Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : On part en vadrouille !
  • On part en vadrouille !
  • : Lorsque je ne suis pas en voyage, soit je prépare le suivant, soit je raconte le précédent...
  • Contact

Projets

Birmanie - Février 2015

Etats-Unis - Juillet 2015

Sud Turquie - Octobre 2015

Sud marocain - Avril 2016

Indonésie - Juillet 2016

Namibie - Avril 2017

Déjà faits

Grèce (2000), Tunisie (2001), Canaris (2002), Italie (2002), République Dominicaine (2003), Turquie (2003), Russie (2003), Etats-Unis nord est (2004), Egypte (2005), Corse (2005), Réunion (2005), Maurice (2005), Angleterre (2006), Inde Rajasthan (2007), Floride (2008), croisière Caraïbe (2008), Arizona (2009), Mexique (2009), Guadeloupe (2010), Jordanie (2010), Balkans (2011), Irlande (2011), Thaïlande (2012), Andalousie (2012), ouest américain (2013), croisière Méditerrannée (2013), Portugal (2014)

Compteur Global

Pages

Carnets De Route

28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 13:39

Quand t'es dans le désert, depuis trop longtemps…

Tu t’demandes à qui ça sert…

Toutes les règles un peu truquées…

Du jeu qu'on veut t’faire jouer…

Les yeux bandés…

 

Alors là, pour être franc avec toi, je ne saisis pas vraiment ce que le chanteur a voulu nous faire passer comme message… Tant pis, de toute manière, nous, on n’est pas dans le désert depuis trop longtemps ! Je dirais même qu’on en redemande ! On a soif… soif d’aventure ! On est dans les starting blocks ! On ne tient plus en place,… un peu à la manière d’un Gilbert Montagné se dandinant sur son clavier ! Bref, on a hâte d’en découdre, même si les filles ne savent pas encore vraiment ce que je leur réserve… Donc à huit heures, tout le monde sur le pont ! N’essaie pas d’imaginer la scène, ce n’est qu’une expression, il n'y a pas de pont dans le désert… Le 4x4 Jordantracks nous ramène au village de Rum et s’en est terminé de notre collaboration. Aujourd’hui, on ne sera que tous les quatre, en tête à tête avec le désert ! Mais avant ça, tout le monde au rapport ! Inspection des paquetages ! Sacs de couchage, vêtements chauds, lampe torche, carte, nourriture achetée au carrefour market du coin,… Tout l’équipement du petit aventurier modèle ! Ne nous manque alors plus que l’eau, chose qui peut éventuellement rendre service dans le désert… Là où on va, comme les buvettes dignes de ce nom se comptent sur les doigts d’un moignon, on opte pour la formule quatre litres par personne. Et si tu sais compter, et bien quatre litres d’eau, ça fait quatre kilos de plus à se coltiner... Et oui, pas de dromadaire pour nous aider ! Dans le Wadi Rum, le dromadaire, c’est bibi !!! Au final, on est chargé comme des mules népalaises ! De dos, on ressemble à quatre sacs sur pattes !

 

Allez, on prend vers l'est pour notre premier objectif du jour, le Rakhabat canyon, que plusieurs internautes m’ont carrément déconseillé de parcourir sans guide, au risque de nous y paumer… On est des fous,… même pas peur !!! En arrivant au pied de la montagne que l’on doit traverser, devine sur qui on tombe… : Awad ! Et lorsqu’on lui annonce qu’on va s’attaquer au Rakhabat tout seul comme des grands, il ne prononce froidement que deux mots qui en disent long : « Bonne chance… » Alors là, moi, m’en faut pas plus pour me surmotiver !!! Et puis, ici, on est en terre arabe, alors inch’Allah ! On se jette donc dans la gueule du monstre en empruntant une piste en zigzags avec des pentes à ne pas mettre un cycliste dehors… Pour rassurer les demoiselles, je tente une échappée et me positionne en tête du peloton pour faire office de lièvre. Elles n’ont alors plus qu’à sucer ma roue !... Non, non, je te rassure, rien de pornographique dans ce que je viens de te dire ! C’est du cyclisme ! C’est plus du jargon employé par Gérard Holtz que par Rocco Siffredi, si tu vois c’que j’veux dire ! Bref, passons… L’ascension est difficile jusqu’à l’arrivée du second souffle, que je remercie au passage. Et malgré quelques tronçons délicats, nous progressons et parvenons à une sorte de plateau…    

