Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : On part en vadrouille !
  • On part en vadrouille !
  • : Lorsque je ne suis pas en voyage, soit je prépare le suivant, soit je raconte le précédent...
  • Contact

Projets

Birmanie - Février 2015

Etats-Unis - Juillet 2015

Sud Turquie - Octobre 2015

Sud marocain - Avril 2016

Indonésie - Juillet 2016

Namibie - Avril 2017

Déjà faits

Grèce (2000), Tunisie (2001), Canaris (2002), Italie (2002), République Dominicaine (2003), Turquie (2003), Russie (2003), Etats-Unis nord est (2004), Egypte (2005), Corse (2005), Réunion (2005), Maurice (2005), Angleterre (2006), Inde Rajasthan (2007), Floride (2008), croisière Caraïbe (2008), Arizona (2009), Mexique (2009), Guadeloupe (2010), Jordanie (2010), Balkans (2011), Irlande (2011), Thaïlande (2012), Andalousie (2012), ouest américain (2013), croisière Méditerrannée (2013), Portugal (2014)

Compteur Global

Pages

Carnets De Route

12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 17:47

Exceptionnellement, ce n’est ni au levé du jour, ni au levé des corps que je te retrouve, mais bien à trois heures du mat’, la tête bien enfoncée entre ma fesse droite et ma fesse gauche… Et alors ?… Pourquoi à cette heure-là ?... Et bien sache que tout en me confiant à toi, je récolte dans le creux de mes mains le fruit de toute une journée de nourriture digérée par l’estomac de ma petite Sasha... Dans la répartition des couchages, je n’ai eu de chance ni au grattage, ni au tirage puisque et de une, j’ai obtenu le matelas par terre, et de deux, je dors avec ma fille qui présente de graves symptômes d’overdose de pad-thaï. Moi je n’étais rien et voilà que cette nuit, je suis le gardien de ses rêves et vomis, je l’aime à mourir…malgré tout… Surtout qu’une fois son délestage effectué, elle repart aussi sec dans ses rêves de jambon beurre, me laissant en plan en compagnie de sa petite contribution, un peu du style « papa, j’ai fait mon boulot, à toi de faire le tien, bonne nuit ! » Allez, une fois mes petites mains et mes draps nettoyés, excuse-moi pour le dérangement, mais je retourne pioncer… Sauf que mes parents ne l’entendent pas de cette oreille ! Ou plutôt, c’est moi qui les entends très fortement dans les oreilles... Pour te donner une idée du truc, les cloisons de notre cabane sont sur le point de céder sous la violence et la répétition de leurs coups de boutoir sonores… C’est clair, ce ne sera pas la nuit la plus réparatrice des vacances ! Surtout que vers cinq heures, alors que je me remets tout juste de la quatrième vomissure sashatesque, c’est le téléphone de mes parents qui me rappelle à l’ordre, des fois que j’aurais eu la mauvaise idée de somnoler cinq minutes… Et pour finir en apothéose, Anna obtient le privilège de parachever le travail de sape de toute la famille en me sautant dessus vers huit heures, envoyée par sa mère qui elle, veut visiblement continuer sa grasse mat’ en paix… Décidément, cette nuit, mes filles sont toutes options ! Mais là, c’est franchement la goutte de pisse qui fait déborder les toilettes !!! Pitié, je veux dormir !

