Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : On part en vadrouille !
  • On part en vadrouille !
  • : Lorsque je ne suis pas en voyage, soit je prépare le suivant, soit je raconte le précédent...
  • Contact

Projets

Birmanie - Février 2015

Etats-Unis - Juillet 2015

Sud Turquie - Octobre 2015

Sud marocain - Avril 2016

Indonésie - Juillet 2016

Namibie - Avril 2017

Déjà faits

Grèce (2000), Tunisie (2001), Canaris (2002), Italie (2002), République Dominicaine (2003), Turquie (2003), Russie (2003), Etats-Unis nord est (2004), Egypte (2005), Corse (2005), Réunion (2005), Maurice (2005), Angleterre (2006), Inde Rajasthan (2007), Floride (2008), croisière Caraïbe (2008), Arizona (2009), Mexique (2009), Guadeloupe (2010), Jordanie (2010), Balkans (2011), Irlande (2011), Thaïlande (2012), Andalousie (2012), ouest américain (2013), croisière Méditerrannée (2013), Portugal (2014)

Compteur Global

Pages

Carnets De Route

26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 15:48

Où en étions-nous restés ?... Ah oui, bienvenue aux States ! Et bienvenue aussi dans l’intimité de la salle de bain de ma chambre d’hôtel !... Comment ?... Oui, merci, j’ai vu qu’il est trois heures du matin et que je suis en train d’écrire la journée d’hier, le postérieur confortablement posé au fond de la baignoire. Ok, j’en conviens, dit comme ça, ça peut paraître bizarre, mais sache que ma nuit de sommeil est d’ores et déjà terminée, largement écourtée par le dysfonctionnement de mon horloge biologique. Ah, rectification… Je voulais dire « par le dysfonctionnement de nos horloges biologiques » puisque je suis maintenant rejoins par les quatre yeux bleus de mes filles, anormalement grands ouverts pour cette heure plus que matinale. Tout ça pour te dire que nous allons avoir plus de temps qu’il n’en faut pour nous préparer... Exceptionnellement, je donne même mon autorisation à Sandrine pour un lavage séchage lissage de cheveux : « Mets même double dose de shampoing car tu n’auras pas accès à ce luxe tous les jours ! » Bref, on s’occupe comme on peut jusqu’au moment où on nous autorise enfin à prendre notre petit déjeuner. Avant d’aller faire quelques courses et pour en finir avec l’hôtel Best Inn, et bien sache qu’il a tout simplement rempli sa mission : Propre, calme, proche de l’aéroport, petit déjeuner copieux,… Il n’y a peut-être que les couloirs qui étaient un peu flippants, un peu du genre à y faire du tricycle avec Redrum si tu vois ce que j’veux dire… Mais bon, tant que Norman Bates n’est pas venu poignarder Sandrine à travers le rideau de douche en plein shampouinage, tout va bien !

 

Ah, ça y est, nous entrons maintenant dans le fief du capitalisme, premier distributeur mondial, enseigne appartenant aux mormons, chaîne de magasins ouverts vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Nous entrons dans le monde de la Coke… euh… pardon, je voulais dire du Coca… J’ai nommé le Walmart, alias le Carrefour local. Là, un peu à la façon Hansel et Gretel, on a envie de goûter à tout. On est tellement content de retrouver cette enseigne après quatre ans de sevrage qu’on y prend même des photos. Imagine un peu chez nous si tu croisais des touristes s’extasiant sur les rayons d’Auchan ou de monsieur Edouard Leclerc… Le seul hic, ici, c’est que tout est en conditionnement XXL. « S’il vous plait, est-il possible d’acheter ces bretzels dans un conditionnement inférieur à cinq kilos ? » Bref, à part une glacière électrique dont on voulait faire l’acquisition, on trouve tout ce qu’on veut, même des vendeurs souriants toujours prêts à nous renseigner…
« Can you tell me where I can find a teeth brush ?
- Excuse me ?
- A teeth brush…
- What ?
- Teeeeeeth bruuuushhh… Une brosse à dent, quoi ! (là, je mime le gars à peine réveillé en train de s’activer sur sa brosse à dents…)
- Oh, a teeth brush ?
- Oui, en même temps, c’est un peu ce que j’te dis d’puis cinq minutes, non ?… »

Lors de nos voyages précédents, on avait l’impression d’être des supers cracks en anglais. Oui mais ça, c’était avant…, avant qu’on ne repointe le bout de nos langues de chèque spire aux Etats-Unis… Là, c’est retour direct en classe de sixième pour un cours de diction ! 