 

Jordanie 0838 Jordanie 0834

 

Jusqu’ici, tout va bien… On entre dans un large canyon et c’est maintenant plus un jeu de piste qu’autre chose! Ma carte dans une main, mon sens aigu de l’orientation dans l’autre, nous allons à droite… Ah, non, ici, c’est le cul du sac ! A gauche, alors ? Ben non, apparemment, le sac a plusieurs culs ! Bon, là, je ne vois plus trop où aller !... Heureusement qu’autour de nous, il y a toujours quelque chose à se mettre sous la rétine… Faut pas pousser ! On ne va pas se perdre dans un endroit moche, non plus !! Aïe… Perdre… Ça y est, le mot a été prononcé ! Nous sommes perdus comme quatre poux pourraient l’être sur la tête de Desireless… Qu’à cela ne tienne, si on veut retrouver notre chemin avant que le soleil ne transforme notre peau en une boursouflure bien cuite, faut se bouger un peu ! J’escalade et pars donc seul à la recherche d’un balisage ou d’un semblant de sentier… Et juste au moment où les filles s’imaginent dévorées par les vautours, je reviens tel un messie (le sauveur, pas le joueur de foot !)… Par contre, en guise de sentier, je leur propose plutôt de l’escalade avec un passage étroit, en dévers, et donnant sur le vide… Le genre d’endroit où il ne vaut mieux pas se ramasser, à moins de vouloir illustrer la page faits divers du journal local ! Mais bon, délestées de leurs sacs, les filles assurent leurs gestes et passent sans problème cette difficulté. On est de nouveau sur les rails ! Quoique… J'ai beau savoir où mettre le cap, l'horizon ne s'est pas subitement dégagé pour laisser apparaître un tapis rouge réservé aux VIP. Ce serait trop simple ! Après chaque difficulté surmontée s’en présente une nouvelle. En fait, on progresse aussi vite qu’un escargot au galop ! Mais on progresse quand même, dans un cadre tellement grand et spectaculaire que même un claustrophobe apprécierait l’décor ! Et après deux heures, on commence à deviner une esquisse de ce qui pourrait peut-être s’apparenter à un semblant de sortie... Vient le moment où tu te dis certainement qu'on est sorti d’affaire,… qu'il n'y a plus de raison de se méfier,… Tu le vois ton doigt ?… Oui ? Et bien tu peux te le fourrer dans l'œil jusqu'à pouvoir te chatouiller le cervelet !!! Nous sommes de nouveau dans une impasse… Rakhabat canyon,… ton univers impitoyable ! Bon, on a tout de même deux possibilités : Soit je descends par la gauche et de là, j’accède rapidement à la sortie,… mais mort…, soit je passe par la droite et je signe d’office une déclaration indiquant que le suicide était prémédité. Pour résumer, le cuir chevelu de Desireless est visiblement sans issue ! Là, c’est la tuile… Et pas n’importe quelle tuile ! Une tuile en béton armé qui vient de nous tomber sur le coin de la tronche ! Je cours, je cherche, j’évalue,… Je tourne, je retourne, je re-retourne ! Et même si j'ai de l'énergie à revendre, faut pas pousser mamie dans les orties, je commence à me résigner… Nous sommes condamnés à moisir ici, pour le meilleur,… et surtout pour le pire…

 

Jordanie 0856

 

Quel suspense insoutenable ! On dirait du « 24 heures chrono » ! Vont-ils s’en sortir ? Vont-ils y rester ? Faites vos jeux... Rien ne va plus !!! Allez, actives tes deux neurones… Il y a là autant d’intrigue que dans « les feux de l’amour » ! Si tu peux lire ce carnet de route, c’est qu’on a bien évidemment réussi à sortir du canyon ! Rapproches-toi un peu que j’te raconte… Donc, après un court moment de lucidité comme il m'arrive d'en avoir, je tente une offensive sur le flanc droit du canyon… Et finalement, après avoir mangé un peu de poussière et m’être râpé les genoux,… emballé c’est pesé, l’affaire est dans l’sac, y’a plus rien à voir ! Bon, c’était beaucoup moins plus pire que c’qu’on pensait ! lol !... Surtout pour les filles qui ont de nouveau pu profiter de mon corps… Et voilà,… Une fois de plus, tu es à côté de la plaque !! Profiter de mon corps, ça veut dire que je leur ai servi d’échelle pour qu’elle puisse facilement descendre… Qu’est-ce que tu allais encore imaginer ?

