Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : On part en vadrouille !
  • On part en vadrouille !
  • : Lorsque je ne suis pas en voyage, soit je prépare le suivant, soit je raconte le précédent...
  • Contact

Projets

Birmanie - Février 2015

Etats-Unis - Juillet 2015

Sud Turquie - Octobre 2015

Sud marocain - Avril 2016

Indonésie - Juillet 2016

Namibie - Avril 2017

Déjà faits

Grèce (2000), Tunisie (2001), Canaris (2002), Italie (2002), République Dominicaine (2003), Turquie (2003), Russie (2003), Etats-Unis nord est (2004), Egypte (2005), Corse (2005), Réunion (2005), Maurice (2005), Angleterre (2006), Inde Rajasthan (2007), Floride (2008), croisière Caraïbe (2008), Arizona (2009), Mexique (2009), Guadeloupe (2010), Jordanie (2010), Balkans (2011), Irlande (2011), Thaïlande (2012), Andalousie (2012), ouest américain (2013), croisière Méditerrannée (2013), Portugal (2014)

Compteur Global

Pages

Carnets De Route

24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 11:16

Merci ! Tout d’abord, merci à ma femme de me suivre et de me faire confiance dans l’organisation de nos vadrouilles… Ensuite, merci à tous ces gens de nous accueillir si généreusement dans ces contrées lointaines… Mais surtout, merci à toi de suivre nos aventures aussi assidûment… Merci à toi, sans qui je ne serais rien… Bon, ok, je ne suis rien mais c’est quand même marrant de remercier tout le monde comme ça. J’ai l’impression de m’être réincarné en Céline Dion remerciant son public et son défunt René à la fin d’un de ses concerts… Bref, je disais que je remerciais tout le monde, sans oublier mes filles qui nous suivent sans broncher… D’ailleurs, pour vraiment les remercier, aujourd’hui sera leur jour. Jour où nous allons tous les quatre nous amuser comme des petits fous en famille… Jour que nous allons passer tous ensemble à… Universal Studios !!!

 

Allez, réveillés à six heures, non pas par le décallage horaire, mais par les ronflements d’Anna ! Comment un si joli petit corps est-il capable de faire un bruit aussi désagréable ? Bref, passons… Et comme hier, passons aussi très rapidement sur le simulacre de petit déjeuner proposé par l’hôtel, pour activer le démarreur de notre Jeepy vers huit heures ! Direction Universal Studio, le site mi-figue, mi-raisin,… mi-ange, mi-démon,… mi-studios de cinéma, mi-parc d’attraction,… mi-baguette, mie de pain ! C'est à trente minutes de notre hôtel, nous y sommes donc en vingt, excités comme des gamins de huit ans sur la route de Disneyland, sauf que là, nous sommes sur celle pour Universal Studio et que ça marche aussi !

 

Bon, avant d’aller s’amuser comme des gosses de trente-neuf ans, un peu d’étalage de confiture pour toi, le Franck Ribery de la culture française… Un nul, quoi ! Ben oui, j’imagine qu’il faille te rappeler ce qu’est Universal, non ? …Ce studio fait en fait partie de ce qu’on appelle les majors d’Hollywood. Autrement dit, les grands studios historiques avec leurs spots d’intro à chaque début de films qu’ils produisent. Et tu les connais tous, j’en suis sûr ! Pour commencer, la 20th Century Fox avec ses roulements de tambours, ses trompettes et ses spots qui illuminent son nom,… Warner Bros sur un air de piano avec WB en or sur fond de ciel nuageux,… La célèbre Paramount et ses étoiles descendant du ciel pour entourer une montagne enneigée,… Columbia Tristar et son cheval ailé surgissant des nuages,… La Metro Goldwyn Mayer alias le lion qui rugit de plaisir,… Walt Disney Company et son château sur fond de feux d’artifice,… et donc Universal Studios, son lever de soleil sur la terre et son inimitable tin tin tinnnnn tin, tin tin tin tin tinnnnn… Ces studios centenaires font la fierté de Los Angeles ! Faut dire aussi que directement ou indirectement, une bonne partie de la population du coin vit de cette industrie dont la renommée ne trouve pas d’égal dans le monde entier ! Tiens, pour en revenir à Universal, peux-tu me citer comme ça quelques-uns de ses films à gros succès ?... Harry Potter, Retour vers le futur, King Kong, le silence des agneaux, la Momie, Jurassik Park, Transformers,… et Wikipédia si tu veux plus de détails !