Ah… On me dit dans mon oreillette que je dois arrêter de me plaindre et m’atteler à te conter l’histoire d’aujourd’hui, normalement jour de rentrée des classes pour Anna. Oups, je crois qu’elle ne sera pas à l’heure à l’ouverture des grilles pour y saluer M. Denise… Mais bon, y’a pas de doute là-dessus, cette vadrouille lui apportera plus que le programme d’histoire-géo de son année de maternelle grande section… Et puis j’y mets ta main à couper qu’elle préfère être là, avec nous, sur la plage, au soleil, en train de déjeuner un pancake à la banane accompagné de son verre de Cacolac ! Et pourtant, c’est le moment que choisit An, le sympa proprio du Bee Bee, pour venir troubler ce doux moment de quiétude. « An, je voudrais, enfin si tu le permets, déjeuner en paix… » Mais bon, on ne va pas lui en tenir rigueur vu que sa venue va nous rapporter pas moins de vingt mille baths ! « A ce prix-là, An, tu reviens quand tu veux ! » Alors ? A ton avis, on a gagné à la loterie thaïlandaise ? C’est TF1 qui nous verse déjà des droits d’image pour la journée d’hier ? An nous offre un mois gratuit dans notre bungalow, c’est ça ? Ben non, t’as tout faux sur toute la ligne… En fait, An me ramène le portefeuille de ma mère qu’elle a lâchement abandonné par terre hier soir… Et après vérification, les vingt mille baths y ont bien passé la nuit... Donc An, si tu lis cette bafouille, je veux te remercier de tout cœur. Sans ton honnêteté, j’aurais été contraint de prêter de l’argent à ma mère qui ne me l’aurait jamais rendu... Merci l’artiste !


Après ça, s’en suit un nouvel hymne à la douceur de vivre… Baignade, bronzette, snorkeling, châteaux de sable, pour terminer par un épisode déménagement. Et oui, An nous a dégotté notre seconde cabane au fond du jardin dans laquelle nous finirons notre séjour à Koh Lanta. Nickel chrome, c’est en plus la cabane qui a la meilleure vue sur la pataugeoire ! Décidément, on se plait vraiment ici. L'endroit est cool, la bouffe excellente, les gens adorables, la bière bien fraîche comme il faut, la mer à trente degrés et surtout à seulement dix mètres soixante de mon hamac privatif… Le programme est tellement cool que j’ai eu le temps de mesurer… D’ailleurs, si tu n’a rien de prévu pour les vacances, je t’encourage à venir voir ça par toi-même ! La vie suit son cours, chacun vacant à ses occupations jusqu’au moment où… « Aaaaaargh ! Au secours, à l’aide !!! » Tel un chevalier blanc, je galope jusqu’au château de ma princesse pour la sauver des griffes d’une méchante sorcière ou d’un dragon cracheur de feu ! C'est alors que je la vois. La bête... Ou plutôt, le monstre ! Un truc énorme tout droit échappé du tournage de je n’sais quel film d’horreur… Des yeux déments, au moins un mètre d'envergure et cinquante centimètres au garrot. Bon, peut-être un peu moins mais en tout cas, beaucoup trop pour Sandrine. Mon regard croise celui de cette énorme blatte, et instinctivement, nous comprenons que l'un de nous deux est de trop dans cette pièce. Je lui saute alors au cou, elle se débat en poussant des cris terribles, mais après un uppercut bien placé, je l'achève sauvagement d'un dernier coup qui fait exploser son abdomen sur le carrelage. Splatch ! C'est fini. Le spectacle est terminé, y’a plus rien à voir !... Le public se retire… Ouf, c’était moins une… La bestiole semblait avoir envie d’un bon morceau de mollet bien blanc... Sandrine, soulagée, peut essuyer la sueur ruisselant de son front. A ses yeux, elle a failli mourir…, tu t’rends compte !?! Faut dire qu’avant notre venue en Thaïlande, j’avais envoyé un émissaire pour éradiquer toutes les araignées du pays pour le confort de madame. Et là, je plaide coupable ! Ben oui, je n’avais rien demandé concernant les blattes de trois mètres de long…
 

Thaïlande 1773


Allez, comme les saltimbanques que nous sommes, nous reprenons la route en n’oubliant pas qu’ici, même si les gens roulent dans tous les sens, le code de la route indique qu’il est quand même préférable de tenir sa gauche. Et cette fois-ci, c’est la bonne puisque nous prenons la bonne direction et longeons la côte ouest pour atteindre la pointe sud de l’île. Et plus on descend, plus les gens se font rares sur les plages… Comme ça, on aurait tendance à croire que la beauté des plages décroit lorsque le nombre de touristes diminue, mais là, c’est carrément l’inverse qui se produit ! Si bien que nous terminons notre folle échappée sur celle d’Ao Kantiang où nous nous retrouvons tout seul pour un petit plouf…
 