 

Bon, ça y est, la sortie, on la voit, on la sent, on la touche... Il doit donc être l’heure de déposer les armes et de signer l’armistice avec cette petite flânerie champêtre… Mais ça, c’est sans compter sur les cent derniers mètres à parcourir, moins évidents qu’ils n’y paraissent… Mais nom d’un chien, quand est-ce qu’on va voir le bout de c’canyon ?!? Maintenant, il nous faut traverser un éboulis de rochers, qui, avec la fatigue, nous semble aussi haut que le World Trade Center (après 2001, faut pas pousser, quand même !). On escalade, on descend, on se faufile, on rampe, et… on s’remplit les mirettes devant l’étendue désertique qui s’offre enfin à nous… Alléluia !!! Nous sommes venus, nous avons vu, nous avons vaincu ! On a mis plus de temps que prévu, mais on a vaincu quand même ! Quatre heures au lieu des deux heures prévues initialement, ça te coupe une jambe au programme de la journée…Mais bon, si j’aurais su, j’aurais v’nu quand même ! Et puis les filles sont ravies, Félicie, aussi ! Maintenant, si notre aventure et mes photos te font baver de désir, n’hésites pas, toi aussi, à tenter la traversée de ce canyon en solo… S’il le faut, je te donnerai quelques infos ! Par contre, si tu fais ta chochotte et que tu as le trouillomètre à zéro, contacte Passe-partout qui se fera un plaisir de t’y emmener…

 

Jordanie 0861

 

Treize heures, on a les babines qui suintent ! Nos amies les mouches avec qui on a sympathisé hier sont déjà au lieu de rendez-vous, on n’a plus qu’à se mettre à table ! Œufs durs, thon, tomates, pain et vaches qui se marrent en voyant nos têtes sont au menu… Ça fait du bien par où ça passe… On en profite aussi pour se réhydrater et se faire sécher… Car ici, en ce moment, c’est peut-être la saison sèche mais je peux te dire que ces quatre dernières heures, c’était la saison des pluies sous le t-shirt ! Ajoutes à ça une bonne couche de poussière rouge, et tu récoltes une bonne engueulade de la mère Denis ! J’suis loin d’être Monsieur Propre, tout comme mon t-shirt qui a dit adieu au nounours Cajoline depuis belle lurette !!! Hé les filles, et si on suait encore un peu ? Un Mars et ça repart ! On reprend notre bâton de pèlerin, direction le sommet de la grande dune de sable rouge ! La grimpette, je peux sincèrement t’assurer qu’elle est plus facile à raconter qu’à monter ! Mais une fois arrivés à son sommet et trois kilos de sable dans chaque godasse plus tard (cinq pour Mumu), c’est l’heure de la contemplation… Je te laisse quelques minutes te gaver des photos, qui, je te préviens, vont te chambouler la caboche au point de vouloir échanger tes prochaines vacances au Touquet contre un séjour dans le Wadi Rum !

