop chouette ton blog!! félicitations! on se régale!! je prends des notes en mm temps, car je prepare notre voyage du 21 fev. au 7 mars prochain. J'éspere avoir les mm bonnes expériences que
vous tous!! et... la maman ça va? elle n'en peu plus avec autant de temples lol!!!

Franck 30/12/2013 08:49



La maman va bien ! lol 
Pour le reste, bon voyage et n'hésite pas si tu as des questions auxquelles mon blog ne répondrait pas... A+  



fabienne 30/10/2013 11:47

Je voulais savoir pour les tuk tuk pendant 6 heures...tu payes à l'avance ou à la fin de la journée?

Franck 05/11/2013 18:17



J'ai payé en fin de journée mais assure toi d'être bien d'accord sur le prix au départ !



Elodie 10/04/2013 23:32

Bjr,
saurais-tu me dire où avez-vous retiré vos billets pour le train de nuit de chiang mai?
Ils vous ont été livrés à domicile? Impression internet?

un grand merci

Franck 11/04/2013 08:54



Je les avais acheté sur un site permettant d'éditer des billets électroniques. Ce site est malheureusement maintenant fermé...



valerie 30/01/2013 10:37

Bonjour, je relis et relis et je me régale autant a chaque fois, super blog !!!! Je me suis pas mal inspiré de vos renseignement pour préparer mon périple , du 20 février au 12 Mars prochain......
a suivre

Franck 31/01/2013 08:40



Tes dates correspondent presque aux miennes l'année dernière. Profite bien ! Content que mon carnet te plaise. Inspire-toi en, c'est gratuit ! lol A+



domi27 10/01/2013 23:32

que du bonheur à te lire ! .. je voyage au fil de tes lignes qui sont bourrées de détails et de petites anecdotes ça fait remonter tellement de souvenirs en mémoire .

Franck 11/01/2013 08:58



Merki merki !



quinf 14/10/2012 11:23

J'ai l'impression que tu te débrouilles nickel en anglais. N'y a t'il pas besoin d'un guide francophone pour ce genre de journée ?

Franck 14/10/2012 15:22



Je me débrouille mais je t'assure qu'un guide francophone n'est vraiment pas nécessaire. Il suffit de baraguouiner deux ou trois et l'affaire est dans l'sac... On arrive toujours à se débrouiller
meme sans etre une star en anglais, ne t'inquiète pas !