Thaïlande 1752


C’est sûr, on ne va pas être gêné par le parasol de Gérard et Ginette qui te bouche la vue sur la mer à tous les coups, ou encore par les keums du « neuf trois » qui sont relouds avec leur rap qu’ils écoutent à donf sur leurs serviettes situées à trente cinq centimètres de la tienne ! Là, on en oublierait presque qu’on est encore en haute saison ! Ensuite, comme hier, nous ne laissons reposer définitivement nos montures que pour nous rendre dans une super cantoche ! Cette fois-ci, mon étude de marché nous parachute au « Same same but different » ! Une fois de plus, fais une pause dans la lecture de mes vadrouilles pour noter ce resto dans les immanquables de ta prochaine virée à Koh Lanta. Car faut avouer que le cadre vaut à lui tout seul le prix de l’adition… Non ? Tu ne notes pas l’info ? Pour te convaincre, il t’en faut plus, c’est ça ? Je rajoute donc que pour manger, nous sommes les pieds dans le sable et la tête dans la végétation… Toujours aucun candidat ? Allez, au cadre magnifique, aux pieds dans le sable et à la tête dans la végétation, je fais une offre exceptionnelle en ajoutant une cuisine contemporaine mêlant l’occident à l’Asie... Quoi ? Tu ne prends toujours pas trente malheureuses secondes pour griffonner le nom de ce resto ? Ok, j’abats ma dernière carte et rajoute donc en cadeau bonux qu’ici, le mot d’ordre, c’est tout le monde à poil ! Ou presque… Tu connais certainement le principe… On te sert ton repas sur le corps de magnifiques jeunes demoiselles entièrement nues et allongées sur ta table… Ah, là, je crois que mon argument a fait mouche et l’info n’est pas tombée dans l’orteil d’un sourd. Ça y est, tu te décides enfin à prendre en considération mon tuyau… Quand je te dis que c’est une bonne adresse, faut m’croire sur parole nom de diou !
 

Thaïlande 1754 Thaïlande 1757

Thaïlande 1755

Pour ma part, j’avale la dernière bouchée de ma crêpe choco coco, je relèche goulument mon assiette se prénommant pour ton info Luang et libère donc par la même occasion la mistinguette qui va directement aller servir de plat à fondue savoyarde à la table d’à côté... Ouh lala…, ce repas m’a donné des bouffées de chaleur… Vite, j’ai besoin d’une bonne dose de liquide de refroidissement ! Ben ça tombe plutôt pas mal puisqu’ils ont tout prévu au Same same but different ! Tu te lèves de table, tu dis au revoir à ton assiette, tu fais trois pas vers la gauche, puis douze vers la droite en courant le plus vite possible pour te retrouver dans l’eau jusqu’à la taille ! Euh…, au fait, courir, c’est pour refroidir au plus vite les parties de ton corps en surchauffe après une telle assiettée, mais surtout pour éviter que le sable n’ait le temps de te brûler ta petite voute plantaire toute fragile. Car ici, quand la canicule s’emballe, les cannibales s’en… brûlent les pieds… Bref, notre passage au Same same but different touche à sa fin, nous tirons notre révérence et poursuivons notre chemin vers le sud et son désert qui n’a rien à voir avec le Sahara. Ben oui, pour les connaisseurs, le coin ressemble plus au royaume de Jayce et les monstroplantes !… Non, en fait, la zone est totalement désertée par les touristes ! Et ça fait toute la différence ! A croire que personne ne connaît l’endroit… Tant mieux pour ceux qui, comme nous, détestent les bancs de phoques agglutinés sur la plage, tant pis pour les autres qui ne prennent pas la peine de tourner la poignée d’accélérateur jusqu’ici ! Du coup, on se choisit une plage privative, en l’occurrence celle de Jark Bay, immense, magnifique, sauvage… idéale pour passer un moment de rêve en tête à tête avec l’océan. Le fait d’être seul au monde, ça donne une toute autre dimension à la chose, tu peux m’croire… C’est un peu comme sur une magnifique carte postale sauf que là, y a ma tête au beau milieu ! Garde bien ce bon tuyau pour toi, ce sera un peu comme notre petit secret à nous, ok ?… Par contre, si j’y retourne… euh, pardon, lorsque j’y retournerai, si je vois des tas de baigneurs dans la flotte, je saurai d’où vient la fuite !
 