 

Jordanie 0867 Jordanie 0869

 

De toute manière, où que l'on soit dans ce désert, il y a toujours une photo à faire ! Et en plus, elles sont immanquables tant la lumière est belle, tant le sable et les montagnes sont colorés… C’est bon ? T’as assez profité des photos ? Allez, aspires le filet de bave qui coule de ta bouche, on reprend la route ! Chaque mètre parcouru nous offre une nouvelle perspective qui donne envie de sortir la boîte à image… et envie de pousser la chansonnette : « Un kilomètre à pied, ça use, ça use,… Un kilomètre à pied, ça use les souliers… Deux kilomètres à pied, ça use, ça use,… » On marche, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, … On se la coule dure, mais pour être franc, on ne sent pas la fatigue,… on vole ! Increvable, qu'on est,… Increvable ! Bon, je ne te cacherai pas qu’on est sous perfusion de barres de céréales pour nourrir nos corps et d’ampoules plantaires pour nourrir nos semelles… Mais ça marche,… au sens propre comme au sens figuré ! On est même en train de rattraper le temps perdu ce matin… : inscriptions nabatéennes d’Al faishiyya qui ressemblent aux dessins de ma fille, maison de Lawrence d’Arabie qui n’a de maison que le nom,… Mais tous ces soi-disant sites dignes d’intérêt ne sont qu’un prétexte ! Un prétexte pour marcher le nez en l’air dans ce désert, seul, sans bruit, sans un poil de vent (ni derrière), sans guide, sans troupeau,…, considérant que je ne parle pas de troupeau de dromadaire, là…, tu l’auras compris…

 

Jordanie 0910 Jordanie 0917

 

On continue comme ça notre petit bonhomme de chemin jusqu’à ce que le soleil nous montre quelques signes de faiblesse. Et si le soleil se couche, je risque fort de l’accompagner de bon cœur ! Donc, il nous faut nous trouvez un p’tit coin pour passer la nuit, comme des SDF, à l’abri du vent et à l’écart des traces de 4x4… Ben oui ! Ca m’embêterait de me faire rouler dessus en plein sommeil, j’aurais du mal à me rendormir… Bon, ça y est, nous nous posons enfin ! On a les jambes raides, on a mal au dos, on a mal au cul… mais on a la banane ! Le plaisir du travail accompli ! Hep hep hep, attention, qu’on se comprenne bien ! Rien à voir entre le mal au cul et la banane ! Ok ?...

 

Jordanie 0941 Jordanie 0928

 

Posés depuis environ vingt huit secondes et demie, nous sommes la cible d’un 4x4 qui file tout droit dans notre direction ! Pas de doute possible, c’est bien notre pomme qu’il vient voir ! Attends que je réfléchisse un peu… Qui ça peut bien être ?... On n’a pas appelé de taxi ?… Est-ce que quelqu’un a commandé une pizza ?… Et si c’était la police du désert ? Le camping sauvage est peut-être interdit ? Allez à la case prison sans passer par la case départ… A moins que ce ne soit encore un coup de ce bon vieux Marcel Béliveau !... Mais non, rien de tout ça… D’ailleurs, là, c'est le moment de sortir mon anecdote illustrée avec reliure et couverture cartonnée... Je te le fais en direct :

 

« Bonjour, qu’est-ce que vous faites ici ?

– Ben… On s’installe pour passer la nuit à la belle étoile…

– Ramassez vos sacs et montez, je vous emmène chez moi, on va aller prendre le thé !

Ça, c’est le genre d’invitation comme je les aime ! Bien sûr, ça ne se refuse pas !

– Benco ! En voiture Simone ! »

Alors qu’on était planqué dans le trou du cul du monde, le gars vient nous chercher pour nous inviter à prendre le thé ! Il était pénard chez lui en train de mater questions pour un champion et s’est dit « Tiens, je vais faire ma B.A. du jour… Je vais aller faire un tour dans le désert avec mon 4x4 pour y ramasser des SDF et les inviter à prendre le thé ! » Et c’est tombé sur nous ! Plus belle la vie !!! Ne me regardes pas comme ça, je ne suis pas fan de cette daube…

 