 

Ouest USA 2013 021

Bref, six heures après nous être réveillés ce matin, nous égrenons nos premiers miles pour quitter « the centiennal state » alias le Colorado, et entrer dans notre deuxième état du voyage, « the cowboy state », j’ai nommé le Wyoming ! Ah oui, il faut te préciser qu’ici, les distances sont exprimées en miles. Et vu que j’exprimerai toutes les distances en miles et que je ne voudrais pas que ça te coûte un million face à Jean-Pierre Foucault, j’en profite pour te rappeler qu’un mile, ça correspond à un kilomètre et six cent neuf mètres… Pour t’en souvenir, il y a un moyen mnémotechnique super efficace… C’est un ciseau neuf… Un, six, o, neuf… Et un million de gagner grâce à bibi, un ! Bref, l’autoroute est assez monotone, mais on commence à entrevoir les prairies et les ranchs qui caractérisent cet état. Et après une heure et demie de route, soit un saut de puce à l’échelle des Etats-Unis, nous arrivons à notre étape du jour : la ville de Cheyenne ! Bon, ok, Cheyenne, ça n’vaut pas un coup d’cidre ! Normalement… Car là, ce n’est pas une semaine normale. A vrai dire, j’ai même calé notre voyage par rapport à Cheyenne et à cette semaine « anormale ». Chaque année, fin juillet, la ville entre en ébullition pour les Frontier Days, le plus grand festival rodéo au monde. Et autour, il y a tout le folklore qui va avec et qui représente la vraie Amérique profonde comme tu te l’imagines : Cowboys, indiens, country, saloons, chevaux,… D’ailleurs, dès qu’on arrive sur place, on voit qu’ici, tout le monde a suivi à la lettre les conseils vestimentaires de Walker Texas ranger : stetson, chemise à carreaux, cravate ficelle, jean et santiags. J’avoue que ça a quand même de la gueule. Mais seulement quand tu es sur place, et pas lorsque tu es membre de l'amicale de danse country du Havre, hein !?!


Allez, « Nwellcom owin ze Flontieur déz » ! Là, j’étais censé comprendre « Bienvenus aux Frontier days » si le monsieur à l’entrée avait pris le temps d’ôter la grosse patate chaude de sa bouche avant de m’adresser la parole… Faut dire que l’accent du Wyoming est presque pire que celui de mon prof d’anglais à la fac, c’est dire ! Va falloir s’adapter, surtout que tous les américains que l’on croise nous interpellent pour nous demander d’où l’on vient… Je leur ressors toujours le même baratin : Nous sommes une famille de quatre français en vadrouille aux Etats-Unis pendant trois semaines, et blablabla et blablabla… Mais au lieu de parler de nous, ne pourrions-nous pas assister au pow-wow des indiens qui va commencer, plutôt ?… Oui, je sais, tu ne t’appelles pas Pluto… Pluto c’est l’ami de Mickey !... Aaah non… Pluto c’est le chien de Mickey ! L’ami de Mickey c’est Dingo !... Allez, on va dire que c’était la blague du jour, mais chuuut, ça y est, le pow-wow commence… Je parle tout bas car il règne ici une ambiance religieuse, limite mystique… Une vingtaine d’indiens en tenue traditionnelle pénètrent en dansant dans une enceinte dans laquelle quatre de leurs copains poussent des cris tout en tapant sur une espèce de gros tambourin. La bande sonore donne un chant ma fois agréable aux écoutilles. Et devine quoi ! Ben la partie visuelle n’est pas mal non plus ! On se croirait revenu au temps où les chefs indiens imploraient les dieux de la pluie… Mais vu le soleil qui nous cogne dessus comme un malade mental et les quatre-vingt cinq degrés Fahrenheit qui nous chauffent le haut de la caboche, ils peuvent les implorer comme ça encore longtemps !

 

Ouest USA 2013 037

Ouest USA 2013 058


Ouest USA 2013 033

 

Ouest USA 2013 051 Ouest USA 2013 061

 

Et hop, après les miles de tout à l’heure, c’est au tour des degrés Fahrenheit ! Pour convertir les degrés Fahrenheit en Celsius, c’est simple... Il te suffit de soustraire trente deux, de multiplier par cinq et de diviser le tout par neuf. Mais si tu n’es pas assez bon en calcul mental, tu peux aussi enlever trente, diviser par deux et ajouter dix pour cent, même si le résultat obtenu ne sera pas aussi précis... A noter aussi que c’est à Daniel Gabriel Fahrenheit que l'on doit l'invention des thermomètres à graduations, longtemps avant l’arrivée d’un certain Celsius… Voilà, je crois que je t’ai tout dit. Encore une flopée d’infos qui te permettront certainement de gagner un nouveau camembert au Trivial Pursuit ! Mais revenons-en à notre danse de la pluie ! Car pendant que je dissertais au sujet des degrés, il y en a d’autres qui continuent à se trémousser pour implorer le ciel et par la même occasion nous régaler d’un spectacle vraiment prenant. Merci à eux !
 