Thaïlande 1764

Thaïlande 1760
Ça y est, nous arrivons au bout du bout de cette route qui serpente, dans sa dernière portion, dans une végétation luxuriante tout en surplombant des plages de sable blond totalement désertes. Que demande le peuple ? Ben rien à part que ma mère ne crève pas ! Et en plus, il l’obtient ! Du coup, il est plutôt content, le peuple ! « Et si on se refaisait cette route une seconde fois ? » De toute manière, pas trop l’choix ! Quand on arrive au bout, il faut se refaire cette même route dans l’autre sens pour rentrer, ce qui n’est pas pour nous déplaire tellement on a pris du plaisir à l’aller. Ok, ben c’est reparti !... Une fois de retour à notre cabane au Canada, on se sépare en deux groupes. D’un côté, les hommes. De l’autre, les femmes. Nous, les hommes, nous partons à la recherche d’un bateau qui voudra bien nous emmener en mer demain. Quant aux femmes, on les laisse à des occupations exclusivement féminines, c’est-à-dire la lessive et le repassage. Hé oh, c’est bon, ne rouspète pas comme ça, nous sommes des gentlemen, quand même ! Et oui bonhomme, on leur a laissé trente baths pour emmener le linge au dressing de l’hôtel… Bilan des courses, le linge est propre mais nous revenons bredouilles pour le bateau... Ça, c’est sans compter sur un thaï sympa comme tout, sympa comme An qui s’occupe de nous planifier un programme aux little oignons après deux ou trois coups d’file! Vraiment, si ça continue comme ça, je vais bientôt lui faire de la pub sur mon blog ! Une fois de plus, merci !
 

Thaïlande 1758 Thaïlande 1768
Thaïlande 1766 Thaïlande 1767

 

Si je matte le planning détaillé de cette fin de journée, l’organisateur a écrit « couché de soleil dont seule l’Asie du sud-est a le secret, petit resto qui tient plus du relais routier que du relais château, et pour finir, une bonne bière bien fraîche »... Sauf qu’il a oublié que la bière n’était pas venue toute seule puisqu’elle est accompagnée de son pote le hamac. Une fine équipe ces deux là ! Allez, une claque su’l’baigneur, une histoire et tout l’monde au lit !... Ça y est, rassure-toi, j’ai bordé mes parents et mes enfants. Je vais enfin pouvoir te consacrer quelques minutes en t’écrivant ce carnet. Mais pas n’importe où ! Sur un canap’, face à l’océan, au son des vagues s’échouant à quelques mètres de moi…  J’écris, j’écris, même si le mélange bière et bruit des vagues a le même effet qu’une enclume accrochée à chacune de mes paupières… Je lutte pour ne pas te décevoir, j’écris à en perdre haleine, mais mes paupières sont de plus en plus lourdes… Il faut que je termine l’écriture de cette journée, mais je crois que mon subconscient prend le dessus... Je ne sais plus vraiment si ce que j’écris a un sens… Au Bee Bee’s bungalow, sur l’île de Koh Lanta, dans le nid des oiseaux, dans les mains de Bouddha, dans le bleu de la mer, dans une grande chope de bière, je te survivrai ! Tout seul face aux embruns, sur une plage déserte, quand je mange un bout d’pain, je relèche mon assiette, au-delà de la peur, et de mon jambon beurre, je te survivrai ! Désolé, comme Jean-Pierre l’a fait avant moi, je raconte n’importe quoi… Tout comme mon histoire de filles dénudées de tout à l’heure… Qu’est-ce qu’on n’ferait pas pour t’inciter à aller dans un resto ! Allez, tu peux remettre tes fantasmes dans ton slip, on se retrouve demain pour faire le plein d’autres bons tuyaux… De toute façon, demain est une autre aventure…