 

Parlons maintenant gros sous ! Non, je ne vais pas te demander quel est le chiffre d’affaire de chaque major, mais plutôt t’inciter à commencer à économiser un ou deux dollars par-ci par-là pour espérer avoir le budget pour les billets d’entrée dans dix ou quinze ans ! Car le rêve américain a un prix ! Quatre-vingt quinze dollars par personne, sans oublier les vingt billets verts pour l’accès au parking ! Oui, comme tu dis, c’est cher. Oui, comme tu dis, j’espère que ça les vaut… Je te dis ça dans pas longtemps car ça y est, on entend la musique mondialement connue d’Universal, on aperçoit le globe emblématique, la monumentale entrée qui fait rêver, avec le tapis rouge qu’ils ont installé rien que pour moi… Tout y est ! Sauf que… ce n'est pas parce que les malais sont laids, que les portugais sont gais, que les colombiens sont biens, que les américains ne sont qu’un ! Car rien qu’à l’entrée d’Universal Studio, il y en a toute une ribambelle ! Donc sagement, on attend, on attend, on attend jusqu’à ce que… libérés, délivrés, le monsieur de l’entrée nous scanne nos billets d’entrée. Universal Studios, I did it !

Moi, moche et méchant
Moi, moche et méchant
Moi, moche et méchant

Pas une minute à perdre, on traverse le parc à grandes enjambées pour arriver dans les premiers au Studio Tour, une des attractions du parc les plus prisées. J’ai l’impression d’être revenu trente-neuf ans en arrière lorsqu’avec mes copains les spermatozoides, on s’était fait une course à celui qui arriverait le premier… D’ailleurs, aujourd’hui, comme à l’époque, j’ai gagné ! On se retrouve donc rapidement au milieu du wagon côté gauche comme conseillé sur le net pour passer de lieux de tournage de films mythiques à des décors de séries américaines made in Universal : Zone de crash dans la Guerre des mondes, scène du métro dans Backdraft, petite ville des Dents de la mer, l’hôtel de Psychose, la rue Wisteria Lane de Desperate Housewise,... Le clou de la visite, c’est l’animation 3D liée à King Kong qui nous en met plein les mirettes ! Aussi, sur ce coup-là, nous sommes des petits veinards. Là où une nouvelle animation liée à Fast and Furious ne sera inaugurée que demain, nous avons le droit de la découvrir en avant-première rien que parce que c’est nous… Bon, ok, je suis sûr qu’ils font le coup à tous les groupes de touriste qu’ils trimballent dans le coin depuis quinze jours mais ce n’est pas grave. Ça décoiffe et on en redemande !

Moi, moche et méchant
Moi, moche et méchant

Oyé oyé ! Petit intermède revendicatif avant de reprendre le rythme effréné de notre journée. Les trois quatre lignes qui suivent s’adressent exclusivement à ma fille Anna lorsque, dans onze ans, elle en aura vingt et qu’elle n’aura rien d’autre à faire que de lire les anciens carnets de voyage de son vieux père sénile… Je me lance : Faire une crise d’adolescence alors que tes adorables parents t’ont emmené à Los Angeles, et plus précisément à Universal Studio, tu admettras que c’est le comble de l’enfant gâté qui ne sait pas apprécier à sa juste valeur la chance qu’elle a, non ? Et si, du haut de tes vingt ans, tu te demandes encore pourquoi tes méchants parents ne t’avaient pas pris avec eux à Tahiti, aux Maldives ou je n’sais où quand tu avais quatorze ou quinze ans, et bien tu viens de comprendre ce que t’a coûté ton comportement du 24 juin 2015…

 

Allez, on enchaîne les attractions comme des perles de culture cinématographique. Les Simpsons, Transformers, la Revanche de la Momie dans laquelle Anna a pleuré et Sasha m’a fait jurer après coup qu’on ne le referait pas,… Mention toute spéciale pour Transformers qui m’a scotché comme un ouragan qu'est passé sur moi, les pierres ont tout emporté ! En tout cas, les quatre-vingt quinze dollars sont déjà bien digérés et déféqués depuis longtemps. Donc fais un prêt, raquête ta grand-mère, braque une banque, fais ce que tu veux,… mais viens voir ça de tes propres globes oculaires, tu m’en remercieras..., croix de bois, croix de fer, si j’mens, j’irai en vadrouille en Syrie l’année prochaine ! Ce qui est génial ici, c’est que dans le parc, tu croises dans les allées tout un tas de personnages de tes films et dessins-animés préférés sans avoir à faire la queue pour te prendre en photo avec eux : Homer Simpson sans Marge, Doc sans Marty ni Difool, les Minions, les robots des Transformers,…

Moi, moche et méchant
Moi, moche et méchant
Moi, moche et méchant
Moi, moche et méchant
Moi, moche et méchant

