Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : On part en vadrouille !
  • On part en vadrouille !
  • : Lorsque je ne suis pas en voyage, soit je prépare le suivant, soit je raconte le précédent...
  • Contact

Projets

Birmanie - Février 2015

Etats-Unis - Juillet 2015

Sud Turquie - Octobre 2015

Sud marocain - Avril 2016

Indonésie - Juillet 2016

Namibie - Avril 2017

Déjà faits

Grèce (2000), Tunisie (2001), Canaris (2002), Italie (2002), République Dominicaine (2003), Turquie (2003), Russie (2003), Etats-Unis nord est (2004), Egypte (2005), Corse (2005), Réunion (2005), Maurice (2005), Angleterre (2006), Inde Rajasthan (2007), Floride (2008), croisière Caraïbe (2008), Arizona (2009), Mexique (2009), Guadeloupe (2010), Jordanie (2010), Balkans (2011), Irlande (2011), Thaïlande (2012), Andalousie (2012), ouest américain (2013), croisière Méditerrannée (2013), Portugal (2014)

Compteur Global

Pages

Carnets De Route

4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 17:05

Confidence pour confidence, le texte de cette nouvelle épopée fantastique ne sera certainement pas aussi gouleyant que ses prédécesseurs. Non pas que je ne suis plus enthousiaste à l’idée de te conter mes ébats amoureux avec la Thaïlande, mais c’est tout bonnement que nous allons encore moisir dans un mini-van toute la matinée pour gagner cette fois-ci la petite bourgade de Mae Hong Son… Et oui, l’arrêt à Pai était de courte paille... Euh, non,... de courte durée, juste là pour éviter de se coltiner la totalité du voyage en une seule fois. Bon, bref, les billets sont achetés, on se retrouve encore à quinze pour douze places, chargés au chausse-pied dans notre tambour de machine à laver, programme lavage et rinçage à trente cinq degrés pour quatre heures !

 

Et là, à peine la calandre arrière de notre van a-t-elle quitté Pai, qu’on retrouve nos potes les virages, sauf que pour ce coup-ci, nous sommes les acteurs du nouveau Fast and furious. Sans les bimbos, bien évidemment ! Euh… à part Sandrine, bien évidemment..., mais ça, tu l’avais compris, bien évidemment… Car dans la catégorie star au volant, je crois que nous avons hérité de la crème des crèmes fraîches épaisses ! Donc récapitulons. Si dans un shaker, Tom Cruise met un zest d’altitude, une bonne dose de Sami Nacéri alias notre chauffeur, une tonne de virages… S'il ajoute un bon gros pancake à la banane bien calé sur l’estomac, plus un soupçon de chaleur humide… En secouant toute cette mixture pendant quatre heures, à ton avis, quel cocktail va-t-il pouvoir obtenir ?… Ben oui, mon petit doigt me dit comme toi ! Tout ça cumulé va encore nous donner un petit cocktail couleur vomito de derrière les fagots. Allez, faites vos jeux... Rien n’va plus !!!! Moi, je miserais volontiers ma chemise à fleurs sur ma mère, à moins qu’Anna ne fasse le grand chelem…, à moins que ce ne soit le colonel moutarde avec le chandelier, caché dans l’armoire… A suivre…

 

Kilomètre trois. En plein virage et sans aucune visibilité, notre chauffeur double allègrement son premier camion par la droite ! Rien de plus normal vas-tu me dire, on roule à gauche, mais quand même ! Kilomètres douze. En France, lorsqu’on t'annonce une aire de repos, on te présente le truc avec le dessin d'un sapin et d'une table. Ici, c’est un gars à genou, la tête dans la cuvette des toilettes en train de se débarrasser de son petit déj’ du matin… De quoi s'ouvrir l'appétit ! Kilomètre vingt-huit. Schum-Schum entreprend de doubler deux autres bus dans une descente sur une route aussi large qu’une piste cyclable. Il s’en est fallu d’un cheveu pour qu’on ne termine pas dans l’ravin ! Et quand je dis un cheveu, c'est un de mes cheveux, pas un de Francis Lalanne !!! Et si la mort me programme, sur son grand ordinateur, de ne pas en faire un drame, de ne pas en avoir peur… Trêve de chanson d'anthologie, nous sommes toujours alive, born to be alive, mais après avoir frôlé la mort environ dix-sept fois, après plus de deux heures de bataille navale entre les virages et nos estomacs, le vainqueur est déclaré ! A la façon « élection présidentielle », nous découvrons enfin le nom de l’heureux gagnant… Suspense… Roulement de clarinette… Mesdames et messieurs, merci de bien vouloir applaudir le grand gagnant du jour... Et paf !... Mince, c’est ma trombine qui apparaît à la vue du monde entier… Pourtant, discrètement, j’essaie de verser ma modeste contribution sans me faire voir mais c’est sans compter sur mon père qui a flairé le coup... ou l'odeur de la gerbe, je n'sais pas trop... J’ai trop la honte !!! Moi, dégobiller dans un vieux sac en plastoc devant mes filles, devant ma femme, devant mes parents… et accessoirement devant les deux suédoises canon du premier rang… C'est bon, arrête de t’moquer ! De toute manière, le ridicule ne tue pas. Et puis ce qui ne tue pas rend plus fort. Donc le ridicule rend plus fort... Na !