 

 

Pour plus de photos, sache que tu en retrouveras beaucoup d'autres dans la rubrique "Albums photos"

Et puis si ça te dit... un petit commentaire me ferait bien plaisir...

Partager cet article

Repost 0
Published by Franck - dans Thaïlande
commenter cet article

commentaires

Barbara 12/10/2014 20:48

Bonjour Franck,
Quelle aubaine d être tombée sur ton blog. Nous partons mon mari et moi en février pour une bonne 15 aine de jours et je t avoue que je m inspire carrément de ton itinéraire.
J avais cependant quelques petites questions... Si jamais tu as le temps de me répondre entre deux écrits ce serait super....
Nous comptons visiter le nord puis finir , comme vous , dans le sud paradisiaque.
Je t avoue qu a la base, j avais opté pour koh samui et ko tao, ou les îles Andaman , que je pensais moins touristiques que phi phi mais la lecture de ton blog m a fait changer d avis et je ne me vois pas partir sans avoir vu la fameuse île de La plage et me prendre pour Virginie Ledoyen... Et du coup aller aussi à koh lanta.

Sans tes filles, serais tu quand même aller au Tiger temple ( apparemment oui car j ai lu que c était un de tes trois objectifs ;) ?
La journée avec les éléphants semble en tout cas super....

Dans un des posts, tu dis qu avec moins de temps, tu aurais choisi Bangkok, Ayuthaya , chiang mai, puis îles du sud. Pourtant, les journées avec Niti semblent si authentiques! Tu veux dire qu on peut faire ce genre de visites ( villages typiques) de Chiang Mai? Pas nécessaire d aller jusque Mae Aw ou Mae Hong Son?

Et penses tu que le fait d y être durant le nouvel an chinois ( fin de notre voyage ) soit plutôt un avantage ou un inconvénient?

Voilà, j en ai fini avec mes questions.

Au plaisir de te lire!!!

Continue de nous ous faire rêver, saliver!!

Barbara

Franck 13/10/2014 12:58

Faisable ? Oui... Rapide ? Aussi... Il ne va pas falloir traîner... Prends en compte le fait que le transport entre Chaing Mai et Mae Hong Son est long. 8h de bus, sauf à prendre un avion... Pas possible de rester quelques nuits de plus en Thaïlande ?

Barbara 12/10/2014 21:48

Merci Franck pour ta réponse au combien rapide!
Cela te semble t il envisageable si 1 ou 2 nuits à Bkk + Ayuthaya , 3 chiang mai, 3 Mae Hong son + villages, 5 ou 6 dans me sud puis à nouveau 1 Bkk avant notre départ ? Merci!!!!

Franck 12/10/2014 21:39

Hello Barbara, content que mes récits t'inspirent... Pour répondre à tes questions, dans l'ordre, sache que oui, j'aurais quand même fait le temple des tigres. Après, j'ai beaucoup aimé la visite des villages près de Mae Hong Son, un des moments forts de notre voyage. Par contre, c'est à faire si on dispose de temps suffisant car la route pour y aller est longue. C'est pour ça que j'ai conseillé à un autre voyageur de ne pas y aller car il manquait de temps... Et non, tu ne trouveras pas cette authenticité près de Chiang Mai... Enfin, pour le nouvel an chinois, je ne penses pas que cela aura un impact important... Mais bon, je n'y étais pas à ce moment-là... A+

flo 28/12/2012 10:43

Bravo pour votre blog!
vous avez dû y passer un sacré bout de temps pour le rédiger...
mon mari et moi sommes allés 6 fois en Thaïlande en 2 ans, c'est dire si le pays nous a plu!
en vous lisant, j'ai eu l'impression d'être comme là-bas dit!
en tout cas j'étais morte de rire à chacune de vos descriptions
encore bravo donc, et continuez à faire de beaux voyages avec votre tribu
cordialement,
flo