Mais tout ça ne va pas nous rendre Mike Brant ! Et ça ne va pas nous nourrir non plus ! Ben ouais, faut bien nourrir mes filles, c’est qu’ça mange à c’t’âge-là ! Et faut bien nourrir monsieur Universal, c’est qu’ça aime l’argent à c’t’âge-là ! Neuf dollars les deux bouts de pain sec étranglant une saucisse sans défense qui souhaite se faire la malle, ça fait cher le kilo de hot-dog, ça !... Allez, moi je suis aussi frais qu’un glaçon dans un verre de Suze, donc attraction suivante s’il vous plait !... Je demande un Ju, je demande un ra, je demande un sic,… Ce sera Jurassic Park ! Notre enthousiasme ambiant est malheureusement vite enterré six pieds sous terre par une file d’attente de plus de cinq cents mètres de long… Mais bon, il y a moins de monde dans cinq-cents mètres de queue en Californie que cinq cents mètres de queue dans le Wyoming. Ne cherche pas, il n’y a pas de jeu de mot dans la phrase précédente. Tout est une question de métaphysique atomique… et de corpulence ! Il y a deux ans, autant je trouvais les américaines du Wyoming mignonnes et agréablement proportionnées pour mon œil averti, autant les filles de Californie sont…, comment dire, à l’image de la fille américaine qu’on s’imagine… : Des filles muffins pour lesquelles il y avait plus de pâte que le moule ne l’autorisait ! Après coup, je ne sais pas ce que les Beach Boys trouvaient à ces California girls… Et du coup, prenant plus de place dans la file d’attente, il y a moins de monde qu’il n’y paraît… Ça va, tu as suivi mon raisonnement de mathématicien ?

 

Bref, après une heure et demie de piétinage forcé, c’est notre tour ! Et là, y’a que la vérité qui compte animée par Bataille et Fontaine ! Si être mouillé tu ne veux pas, ne pas monter au premier rang il te faudra. Bon, c’est bien connu, seuls les mecs bourrés, les enfants, et les leggings disent la vérité ! Donc crois sur parole Sasha lorsqu’elle te conseille de ne pas te mettre au premier rang. Elle ressort de l’attraction trempée. Pas éclaboussée … Trempée ! Un peu comme si j’avais pris un seau d’eau et que je le lui avais envoyé en pleine trogne. Quant à la vieille dame qui était assise à côté de moi avec le maquillage qui a coulé et le brushing complètement ruiné, je pense qu’elle est cent pour cent d’accord avec moi… Oups, pardon, je ne l’avais pas reconnu... Ça va Sandrine ?... En tout cas, encore un excellent moment de rigolade en famille qui a tout de même failli coûter la vie à notre appareil-photo, réanimé de justesse par un bouche-à-bouche inespéré…

Moi, moche et méchant

On enchaîne avec le super spectacle Waterworld et son finish digne des plus grands blockbusters…, puis avec ce qui a motivé notre venue dans ce parc, en l’occurence l’attraction Moi, moche et méchant dont mes filles sont archi-fans du dessin-animé. Quelques manèges, quelques attractions secondaires et salut les p’tits clous, c’est l’heure du top cinquante… Bon, moi, je me contenterai d’un top trois. Attention, j’ouvre l’enveloppe… Moi, moche et méchant, les Simpsons,… et le grand gagnant est… Transformers !!! Super parc d’attraction, super journée,… Seule déception pour Sandrine hormis son maquillage qui n’est pas waterproof,… le fait qu’on ne soit pas venu un an plus tard pour pouvoir faire la nouvelle attraction qui se prépare sur le thème d’Harry Potter… « Tant pis, ce sera l’occasion de revenir une prochaine fois » me dit-elle. Pas besoin de me répéter ça plusieurs fois que j’ouvre déjà mon agenda pour planifier une date...

Moi, moche et méchant
Moi, moche et méchant
Moi, moche et méchant
Moi, moche et méchant

Allez, ici Los Angeles, à vous Cognac-Jay ! On quitte le parc à regret mais la journée n’est pas terminée pour autant. Car l'homme, le vrai, n'est pas celui qui séduit plusieurs femmes à la fois. C'est celui qui séduit plusieurs fois la même femme. Donc je m’affère à cette mission en prenant l’initiative d’organiser un pique-nique au célèbre Griffith Observatory d’où on pourra assister en amoureux au coucher du soleil sur Los Angeles qui s’illuminera progressivement sous nos yeux. Ça, c’était effectivement le programme que j’avais concocté plusieurs mois avant de venir après avoir consulté le site fais-craquer-ta-femme.com. Malheureusement, le plan ne s’est pas déroulé sans accroc. Tout d’abord, après avoir fait quelques courses, nous avons subi les énoooooormes bouchons de Los Angeles. Ensuite, enfin arrivés sur site, impossible de trouver une place pour laisser Jeepy respirer quelques heures. On tourne, on retourne, on re-retourne,… Non, pas possible de se garer à moins de cinq kilomètres du point de vue où visiblement, beaucoup de gars se sont passés le mot de séduire plusieurs fois la même femme…

 

Donc pour conclure cette journée, ce sera pique-nique… douille c’est toi l’andouille dans la chambre d’hôtel. Le point de vue y est finalement aussi magnifique que depuis le Griffith Observatory puisque j’y vois la même beauté resplendissante de ma femme… Oui, je m’rattrape aux branches comme je peux… Mais l’objectif est bien rempli car je vais passer une nouvelle nuit à ses côté, blotti dans ses bras jusque demain matin. De toute façon, demain est une autre aventure…

Moi, moche et méchant
Moi, moche et méchant
Moi, moche et méchant

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Angelilie 04/05/2017 19:05

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une découverte et un belle enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog. au plaisir.