Arrivés à son campement, Mohammed nous installe autour du feu et nous prépare effectivement une théière de bon whisky bédouin, comme ils disent ici, tout en entamant la conversation… Il vit dans le désert avec sa famille et loue quelques tentes aux touristes ayant vadrouillé dans le Wadi Rum avec son cousin comme guide. D’ailleurs, nous sommes peu à peu rejoints par d’autres touristes européens ayant terminé leur excursion du jour, ainsi que par son cousin. L’ambiance est cool et familiale. Rien à voir avec le camp d’hier soir… Le problème, c’est que la nuit a définitivement tiré un trait noir sur cette journée et qu’il va nous être difficile de retrouver notre camping sauvage… Nous abusons et demandons donc à notre hôte s’il peut nous ramener à notre lieu de villégiature… Mais Mohammed ne l’entend pas de cette oreille de bédouin ! Nous sommes ses invités ! Nous mangerons avec sa famille et dormirons sous sa tente ! Même pas la peine de négocier !... Quelle hospitalité !!! Jamais vu ça de toute ma petite carrière de routard ! Et cette soirée alors ? Overdose de bonheur ! Repas à s’en faire craquer la ceinture, thé à gogo, discussions et chants autour du feu : « We come from… Wadi Rum… Made in, made in Wadi Rum… » C’est le genre d’événements que tu n’avais pas prévu le matin en ouvrant les yeux et qui te comble de bonheur le soir quand tu les refermes ! Chapeau bas monsieur Mohammed,…Allez, une petite photo souvenir ? « Ok pour la photo, mais pas sur facebook ! »

 

Jordanie 0947

 

Bon, les trois chochottes qui m’accompagnent ont bien évidemment pris l’invitation à la lettre et filent direct se coucher sous la tente. Moi, personne ne m’enlèvera ma nuit à la belle étoile ! Une nuit dans le désert, c’est dormir dans la plus vaste chambre de l’hôtel le plus étoilé au monde ! Et c’est donc vers vingt trois heures que je m'endors en comptant les étoiles filantes, la tête pleine d'images du Wadi Rum... Y'a pire! Vivement demain qu’on puisse de nouveau s’en mettre plein les mirettes ! De toute façon, demain est une autre aventure…

 

 

Pour plus de photos, sache que tu en retrouveras beaucoup d'autres dans la rubrique "Albums photos"

Et puis si ça te dit... un petit commentaire me ferait bien plaisir...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Franck - dans Jordanie
commenter cet article

commentaires

Antoine 22/10/2014 14:05

Bonjour Frank,
Merci pour ton blog. C'est très chouette à lire et on y a puisé plein d'infos pour notre futur voyage en Jordanie. Ayant l'esprit aventureux, je voudrais aussi tenter le Rakhabat sans guide. Aurais-tu par hasard encore une copie de cette carte que tu as utilisée? Ou pourrais-tu nous donner des infos sur la manière de se la procurer? Merci d'avance !
Antoine

Franck 22/10/2014 14:58

Aaaaah, un aventurier comme moi !!!! Tu vas réellement prendre ton pied ! Le Rakhabat reste pour moi mon meilleur souvenir de la Jordanie. Et pourtant, comme tu l'as lu, j'en ai beaucoup ! Ce sera avec plaisir que je t'aiderai. Envoie-moi un mail sur ma boîte perso et je t'envoie tout ça (franck.laurent@voila.fr)... A+

Jordantracks 23/11/2013 21:21

Super ton blog! Bravo aussi pour Rakebat canyon en solo!Peut etre pas donne a tout le monde quand meme...et pour les dunes de sable rouges, il y a la methode bedouine, laisse les chaussures en bas,
sinon c'est lourd ;-) !
Concernant notre camp, nous nous efforcons toujours de nous ameliorer en ayant l'idee d'allier tradition bedouine et un certain comfort ( panneaux solaires,tentes privees...) et d'etre convivial.
Moins routard c'est vrai mais peut etre plus accessible aux visiteurs sans vouloir faire un "hotel" dans le desert. bonne continuation dans ton blog et tes voyages.

Franck 25/11/2013 09:26



Hello Ingrid ! Content de te trouver sur mon blog ! Pour le Rakhabat, effectivement, cela nécessite pas mal de préparation pour le faire en solo, et c'est effectivement ce que j'avais fait... A+



faustine 22/09/2013 21:51

Super ton blog!!! Je l'ai dévoré, je me suis bien marré et ça m'a permis de patienter avant mon départ en me gavant de tes anecdotes et photos!!
Je souhaitais savoir si tu pouvais me faire passer tes notes et ta carte pour faire le treck du 2ème jour dans le wadi rum... Car nous sommes aussi un peu allergiques aux autres touristes!!
Merci beaucoup