Franck 28/12/2012 11:20



La rédaction de mes textes me prend effectivement un peu de temps... En tout cas, merci de m'avoir lu, merci pour les compliments et à bientôt sur un autre de mes carnets... Essayez par exemple
celui sur la Jordanie !



sébastien 05/11/2012 17:07

trop cool quand même

Franck 05/11/2012 20:32



... même s'il n'y avait pas les femmes assiettes ? lol



Anne 31/10/2012 21:35

Merci pour votre humour, je suis restée scotchée à celui-ci, mon mari n'a pas mangé de bonne heure ce soir..
Nous serons une 15 de jours en Thailande après un mois en Birmanie et j'hésite toujours entre le nord ou les îles. Aïe aïe, en lisant les 1er jours je me disais ok ce sera le nord et maintenant que
j'ai tout lu, je suis au point de départ! Le nord ou le sud ?
Merci encore.

Franck 01/11/2012 08:52



L'idéal aurait été 3 semaines ! MAis on fait avec ce qu'on a... Donc à ta place, je ferais Bangkok, Ayuthaya, Chiang Mai, puis avion vers le sud pour y faire Ko Phi Phi et Koh Lanta... Et merci
pour ce comentaire bien sympa. A+ pour la suite !



Voyoudoux 28/10/2012 19:36

Wow et rewow pour votre blog. Passionnant et inspirant!!!!!!!!!!!!!!

Franck 28/10/2012 19:48



Merci et remerci pour le commentaire.



Laura 28/10/2012 12:29

L'adresse du Same Same but different est notée, nous nous envolons jeudi en Thailande pour un mois...
Ton blog m'a fait rêvé pendant les préparations de notre voyage...je lirai la suite de vos aventures à mon retour !

Franck 28/10/2012 19:48



L'adresse est notée ? Malgré qu'il n'y a pas de filles toutes nues ? lol Merci pour le commentaire bien sympathique... A+ et bon voyage !



annelaure 27/10/2012 15:37

hello, j'ai envoyé un mail à An du Beebee mais pas de réponse... j'espere qu'il y aura de la place! Derniere ligne droite pour nous, nous partons samedi prochain (le 3)! j'aurais bien aimé avoir
tes derniers posts à railey avant le départ!

Franck 28/10/2012 10:17



A cette période, je pense que tu auras de la place ! Et si ce n'est pas le cas, An te trouveras une solution... Il est vraiment cool. Par contre, je crains que tu doives attendre ton retour pour
lire mes posts sur Railay car là, je suis en train d'écrire ma dernière journée passée à Koh Lanta. Je la publierai par contre avant ton départ... A+ et bon voyage !



Aurélie 26/10/2012 18:54

Salut aux grands voyageurs.
bon c'est fait les billets sont achetés on part en février direction Bangkok. tout ça me donne déjà envie d'y être.
bises aux filles.
A plus

Franck 26/10/2012 19:36



Salut Aurélie ! Content pour vous ! Quel est le programme alors ? Tu as réussi à gratter deux ou trois jours de plus ? Biz' à vous 3... A+



quinf 25/10/2012 06:51

Mince c'est quand j'ai racroché d'avec le "Same same but different", réservation effectuée, que j'ai lu la fin de l'article.

Franck 25/10/2012 09:23



Tu ne dois pas être le seul ! Le Same same but different vient de m'annoncer que son standard avait explosé !!! lol



philae 24/10/2012 19:39

quelle chance de vivre au paradis

Franck 24/10/2012 19:56



Oui, mais malheureusement, je n'y vis pas... Snif... J'espère en tout cas te faire partager au mieux ce p'tit bout de paradis...