 

En fin de compte, nous arrivons à la station des bus de Mae Hong Son au bout de deux heures et demie, là où un homme normalement humanisé en aurait mis quatre ! Ne tiens donc pas vraiment compte du temps de parcours qu’on voudra bien t’indiquer. Trois heures, quatre heures, cinq heures… Ce sera selon le nombre de Red Bull que ton chauffeur aura bu avant de décoller... Allez les Jackson Five, on est arrivé, suivez-moi ! Euh… Par contre, dans « station de bus de Mae Hong Son », il y a bien « Mae Hong Son », non ?... Oui ? Ben si c’est ça, elle est où la ville ? Aussitôt descendu de notre machine à laver et sans même avoir le temps de déposer mon petit déjeuner presque pas digéré à la poubelle, nous sommes alpagués par des chauffeurs de tuk-tuk qui ont bien compris le filon, la station étant en effet à deux bornes du patelin ! « Pour vous six, deux cents baths jusqu'à votre hôtel ! » Autrement dit, l'équivalent du PIB du Bangladesh ! Comme ce n'est pas au vieux singe qu'on apprend à faire la soupe dans les vieux pots, je tente la technique de l'homme qui murmure à l'oreille des éléphants en feintant de vouloir y aller à pinces. Et comme cette technique est universelle, le tarif de taxis parisiens se transforme comme par magie en prix thaï. Encore une victoire pour canard WC !

 

Thaïlande 1160 Thaïlande 1165

 

Cinq petites minutes de tape-cul plus tard, nous arrivons donc aux Sang Tong Huts, notre camp de base pour les deux prochaines nuits. Alors, le Sang Tong Huts, ce sont, comme son nom l'indique, des huttes en bois perchées dans les arbres. On choisit la Andy's hut et mes parents prennent la Tuc's hut. Sandrine, toi, Jane ! Moi, Tarzan ! Et Sasha qui dort avec nous ? Ben c'est notre petite Cheeta à nous !... Pas une seconde à perdre, on file aussi sec en ville pour visiter ce qu'il y a à visiter et manger ce qu'il y a à manger. Pour ça, on cherche le Mae Si Bua, un restaurant repéré dans le Lonely :

« Pouvez-vous m'indiquer où se situe le Mae Si Bua, s'il vous plait ?

- Désolé, connais pas...

- Et vous, le Mae Si Bua, c'est un restaurant, vous connaissez ?

- Non, jamais entendu parlé... »

Là, je me dis que c'est encore une coquille saint-jacques dans mon édition du Lonely... Je tente quand même une dernière fois ma chance... :

«  Mae Si Bua, ça vous dit quelque chose ?

- Non... Comment dites-vous ?

- Ma-é-si-bou-a …

- Non, désolé...

- Pourtant, sur mon plan, ça devrait être dans l'coin, regardez..., c'est écrit là...

- Ah ! Ben c'est le Mae Si Bua !!! Fallait le dire plus tôt, tout le monde connait ici, c'est là, juste en face... »

Euh... Un doute me taraude le cervelet... Quand j'te dis Ma-é-si-bou-a, tu entends Mae Si Bua ou café des sports ? Bon, bref, comment faire pour bien manger à Mae Hong Son ? Soit tu perds ton temps à trouver un bon coin à champignons, soit tu manges au Mae Si Bua si tu le trouves... L'addition s'il vous plait ! Addition qui au final, est aussi élevée qu'un pourboire en France... Et si t'es gentil tout plein, tante Bua viendra même te taper la bise ! Au revoir, au revoir président ! Euh, non, au revoir, au revoir tante Bua, nous partons visiter le temple de ta ville et faire le tour du lac...