Franck 23/09/2013 09:42



Je t'envoie ça ! N'oublie pas de me faire un retour lorsque tu seras revenue... Tu vas adorer le Rakhabat canyon !



pauline 02/05/2013 18:53

Pas de problème, j'écume les forums à la recherche d'un organisateur de trek pour une journée dans le wadi rum qui ne soit pas trop "attrape touriste"! (on est aussi un peu associable avec les
autres touristes en voyage ;)!)
sinon, oui je parlais des indications pour la traversée du Rakhabat canyon. on a envie de s'y lancer seuls mais bon on est pas vraiment des champions d'orientation et tes indications pourraient
nous être utile. si tu as toujours ça sous la main bien sûr!

Franck 03/05/2013 08:55



Le Rakhabat, tu vas te régaler ! Peut-être ce que j'ai préféré de tout mon voyage ! Je t'envoie mes notes par mail...



pauline 01/05/2013 20:30

Merci pour ta réponse! j'aurais du lire jusqu'au bout pour l'agence de location de voiture, l'info était sur la dernière page! c'est bien l'agence que j'avais repéré donc vu que tu me confirmes
qu'ils sont fiables on va opter pour ça!
sinon, encore une petite question pour le trek dans le wadi rum on aurait bien été tenté par le campement de Mohammed et les excursions avec le cousin, cela semble plus convivial et authentique que
le Jordantracks d'après ce que tu en décrit. Est-ce-que tu aurais par hasard le nom du campement ou une adresse mail pour réserver le trek avec eux?
on serait aussi intéressé par votre itinéraire de votre épopée dans le wadi rum du 2ème jour. ça serait top!

Franck 02/05/2013 09:45



Le problème avec Mohammed, c'est qu'on est "tombé" sur lui par hasard... Je ne sais même pas si il a un site internet ou une adresse mail... Concernant le trek, tu veux le circuit ou les
indications pour traverser le Rakhabat canyon ?



Karine 30/09/2011 08:46


Oui, c'est avec plaisir que je prendrai ta carte. =) C'est très gentil! Je viens de contacter une toute petite et nouvelle agence pour partir faire la première journée en voiture et rando. J'espère
avoir raidement leur retour.


Franck 30/09/2011 23:38



Pas de problème, je t'envoie ça dès lundi sur ta messagerie perso... Concernant l'agence, demande bien à faire l'ascension du djebel Burdah... Tu vas en prendre plein les yeux !



Karine 29/09/2011 12:09


Nous avons prévu de passer deux jours au Wadi Rum (le timing est vraiment juste). Comment nous conseilles-tu de les passer (à pied, 4x4...)?


Franck 29/09/2011 20:45



Si c'était à refaire, je referais exactement la même chose dans le Wadi Rum : 2 jours pleins, deux nuits + survol en ULM le troisième jour. Le premier jour, passer par une agence pour bénéficier
d'un véhicule et d'un guide afin d'aller au sud du désert (voir mon carnet). Le lendemain, se débrouiller seul pour faire à pied le même genre de parcours que le nôtre. Si besoin et si ça
t'intéresse, je pourrai te donner l'itinéraire sur une carte par mail. Je pense que c'est la journée que j'ai préférée de tout mon voyage...



FamilleUS 21/01/2011 12:52


J'ai bien aimé le blog mais j'attends toujours le Charles Lindberg du Wadi Rum et son ULM de choc...
A quand la suite ?


mumu 17/01/2011 22:25


Superbe journée, sur place on a bien rigolé, bien flippé, marché et escaladé à en crever et on s'en est surtout mis plein les mirettes!
je conseille quand-même de partir avec de bonnes chaussures de rando, cette journée a été quasiment fatale pour les miennes, une petite déchirure sur chaque côté en début de journée qui s'élargit
au fur et à mesure et c'est le désert entier qu'on trimballe à chaque pas!

Et puis il est très bien ce récit! quelqu'un a lancé le jeu des 7 erreurs? punaise, j'ai pas trouvé les fautes d'orthographe... oh la laa !


laurent 10/01/2011 19:56


j'aurai vraiment voulu etre à ta place (sans blague)