Ouest USA 2013 047
Ouest USA 2013 067
Ouest USA 2013 069

 

Ouest USA 2013 030 Ouest USA 2013 074


Ouest USA 2013 083
Après les indiens, on passe maintenant au village des cowboys ! Et pour l’occasion, direction la boutique du coin pour faire couleur locale ! Avec quatre chapeaux de cowboys en plus et quatre-vingts dollars en moins, c’est bon, on a le look coco, on a le look qui nous colle à la peau ! Nous sommes fin prêts pour déambuler dans ce village reconstitué qui plait aux grands, mais surtout aux petits ! Stand d’apprentissage du lasso, montage à cheval, déguisement, chercheurs d’or, lancer de fers,… et tout ça pour pas un kopek, tout comme la distribution d’eau ou de crèmes glacées gratuites …
 

Ouest USA 2013 094

 

Ouest USA 2013 090 Ouest USA 2013 105

 

Ouest USA 2013 122

Ouest USA 2013 118 Ouest USA 2013 110

 

Ouest USA 2013 121

Bref, ça nous plait et on passe là un agréable moment… Et toujours ces américains qui cherchent le contact dès lors qu’ils nous entendent parler français… D’ailleurs, comme aujourd’hui c’est la saint Cruste, on ne se gêne pas pour entrer sur le campement d’une famille qui nous interpelle et qui vit là pendant les Frontier Days à la mode cowboy : Chariot, tente, et tout le matériel emprunté à Charles Ingalls pour l’occasion. Du coup, ils nous invitent à prendre le dessert avec eux. Mmmm… Ce crumble aux cerises, c’est une machine à orgasme du palais !
 

Ouest USA 2013 087

 

Ouest USA 2013 099 Ouest USA 2013 093


Après ça, on retrouve Paty pour une petite visite de la ville. Ah oui, c’est vrai, je n’t’ai pas encore dit que les filles ont surnommé notre voiture « Paty »... C’est donc paty pour un petit tour d’horizon de la ville ! Premier arrêt, le capitole du Wyoming. Car oui, il faut quand même que tu saches que Cheyenne est la capitale du Wyoming. Et pendant qu’on y est et pour que tu sois incollable sur le Wyoming, il faut que je te dise que cet état est le moins peuplé des Etats-Unis avec à peine six cent mille habitants pour une superficie similaire à la moitié de
la France. Ici, il y a plus de cerfs et de bisons au kilomètre carré que de cowboys ! Bon, on entre dans le capitole, on jette un œil, et on est de nouveau alpagué par une dame qui s’extasie sur la beauté de nos deux louloutes… C’est non négociable, elle veut absolument que sa collègue puisse aussi les admirer ! Bref, on se retrouve dans leur bureau à papoter de ci et de ça lorsqu’un homme assez âgé sort du bureau adjacent et se dirige vers nous :

« Bonjour, qui êtes-vous ?
- Coucou c’est nous, mais sans Christophe Dechavanne, ni Patrice Carmouze… Non, c’est une blague ! En fait, nous sommes une famille de quatre français en vadrouille aux Etats-Unis pendant trois semaines, et blablabla et blablabla… Et toi, t’es qui ?
- Bienvenue, je suis Max Maxfield, secrétaire d’état du Wyoming !
- Gloups…
- Suivez-moi dans mon bureau, on va discuter !
- Re-gloups… »

Je ne sais pas si tu te rends compte du truc mais le gars est le numéro deux du gouvernement du Wyoming, un peu comme si notre premier ministre accueillait une famille de touristes zimbabwéens dans son bureau à Matignon pour tailler la bavette… Oui, comme tu l’dis, ce n’est pas en France qu’on verrait ça !... Bref, ce bon vieux Max installe Anna et Sasha sur son fauteuil et on parle avec lui de la pluie et du beau temps, de notre itinéraire, de la vie dans le Wyoming,… comme on pourrait le faire avec n’importe quel autre américain. Un mec sympa, quoi ! Ils les élèvent en batterie, c’n’est pas possible !... On se quitte sans oublier la traditionnelle photo souvenir devant les drapeaux et le cadre où trône la photo de Max serrant la pince au président des Etats-Unis himself !... Comble du hasard ou d’une organisation fantastique ? En tout cas, on a conscience que l’on vient de passer un moment fort de notre voyage !
 