 Thaïlande 1169


Bon, tante Bua, ça fait maintenant longtemps qu'on s'connait, soyons pour une fois un tantinet franc l'un vers l'autre... Mae Hong Son ne présente pas vraiment d'intérêt, non ? On vient surtout ici pour aller s'aérer les poumons sur les petites routes des environs, n'est-ce pas ? Et pour ça, rien de mieux qu'un scooter ? Qu'en penses-tu maman ?... Oui ? T'es d'accord ??? Et bien vieux motard que jamais ! Une location de scooter à cent cinquante baths la journée plus tard, c'est parti pour la séance dressage de nos bolides. Petits trucs à savoir, on n'a trouvé qu'un loueur du genre dans la bourgade. Et sache que ce dernier exigera de ta part que tu lui laisses ton passeport en caution. Heureusement que le gouvernement français ne lit pas mon blog... ! Laisser son passeport à un inconnu... Strictement interdit ! Mais bon, pas trop le choix si on veut parcourir la campagne cheveux au vent ! Enfin, presque car on nous fournit des casques, même si ces trucs ressemblent plus à des accessoires de déguisement...
 

 

Thaïlande 1171

Thaïlande 1172

 

Pour l'initiation de mes parents, Jean-Pierre Foucault nous a concocté un petit quiz spécial « qui veut gagner des millions » pour vérifier s'ils sont fin prêts. Lumière tamisée, musique stressante... Yolande, voici la première question. Elle vaut mille euros. En Thaïlande, sur toutes les routes du pays, les gens roulent-ils ?

Réponse A : A gauche rien que pour t'embêter
Réponse B : A droite comme à Neuflize
Réponse C : Au milieu pour pas faire de jaloux
Réponse D : N'importe comment

Toi, tu pencherais pour la réponse D ? Est-ce que c'est ton dernier mot ? Rappelles-toi que tu peux toujours avoir recours à un de tes jokers comme par exemple appeler un ami. Dans ce cas, je ne te conseille pas d'appeler ton mari qui s'est lamentablement planté à la question suivante : En Thaïlande, les feux rouges étant positionnés après les carrefours, il convient de s'arrêter ?

 

Réponse A : Avant le croisement comme partout dans le monde
Réponse B : De penser et tu files tout droit en fermant les yeux tout en priant Bouddha
Réponse C : Au milieu du croisement pour montrer à tout le monde ta nouvelle bécane
Réponse D : Après le croisement pour remercier Bouddha

 

Ben oui, réponse A ! Mais alors pourquoi, là, es-tu arrêté en plein milieu du carrefour ??? Bon, ce n'est pas demain la veille que vous allez gagner le million... En parlant de demain, vivement qu'on y soit qu'on puisse entrer dans le vif du trajet. Je sens qu'on va s'marrer !

 

Et pour le reste de la journée ? Ben ne crois pas qu'on s'est tourné les pouces... Marché local, coccyx en miette, linge sale, baignade rafraîchissante, hamac arraché. Ça, c'est le résultat du dernier quinté de Vincennes dans l'désordre commenté par Léon Zitrone. Si on remet tout ça dans l'bon ordre, ça nous donne un truc dans l'genre : « Les filles, plutôt que de vous tremper la tête dans la cuvette des toilettes pour vous rafraîchir, ne préféreriez-vous pas aller à la piscine de notre hôtel ? Et une baignade rafraîchissante pour tout le monde, une ! Et après l'effort, le roquefort... Donc mon père s'installe dans le hamac près de la piscine afin d'y faire du gras. Manque de bol, il avait visiblement déjà fait plus de gras que prévu et arrache le hamac plus fait pour un gabarit thaï que français... Et comme il ne fait jamais les choses à moitié, il en profite pour se fracasser le coccyx en s'écrasant lamentablement au sol. Et un coccyx en miette, un ! Jacky, tu nous délaisses, ça fait longtemps qu'on n'les a pas vues... Allez Jacky, montre nous tes fesses, allez Jacky, montre-nous ton coccyx... Ah oui, quand même ! Aïe aïe aïe... Enfin bon, tu le vois, cet après-midi de glandouille, c'est notre tasse de banania. Après-midi détente, déstresse,... où emmener son linge à laver et aller le rechercher suffirait presque à occuper la demie journée. Ben ça tombe à pic car comme je n'ai pas hérité des gênes de la mère Denis, je chevauche mon scooter et emmène avec ce qu'il reste de mon père notre linge sale dans la première laverie qui passe par là. Et un sac de linge sale, un ! A trente baths le kilo, ce serait dommage de s'en priver... Un peu comme les bananes à dix baths le kilo qu'on va ensuite se chercher sur un petit marché local. La boucle est bouclée, fin de l'après-midi !!!

