Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : On part en vadrouille !
  • On part en vadrouille !
  • : Lorsque je ne suis pas en voyage, soit je prépare le suivant, soit je raconte le précédent...
  • Contact

Projets

Birmanie - Février 2015

Etats-Unis - Juillet 2015

Sud Turquie - Octobre 2015

Sud marocain - Avril 2016

Indonésie - Juillet 2016

Namibie - Avril 2017

Déjà faits

Grèce (2000), Tunisie (2001), Canaris (2002), Italie (2002), République Dominicaine (2003), Turquie (2003), Russie (2003), Etats-Unis nord est (2004), Egypte (2005), Corse (2005), Réunion (2005), Maurice (2005), Angleterre (2006), Inde Rajasthan (2007), Floride (2008), croisière Caraïbe (2008), Arizona (2009), Mexique (2009), Guadeloupe (2010), Jordanie (2010), Balkans (2011), Irlande (2011), Thaïlande (2012), Andalousie (2012), ouest américain (2013), croisière Méditerrannée (2013), Portugal (2014)

Compteur Global

Pages

Carnets De Route

4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 17:58

Tiens, histoire de te remettre en place les neurones dès le réveil, Julien Lepers te propose une petite question pour un champion !... Top ! Capitale d’un pays européen, mon emblème est le dragon, je ne suis la capitale de mon pays que depuis 1991, plus petite capitale d’Europe, je ne suis peuplée que de 280 000 habitants, mon nom se prononce plus facilement avec une patate chaude dans la bouche, capitale de la Slovénie, je suis, je suis… Ding dong ! Perdu… C’était Ljubljana, la bonne réponse ! Tiens, ben ça tombe drôlement bien, nous sommes en Slovénie, c’est l’occaze ou jamais d’aller y faire un saut ! 

 

Mais avant de reprendre la route, je replie tout notre barda pendant que Sandrine va prendre une douche. Comme tu peux le remarquer, question répartition des tâches, je me suis encore bien fait avoir… Bref, et alors que je me tue à la tâche, Sandrine revient des sanitaires seulement deux minutes après y être partie… Bizarre, bizarre… Douche, Sandrine, deux minutes… Rien qu’en associant ces mots, je peux de suite t’assurer qu’il y a anguille sous caillasse… Et je commence un peu à la connaître ma Sandrine, car là, c’est la caca, la cata, la catastrophe,… Le drame national ! La fin des haricots beurre ! Madame m’accuse d’avoir oublié le shampoing et le gel douche dans les sanitaires hier soir… Et sans preuve, en plus ! Vite, il me faut préparer ma défense au plus vite… : « C’est la faute de Sasha ! » Peut mieux faire… « Je me suis fait sauvagement agressé par des hommes cagoulés en sortant des douches hier soir et ils m’ont piqué mon shampoing ! » Toujours est-il qu’au final, j’ai été jugé coupable et fusillé sur le champ ! Bon, après négociation, tout rentre dans l’ordre, nous ne divorçons pas et pouvons reprendre le cours de nos activités respectives. Ouf…

 

Tiens, petite info à deux balles si toi aussi tu as l’intention de venir dans ce camping… J’ai en effet remarqué une chose qui me flatte dans le sens du poil. Dans les sanitaires, il y a une femme qui astique non stop. Tu viens le matin, elle astique, l’après-midi, elle astique. Et le soir, ben… elle astique toujours. Mais attention, ne va pas t’imaginer des choses : ce sont bien évidemment les sanitaires que cette femme de ménage astique… Du coup, ici, les sanitaires, c’est la rolls de la propreté campinguesque !

 

Bon, tout ça, c’est bien beau mais Ljubljana, on y va ou on n’y va pas ? Cool Raoul, y a pas le feu au lac de Bled… Nous prenons tranquillement l’autoroute et suivons les panneaux qui nous indiquent que ce seront soixante kilomètres de plus à mettre à l’actif du compteur de notre carrosse pour atteindre la capitale ! Bon, avoue… Tu ne sais pas vraiment à quoi ressemble cette ville ? Tu n’en as jamais vu de photo et tu ne t’es jamais vraiment intéressé à son patrimoine ? Et bien, t’as tort Hector ! Parce qu’arrivés sur place, nous découvrons une petite ville toute croquignolette. Ok, ce n’est pas aussi charmant que Venise, pas aussi festif que Dublin. Bien sûr ce n’est pas aussi grandiose qu’Istanbul ou aussi historique que Rome… Mais le centre ville est propre comme un sou neuf, les bâtiments de style baroque sont colorés. C’est fleuri. C’est piéton. C’est animé. C’est… mignon tout plein ! Bon, il n’y a peut-être pas de quoi s’occuper pour dix jours, mais tu ne perdras pas ton temps si tu décides comme nous de faire un petit arrêt ici. Je te conseille par exemple d’essayer un des petits bars à vin ouverts directement sur la rue. A l’origine, je voulais simplement tester le vin local… Mais alors qu’on déguste tranquillement notre petit jus de raisin made in Slovénie, on voit défiler un à un les types du coin qui déposent une pièce d’un euro, s’enfilent leur verre cul sec et continuent leur route ni vu ni connu, un peu à la façon d’une formule un s’arrêtant au stand pour refaire le plein…

