Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : On part en vadrouille !
  • On part en vadrouille !
  • : Lorsque je ne suis pas en voyage, soit je prépare le suivant, soit je raconte le précédent...
  • Contact

Projets

Birmanie - Février 2015

Etats-Unis - Juillet 2015

Sud Turquie - Octobre 2015

Sud marocain - Avril 2016

Indonésie - Juillet 2016

Namibie - Avril 2017

Déjà faits

Grèce (2000), Tunisie (2001), Canaris (2002), Italie (2002), République Dominicaine (2003), Turquie (2003), Russie (2003), Etats-Unis nord est (2004), Egypte (2005), Corse (2005), Réunion (2005), Maurice (2005), Angleterre (2006), Inde Rajasthan (2007), Floride (2008), croisière Caraïbe (2008), Arizona (2009), Mexique (2009), Guadeloupe (2010), Jordanie (2010), Balkans (2011), Irlande (2011), Thaïlande (2012), Andalousie (2012), ouest américain (2013), croisière Méditerrannée (2013), Portugal (2014)

Compteur Global

Pages

Carnets De Route

22 juin 2015 1 22 /06 /juin /2015 11:20

Bon, je le sais, tu le sais, il le sait, nous le savons, vous le savez, ils le savent…, la première journée d’une vadrouille n’est jamais la plus intéressante, la plus dépaysante, la plus magique,… Par contre, là non plus, je ne vais rien t’apprendre, elle est souvent la plus fatigante ! De la voiture, de l’attente à l’aéroport, des formalités administratives, de nombreuses heures d’avion et surtout, un décalage horaire à s’enquiller… Mais avant d’en arriver là, je dois t’avouer que le texte de cette journée a failli être le premier et le dernier de la vadrouille, notre départ ayant été remis en cause au dernier moment par plusieurs facteurs. Non, rassure-toi, les facteurs n’ont pas bloqué l’accès à l’aéroport Charles de Gaulle ! C’est plutôt mon cousin Jojo qui nous a fait une peur bleue lorsqu’il est entré d’urgence à l’hôpital il y a une petite semaine… Ajoute à ça du boulot et du boulot et encore du boulot comme s’il en pleuvait… Sans oublier notre petit rejeton prénommé Anna qui n’a rien trouvé de mieux pour attirer notre attention que de nous faire une infection pulmonaire quatre jours avant le départ… Heureusement, tout étant rentré à peu près dans l’ordre hier, tu peux donc te préparer à plonger la tête la première et sans brassard dans la lecture de nos vingt-quatre autres jours !... Plouf… Car, ça y est, en tant que PDG d’onpartenvadrouille, je déclare officiellement cette vadrouille ouverte !!

 

Et oui ! Tagada tagada, voilà les Dalton ! Les dames aux longues jambes, aux tailleurs cintrés et aux chignons soigneusement tirés voient nos trombines d’imbéciles-heureux débouler dans leur énooooooorme navion, le plus gros au monde, la plus grande capacité au monde, le plus économe au monde… Soixante-treize mètres de long, cinq cent trente-huit personnes à bord, et seulement trois litres au cent… par passager ! C’est officiel, l’Airbus A380, I did it ! Mais rassure-toi, je retiens mes larmes pour ne pas me faire remarquer...