 

 

Ne nous reste donc plus qu'à vivre ensemble notre soirée. Enfin, si tu veux toujours me suivre ?... Oui ? Ok, allez viens je t'emmène au vent, je t'emmène au dessus des gens... et sur mon tonnerre mécanique pour nous rendre au lieu et à l'heure du rendez-vous pris avec quelqu'un sur internet. Mais pas sur meetic.fr ou ladyboys.com ! Non, on va simplement se faire une bonne bouffe avec coco128 alias Christian qui m'a renseigné sur la Thaïlande lorsque je bossais comme un dératé sur l'itinéraire. Ce fameux Christian, il est français et a tout plaqué en France pour s'installer dans le nord de la Thaïlande il y a quelques années. Donc tu t'en doutes, échanges sympas sur la Thaïlande, tout comme la soirée, tout comme le très bon resto Salween river, dans lequel, même si ça ne t’intéresse pas, j’te l’dis quand même, je mange une salade de feuilles de thé,... Voilà, j'en ai terminé avec ce texte peut-être pas aussi gouleyant que ses prédécesseurs, mais qui te fera je l'espère, tenir jusqu'à demain. De toute façon, demain est une autre aventure…

 

 

  

Pour plus de photos, sache que tu en retrouveras beaucoup d'autres dans la rubrique "Albums photos"

Et puis si ça te dit... un petit commentaire me ferait bien plaisir...

Partager cet article

Repost 0
Published by Franck - dans Thaïlande
commenter cet article

commentaires

Nath 05/03/2013 03:40

Sawadeekaa,
Je m'écalte vraiment à te lire :-) c'est tellement agréable de voyager avec vous.
Petite question pour toi:
Je serai à Mae Hong Son pdt qques jours le mois prochain, et tes petits resto ont l'air sympa. Pourrais-tu les situer un petit plan ou me dire à peu près où ils se trouve?
J'ai déjà passé qques jours la bas donc je connais un peu :-)
Merci beaucoup et continue surtout

Franck 05/03/2013 09:42



Le Mae Si Bua est dans la rue principale de Mae Hong Son au 51th Singhanat Bamrung. Il se situe proche de la rue qui descend vers le lac depuis la rue principale. Quant au Salween River, il est
au bord du lac près du loueur de scooter. Tu ne peux pas le louper.



domi27 12/01/2013 13:08

de rire et de plaisir !!

domi27 12/01/2013 00:30

j'en pleure !!! ..

Franck 12/01/2013 09:35



de plaisir, j'espère ?



teddy 19/09/2012 18:51

ok sa c'est cool !!

teddy 19/09/2012 16:58

comment est tu allé au temple sur les photos ( blanc et or) et comment s'appelle t-il? Est-on obliger de louer un scooter?

Franck 19/09/2012 18:47



Non, ce temple est en plein centre de Mae Hong Son, au bord du lac. Tu ne peux pas le louper... Donc pas nécessaire de louer un scooter pour le visiter...



michel 01/09/2012 11:19

que ce soit en bateau ou en bus il faut que tu te fasses remarqué en vomissant!!!!

Franck 11/09/2012 12:20



Et oui... Mais je n'ai pas été seul... Attends la suite...



laurent 29/08/2012 19:16

Félicitations Franck, magnifiques textes et photos... un vrai plaisir à parcourir vos escapades.

Franck 29/08/2012 23:56



Merci, en espérant que tu continueras de me lire...



Yolande 29/08/2012 18:39

trés bien quelle memoire je me souvenais plus que je m'etais arrete en plein millieux du croisement mais c'est des bons souvenirs mais le coup du hamac je m'en souviens tres bien j'ai encore des
traces .je vais commense a lire la dernier page encore chapeau !!!!

Franck 29/08/2012 23:57



Merci papa !!!



sebastien 24/08/2012 09:28

à le scooter à l'étranger, il faut souvent prier

Franck 24/08/2012 22:54



Attends la suite... Tu verras... lol



cugnet gwenaelle 23/08/2012 20:52

trop bien gros bis

Franck 23/08/2012 22:35



Content que ça te plaise ! A+ pour la suite ?