 

Balkans 052 Balkans 055
Balkans 054 Balkans 053

 

Pas le temps de dire « ouf », que nous nous retrouvons ensuite dans une buregdzinica. Comment ça, tu ne sais pas ce que c’est ? Ben c’est bien évidemment là où on prépare les bureks ! Quoi ? Ça non plus, tu ne sais pas ce que c’est ?... Tout ce que je peux te dire, c’est que ça se mange et que « vin di diou, qu’est-ce que c’est bon !!! » En fait, c’est une sorte de pâtisserie salée fourrée soit à la viande, soit au fromage, soit aux pommes de terre. Et pour un euro cinquante par personne, nous sommes comblés estomaquement pour les cinq prochains jours !

 

Balkans 047  Balkans 044 

 

Trêve de gastronomie, nous nous baladons ensuite de rues en rues, de ponts en ponts, de marchés en marchés, de parkings en parkings, tout juste là où est garée notre voiture. Allez, on met les voiles ! Dès que le vent soufflera, je repartira, dès que les vents tourneront, nous nous en allerons, direction la frontière croate… Nous quittons l’union européenne et entrons dans le septième pays de notre trip autoroutier ! Bienvenue en Hrvatska ! Non, je n’ai pas fait douze fautes de frappe dans le même mot… C’est bien la traduction de Croatie… en croate !

 

Changement de pays, changement d’ambiance, et changement de climat… Passé la frontière, le ciel se couvre et il tombe même quelques gouttes. Tu vois, même en Croatie, le soleil, c’est comme les antibiotiques, c’est pas automatique ! Moi qui voulais m’éloigner de la grisaille française, si j’avais voulu de la pluie, je n’me serais pas tapé tout c’chemin, je serais plutôt allé au Havre… On quitte également une autoroute pour se retrouver sur une petite route de campagne agrémentée de nombreux virages… Et bien sûr, on se tape un croate impossible à doubler qui y va piano piano… « Pas grave, nous aussi, nous sommes cool ; après tout, ce sont les vacances ! » Trente kilomètres et une heure plus tard : «  Bon, connard, tu vas avancer avec ta merde ! » Nous sommes zens... Désolé, pour l’insulte mais j’ai beau chercher, c’est le mot qui convient le mieux... Sans déconner, plus prudent, tu meurs, plus lent, tu recules ! Lui, c’est sûr, il n’a pas été croisé avec un lièvre…

 

Ce qui nous change également par rapport à la Slovénie, ce sont les villages que nous traversons. Une maison sur cinq est en ruine et on en voit un bon paquet dont les façades sont encore criblées de balles. Ça fait froid dans l’dos de voir ça et de se dire qu’il y avait la guerre ici, il n’y a pas si longtemps… N’ai pas peur, de la guerre, on en reparlera un peu plus tard…

 

Bon, finalement, on arrive à bon port au camping Korana, près de Plitvice, toujours sous un fin crachin. Pas grave, à l’accueil, la dame du camping est formelle, demain, c’est « No rain, the sun » (pas de pluie, du soleil) en roulant le "r" comme s'il y en avait cinquante ! On verra bien… Quant aux premiers contacts avec nos amis croates, on repassera ! Nous ne sommes pratiquement entourés que par des français. On installe notre campement enclavé entre un couple d’alsaciens et une famille de bordelais.

 

Déjà qu’on a la pluie, si en plus, il y a plein de français, je vais commencer à croire qu’on y est vraiment, au Havre ! Bon, bref, on termine tranquillement la journée avec nos activités habituelles : On mange, on prend une douche, on nous vole notre lampe torche,… Oui, tu as bien lu ! Alors que j’ai installé ma lampe dans les sanitaires pour cause de panne d’électricité, un petit malin me l’a piquée ! Ni une ni deux, la machine judiciaire se met en route : Sécurisation du périmètre, relevés d’empruntes, questionnement du voisinage,… Qui a volé, a volé, a volé, a volé, a volé, a volé, la lampe ? Tu peux me croire, les indices laissés par le criminel et mes talents d’enquêteur m’ont rapidement permis de remettre la main sur ma lampe ! Bon, en fait, le père de famille bordelais d’à côté m’a surtout entendu gueuler et en a déduit que la lampe que sa fille venait de lui apporter était mienne… Tout est bien qui finit bien… Mais attention, ce n’est que cette journée qui est finie ! Si tu le veux bien, on continue demain ! De toute façon, demain est une autre aventure…

 

 

Pour plus de photos, sache que tu en retrouveras beaucoup d'autres dans la rubrique "Albums photos"

Et puis si ça te dit... un petit commentaire me ferait bien plaisir...

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Franck - dans Balkans
commenter cet article

commentaires

sébastien 15/12/2011 15:24

pas de chance avec le temps, et un peu court le tour en slovénie non.

sand 15/12/2011 12:53

Ah, j'ai l'impression d'y être...