Le voyage nouveau est arrivé
Le voyage nouveau est arrivé

« Et alors, qu’est-ce que ça change par rapport à un autre avion ? » Ben justement, ça change tout ! Plus d’espace, moins de bruit, plus de services, moins de turbulences, plus d’humour,… Et oui, car même le commandant de bord semble venu tout droit d’un autre monde : « Embarquement des passagers terminé, poils au nez !... Retard de quinze minutes à cause de la famille du rang vingt-huit qui a mis du temps à s’installer… » Bon, avec des blagues pourries comme celles-là, je crois que j’aurais pu faire sensation si j’avais été commandant de bord sur un A380, tu n’penses pas ?… Bref, tout ça pour te dire que j'aurais pu sans problème rester trente heures le joufflu vissé dans mon siège tellement il y avait de films, tellement les repas étaient bons, tellement j’étais bien installé, tellement les jupes des hôtesses étaient courtes,… même si nous sommes bien évidemment là pour toute autre chose ! Si je te dis que mon premier est la cité des anges… Mon second est le berceau du cinéma… Mon tout est la ville où nous allons donner le top départ de notre nouveau road trip… Je suis ? Je suis ?... Et oui cowboy, bienvenue à El Pueblo de Nuestra Señora la Reina de Los Angeles del Río de Porciuncula, petite bourgade bucolique perdue au fin fond du fond des Etats-Unis… Ça, ça aurait pu être l’introduction de mon carnet de vadrouille publié sur internet en 1890 ! Sauf que là, nous sommes en 2015 ! Et en 2015, celle qu’on appelle maintenant Los Angeles pour gagner du temps, est une des plus grandes villes au monde. On s’en rend surtout compte en survolant la mégalopole avant d’atterrir. Ça n’en finit pas de ne plus finir… Une multitude de quartiers, un encrémellage d’autoroutes, des rues dont on ne voit pas le bout du bout, un fast-food par habitant,… Pour comparer ce qui est comparable, j’irai même jusqu’à t’avouer que Los Angeles me paraît plus grande que Neuflize ! Euuuh… Dix mille fois plus grande, même ! Dix millions d’angelenos au dernier recensement ! Et quatre de plus pour les jours qui viennent !

Le voyage nouveau est arrivé
Le voyage nouveau est arrivé
Le voyage nouveau est arrivé

Car ça y est, nous touchons de nouveau l’Amérique du pied ! Je suis tellement heureux d'être de retour sur ces terres saintes que je m'agenouille afin d'embrasser le sol... Erreur à ne pas reproduire ! Avec ma barbe de trois jours, un agent de l'immigration me prend pour un musulman en train de prier et me colle un coup de matraque derrière la caboche... Direction le prochain avion, fin de la vadrouille, merci, au revoir et à demain... De toute façon, demain est une autre aventure… Allez, rassure-toi, tout se passe sans souci. Il nous faut un peu plus d’une heure pour passer devant le sergent Garcia sans aucun souci, récupérer nos bagages au grand tourniquet sans aucun souci, passer la douane sans aucun souci, attraper la navette pour l’agence de location de voiture sans aucun souci,… Bref, le mot d’ordre pour notre arrivée, c’est « Pas de souci » !

 

Sauf que notre marathon n’est pas encore terminé puisque j’ai maintenant affaire au gentil monsieur de l’agence de location de voiture Alamo qui récite parfaitement le texte qu’il s’est fait tatoué dans le creux de sa main, c’est-à-dire le même que celui qu’on nous a déjà servi il y a deux ans, soit le même qu’il y a six ans, le même qu’il y a sept ans,… :
« Combien de personnes et combien de valises ?
- Deux adultes, deux enfants, six bagages, une tente…
- Ok, je me dois courtoisement de vous informer que tout cela ne tiendra pas dans la gamme de véhicules que vous avez réservée ! Je vous propose donc une voiture bien plus grande et cela ne vous coûtera que la modique somme de…
- Non merci !
- Comme vous voulez, mais je vous aurai prévenu. Lorsque vous vous apercevrez que j’avais raison, il sera trop tard !
- … (Allez, Julien Lepers, passe à la question suivante)…
- Ensuite, je vous informe que l’assurance que vous avez souscrite est insuffisante. Vous ne serez pas couvert si…
- Non merci, j’ai dit non merci !
- Excusez-moi de vous dire ça, mais vous êtes inconscients… Vous prenez un énorme risque car…
- Ça tombe bien, je suis un aventurier ! Et sache que ce n’est pas au vieux singe qu’on apprend à tomber de la dernière pluie ! File-moi l’contrat que j’te le signe et on n’en parle plus ! »

 