Ouest USA 2013 125
Ouest USA 2013 129


Etape suivante, la place principale de Cheyenne où trônent de nombreuses sculptures de santiags. On vient justement ici pour voir ces santiags, mais également pour y manger. Ben oui, il est seize heures et j’ai tellement faim que j’échangerais volontiers une de mes filles contre un tic-tac ! Sauf qu’à seize heures, ben tous les restaurants sont fermés ! Heureusement il y a Findus... Euh, non,... Je voulais dire, « heureusement, il y a un petit vendeur ambulant de hot-dogs » ! Accompagnés de notre première Budweiser du voyage, ça fera bien l’affaire ! Attention, je te rappelle que l'abus d'alcool est dangereux pour la santé !!!

Ouest USA 2013 134


Allez, il est temps d’aller planter pour la première fois nos sardines sur le sol américain ! Direction le camping ! Ah, désolé, il n’y a pas de camping digne de ce nom à Cheyenne ! Mince, comment va-t-on faire ?... Là, il y a gros, gros dossier ! En fait, en farfouillant sur internet, j’ai trouvé un particulier qui permet de camper sur son terrain durant les Frontier Days contre un billet de trente… Pas d’autre solution que de passer par lui pour réserver une nuit sous la tente pour ce soir au « Last chance camp », ça ne s’invente pas ! On prend donc la route en suivant les indications reçues par mail… sauf que… sauf que… sauf que ces couillons d’indiens de tout à l’heure, avec leur danse de la pluie, ben ils ont obtenu un déluge ! Je te le jure sur la tête de Jean-Claude Van Damme, là, il tombe même des balles de golf sur notre pauvre Paty qui se demande bien ce qu’on lui fait subir ! Ici, comme c'est le pays de la démesure, même les grêlons sont plus gros que par chez nous ! Bon, dix minutes au bord de la route à maintenir le pare-brise et c’est reparti pour le « Last chance camp ».
 

Ouest USA 2013 146 Ouest USA 2013 141

 

En fait, ils auraient pu appeler ça le « Woodstock camp » ! Car en arrivant, ce ne sont pas trois ou quatre canadiennes gentiment plantées sur la pelouse bien tondue d’une maison que nous découvrons, mais des centaines de camping-cars, des centaines de tentes, des centaines de voitures et surtout des centaines, voir des milliers de jeunes américains se préparant pour faire la fête toute la nuit… Check-in dans le salon du propriétaire, plantage de tente en deux secondes et retour direct à Cheyenne pour y voir la plus grosse locomotive au monde et y manger un bout dans un resto mexicain dont je tairai le nom, de peur que tu veuilles t’y suicider culinairement parlant... Au final, on se couche et on s’endort avec les poules à vingt heures trente tapantes, bien aidés par la fatigue qui, sur ce coup-là, est bien plus forte que la musique ! Attention, gros programme pour demain, si la météo le veut bien ! De toute façon, demain est une autre aventure…
 

Ouest USA 2013 150
Ouest USA 2013 148

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Céline 31/08/2013 00:44

Franchement, j aime beaucoup la façon dont tu racontes votre périple , c est comme si on y était . Les photos sont juste trop belles. A bientôt, biz à vous 4

Franck 05/09/2013 22:31



Merci !



manza 29/08/2013 19:14

Ca commence tres bien, vivement la suite !

Franck 30/08/2013 08:57



La suite sera encore mieux ! lol



Sébastien 29/08/2013 09:58

Ah ces foutus indiens et leur danse des grêlons, ils pourraient faire une danse du soleil pour une fois !

Franck 29/08/2013 09:59



Ne t'en fais pas, le soleil nous a ensuite suivi pendant 3 semaines !



Jonathan 29/08/2013 08:41

Je croyais que vous étiez kidnappés Après votre première journée car plus de nouvelles lol

Franck 29/08/2013 08:42



Non, pas kidnappés mais ensevellis sous une tonne de grêlons ! lol



Pierre Pan 29/08/2013 08:40

Les anecdotes sont super, les photos magnifiques. Pire que pour une série US j'attends avec impatience l'épisode suivant dès que j'en ai terminé un!

Franck 29/08/2013 08:41



Hello Pierre ! Content de te compter parmi mes lecteurs et merci pour les compliments ! A+ pour une embuscade !