Ben tu vois, ça s’est plutôt bien passé ! Surtout qu’une fois sur le parking pour choisir notre 4x4, devine un peu sur qui on tombe ?... Sur la sœur jumelle de Paty !!! Non, la dénommée Paty n’est pas une de mes ex. J’en ai bien eu des robustes, des bien carénées, des tout-terrains aussi, mais là, il s’agit de la Jeep Patriot que nous avions louée il y a deux ans… Du coup, on ne perd pas notre temps à peser le pour et le contre de la rouge en comparaison de la bleue, sans oublier l’avantage indéniable de la verte… Ce sera à bord de la blanche, Jeepy, que nous taillerons la route les quatre semaines à venir. Oui, j’ai oublié de te dire, Jeepy, c’est son nom officiel depuis environ trente secondes !...

 

Allez, je passe du coq à light pour te faire une confession. Dans mon introduction d’hier, j’avoue avoir été médisant… Très médisant, même, lorsque je t’ai lourdement fait croire que toute l’organisation de cette vadrouille reposait, comme toutes les autres, sur mes frêles épaules… Et finalement, médisant à tort vis-à-vis de Sandrine, puisque c’est d’elle dont on parle, puisque pour ce voyage, elle s’est portée volontaire pour s’occuper de nous trouver un gps digne de ce nom à moindre coût… De ce fait, je tenais tout particulièrement à la remercier en personne pour cet investissement sans aucune mesure… « Merci Sandrine ! »... Du coup, confortablement installé au volant de Jeepy, ne me reste plus qu’à me laisser guider par la douce voix mélodieuse de ce fameux gps…

 

Ça, c’est ce qui se serait passé dans le monde des bisounours… Un monde où Sandrine aurait brillamment réussi à remplir la seule petite mission logistique de rien du tout qui lui a été confiée ces quinze dernières années de vadrouille. Car à l’instar d’Anna, notre soi-disant nouveau compagnon le gps nous fait sa crise d’ado pré-pubère. Impossible de capter ne serait-ce qu’un pauvre petit satellite de rien du tout… Je n’ai plus qu’à me retrousser les coudes avec de l’huile de manche, et à me lancer dans la gueule de la bête avec mon sens de l’orientation et mon couteau, sans gps ni même une petite carte…

 

Bon, avec l’aide de mon co-pilote, je parviens malgré tout à emmener ma troupe saine et sauve sur le premier spot de nos vacances : Venice beach ! Première chose à savoir, à Venice beach, nos pull-overs peuvent gentiment aller se rendormir dans la valise. Seconde chose à savoir, tu connais certainement Venice beach plus que tu ne le crois… Some people stand in the darkness, afraid to step into the light, some people need to help somebody, when the edge of surrender's in sight… Don’t you worry, it's gonna be alright… Non, ça ne te dit rien ? Ben oui, à l’époque, au lieu d’écouter attentivement les paroles de ce générique, je suis sûr que tu restais scotché sur la poitrine généreuse d’une certaine Pamela Anderson, engoncée dans son petit maillot de bain rouge lorsqu’elle courait sur la plage, une bouée de sauvetage à la main… Le générique de cette série, c’est bien évidemment celui d’Alerte à Venice Beach !... Et si tu me contredis en me sortant que c’est Alerte à Malibu, je vais te répondre que ça n’a pas du tout été tourné à Malibu, mais bel et bien ici, à Venice ! D’ailleurs, le nom d’Alerte à Malibu est purement français car je te rappelle qu’aux Etats-Unis, la série s’appelait Baywatch…  Alors, à qui le bouche à bouche ?... Ah, je n’me sens pas bien… A l’aide, vite, appelez Pamela !... Beurk, pas d’bol, aujourd’hui, c’est Mitch Bukannon qui était de service !…

Le voyage nouveau est arrivé
Le voyage nouveau est arrivé
Le voyage nouveau est arrivé
Le voyage nouveau est arrivé
Le voyage nouveau est arrivé
Le voyage nouveau est arrivé

Blague mise à part, les sauveteurs et leurs cageounettes sont bien au rendez-vous sur la plage, tout comme leurs énormes pick-ups jaunes auxquels sont accrochées les fameuses bouées… Par contre, les actrices de la série ont pris cher ! Les poches de silicone sont descendues se loger dans les fesses, le fournisseur des maillots de bain rouges en vend maintenant plus en taille L qu’en S, et le blond des tignasses mériterait certainement un petit rafraichissement… Quant à la plage, outre le fait qu’elle nous permet de nous tremper les pieds pour la première fois dans le Pacifique, ben c’est une plage… Du sable, de l’eau et du monde… Rien de plus à ajouter… Car si tu viens à Venice, c’est généralement plus pour humer l’ambiance du quartier que pour t’y baigner… Faut dire que contrairement aux idées reçues, Los Angeles présente des similitudes par rapport au Havre en ce qui concerne la température de son eau… Et l’ambiance, justement ? Et bien on croise sur la promenade tout un tas de gens, entre les skaters, les touristes qui font du shopping, les familles à vélo, ou encore les nombreux marginaux… Dans cette dernière catégorie, je retiens par exemple le gars tenant son petit stand de marijuana en toute décontraction… Sans oublier la black énorme hurlant dans son micro tout en se déhanchant, un joint au bec… Et puis aussi le vieux de soixante-quinze ans shooté à la protéine, tentant de prendre la suite d’Arnold Schwarzenegger qui venait tous les jours s’entraîner ici, à Muscle beach… Je ne sais pas si lui aussi finira par devenir sénateur de la Californie, mais en tout cas, c’est mal barré pour devenir monsieur univers !… Bref, l’ambiance est relax, même si certains guides affirment que la population locale peut devenir menaçante à la nuit tombée… Je me demande bien quel genre de montres peuvent bien surgir ici ?...

 

Allez, même si l’endroit est sympa, il est déjà dix-huit heures et le décalage horaire avec la France semble sauter à la gorge de mes trois femmes comme un pitbull enragé !... Il ne faut pas que je m’attarde trop si je veux obtenir de leur part l’autorisation d’aller flâner quelques minutes au bord des canaux avant de nous en aller… Car outre la plage, outre la promenade des anglais et des autres touristes, Venice, comme son nom l’indique, est aussi connu pour les quelques canaux qui parcourent le quartier. Promenade agréable, de belles maisons, des petits bateaux, des petits ponts de bois,… mais définitivement, l’excitation de l'arrivée commence à se faire botter l’arrière-train par la fatigue accumulée pendant le vol… Les filles sont HS, kaput, Ko technique, plus de son, plus de fromage… Direction l’hôtel Hollywood Inn Express South, situé à une rue d’ici ! Nous y sommes en quarante minutes ! Ben oui, la rue en question fait plus de vingt kilomètres !

Le voyage nouveau est arrivé
Le voyage nouveau est arrivé

Voilà, le descriptif de cette journée se termine alors que la nuit n’est même pas encore habillée pour sortir… Faut dire qu’à Neuflize, à l’heure où on se couche, il est déjà presque cinq heures du mat’… Beaucoup de transport, une première prise de contact avec Los Angeles… Allez, on va dire que c’était un début de voyage tout en douceur… Ce ne sera certainement pas la même histoire demain… De toute façon, demain est une autre aventure…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

VQQV64 02/10/2015 23:10

Superbes tes photos de canaux : quasi des peintures on dirait...
Pour le reste je ne fais que passer...Mais ça fait tjs rêver, tes vacances..
Vivement l'nnée prochaine en ce qui me concerne car cette année : travaux, donc plus de sousous dans la popoche pour partir en vadrouille... Bons trips...;-)

Jonathan 23/08/2015 13:14

Je voulais juste te faire peur pour tes vacances . Lol . Pour le mec de la location de voitures en tous les cas tu as pas répondu aux mêmes questions car il y a sept ans tu n'avais pas Sacha